1.Vous prendriez bien un peu de jus d'ours ? Z’y VA

il y a
1 min
8
lectures
0
Un seul livre en un chapitre, ça vous botte ?

Combien de pages font un chapitre ? Je me le demande : c’est pour ça.

Prologue
Y’en a pas.

J’ai rencard demain matin et pas l’genre qui t’ouvre l’horizon, à priori. Faites gaffe aux a priori quand-même.

Je m’pointe, la meuf est un peu dégueulbif. Brune, frisée, les cheveux écrasés à l’arrière et aplatis par les traces de sommeil ou d’oreiller, de dos elle à l’air d’une pâquerette mais qui se tient.

Je suis sur mon 30 mille. Ripolinée à plus soif et bien machinée, ça l’fait comme tout. On est dans un genre de clapier à cigales, peut-être pas américaines mais quand-même.

J’ai tout mes papiers, je commence dérouler le tableau, mais la meuf est hagarde, je suis à la limite de lui demander de retourner chez elle, le problème c’est que j’ai besoin de son assomption pour sortir de la guerre froide.

Je vais bientôt avoir envie de l’agrafer pour mauvaise conduite mais en attendant, je la regarde en anguille. Je ne peux pas lui demander d’allonges pour frais d’enquête, donc je tente la combine j’suis un genre de zig au féminin, vernis rouge intégré, pas de plafond mais j’ai la gouache, pour un peu, on inverserait les rôles que ça l’ferait kif-kif mais en plus IRL.

Je baisse la tête en attendant qu’elle s’entretienne avec mes documents (et c’est vrai que j’m’enjaille tout à coup plus du tout. Elle m’donne envie de pillave un rhum mais il est un peu tôt. Em’ laisse en chien un peu trop longtemps. Avec des chips Lays, l'Punch).

Dégueulbif : je l’ai voulu dans le sens d’écoeurant.
Anguille : témoin.
Plafond : tête, cerveau
IRL : "In real life", dans la vraie vie, la vie réelle
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Kevyn 2048

Nelson Monge

Kevyn était épuisé. Son énergie l’abandonnait. Sa vue se brouillait et des éclairs passaient devant ses yeux. La fièvre avait rendu ses articulations raides et douloureuses. Pendant dix... [+]