Voiture & horoscope

il y a
1 min
2 312
lectures
199
Qualifié

La trentaine et en pleine crise d'ado, j'aime me réfugier dans ma bulle et rêver... Rêver sur mon canapé est mon activité favorite car il s'agit là des prémisses de l'acte créatif. Tout cela  [+]

Image de 2017
Image de Très très court
Assise dans une rame de métro déserte, et le regard dans le vide, Elisa saisit le quotidien posé sur le siège d’en face.
Elle tourne les pages machinalement, comme dans les salles d’attente, jusqu’à lire par curiosité son horoscope.

Travail : vous gagnerez à être diplomate.
Finances : une sortie d’argent imprévue n’améliorera pas votre situation.
Amour : c’est votre jour de chance. Cupidon est aux manettes.
Santé : ressourcez-vous, les rêveries de Satie sont vos alliés.

Elisa lève les yeux au ciel en laissant échapper un soupir.
« Quelle connerie ! » pense-t-elle.
Mais peut-être aurait-elle dû lire son horoscope ce fameux vendredi 13. Madame Irma lui aurait sans doute conseillé les transports en commun plutôt que de prendre sa voiture.
Voiture dont elle venait de payer la dernière traite.
Voiture dont il ne restait que de la tôle froissée puisque son chemin avait croisé celui d’un automobiliste qui s’imaginait sur un circuit du grand prix plutôt que rue de Rivoli.

Et re-soupir.

Elisa relativise, évidemment. Elle est d’accord pour les ennuis du quotidien, mais si encore elle pouvait les partager avec quelqu’un.
Il est bon d’avoir une épaule sur laquelle on peut se reposer, poser quelques tracas pour s’en décharger. Rien qu’un petit peu...

Elle appréhende ce rendez-vous à la banque. L’état de ses finances ne plaide pas en sa faveur.
Au moins, sur ce point, l’horoscope dit vrai. Mais quelle poisse !

Après deux heures de calculs, de prospections, de chiffres, de taux, d’intérêts, de mensualités, de cotisations d’assurance et de conseil sur sa gestion financière, Elisa sort épuisée du bureau de sa nouvelle conseillère.

Epuisée mais émoustillée.

Elle n’aurait jamais imaginé que sa nouvelle conseillère cachait, non pas une vieille femme acariâtre et laide, mais une jeune femme douce et assez drôle. Et audacieuse.

Oh oui ! Il en fallait de l’audace pour lui dire avant qu’elle ne quitte le bureau : « je vais à l’opéra ce soir. Je peux vous y emmener, on y revisite les Gymnopédies de Satie et je peux même vous véhiculer car ma voiture est – je touche du bois – encore en état de marche ».
199

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,