Voisins,Voisine

il y a
1 min
40
lectures
7

simplicité convivialité amitié campagne, nature et cuisine lecture et farniente etc.. dans l'ordre ou pas? comme il vous plaira  [+]

Elle habite près de moi, quelques mètres et un ruban de béton nous séparent. Nous respirons le même air. Elle est menue, toute rousse, un air espiègle et un cœur en douleur. Toujours en mouvement, elle tourbillonne pour oublier qu’un soir la mort a frappé à sa porte et a emporté son cœur. Alors depuis, elle valse, elle valse comme une feuille soulevée par un vent mauvais, elle valse par-dessus le toit des jours et sur le fleuve de ses sentiments, valse, valse pour oublier que la vie est si dure même pour les plus méritants.
Sous sa verve facile et ses fous-rires tonitruants, je sais bien moi qu’elle cache de grandes blessures qui ont toutes un prénom. La musique des jours qui passent n’altère pas son chagrin mais augmente sa solitude.
Pourtant un jour viendra où la couleur du matin sera différente, où le chant d’un oiseau traversera son cœur, ce jour-là, elle pourra se reposer, se laisser aller à pleurer, son cœur saignera encore mais doucement, couleur or du temps qui passe, couleur de l’apaisement.
En attendant, elle ouvre son cœur qu’elle a très grand, s’étourdit de vie pour oublier qu’une nuit un prénom s’est effacé, son bonheur s’en est allé.
Mais nous sommes tous là à l’entourer, fils invisibles qui veillons sur elle, nous avons tissé la toile de chaque côté de son chemin, nous ses voisins.

7
7

Un petit mot pour l'auteur ? 10 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jan Luth
Jan Luth · il y a
C'est un peu triste et bien ecrit
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
l histoire est bouleversante, l'écriture également! bravo!
Image de Nicole Dauphin
Nicole Dauphin · il y a
merci pour vos encouragements
Image de Sandrine Guillery Etienne
Sandrine Guillery Etienne · il y a
Une histoire touchante sur un sujet bouleversant qui est la solitude, qui s'avére pesante, lorsque l'on ne l'a pas choisie.
Grand merci aux voisins ... "tissé la toile de chaque côté de son chemin, nous ses voisins"qui nous invitent à être un peu plus à l'écoute face au désarroi d'autrui. (en l'occurrence nos voisins). + 1

Image de Nicole Dauphin
Nicole Dauphin · il y a
merci Sandrine , c'est une histoire vraie, vous l'avez deviné.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo, Nicole pour cette belle peinture de la solitude, l'angoisse, la douleur que seule la solidarité
d'autrui peut soulager! Mon vote, bien sûr! Je vous invite à venir lire mes deux poèmes que voici, merci!
! http://short-edition.com/oeuvre/poetik/bal-populaire
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

Image de Nicole Dauphin
Nicole Dauphin · il y a
merci Keith, nouvelle sur ce site je découvre le haÏku , vous pouvez m ' en dire plus?
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Nicole, je vous envoie un lien d'un spécialiste du haïku, André Duhaime. J'espère que vous le trouverz utile. Joyeuse Pentecôte!http://clicnet.swarthmore.edu/litterature/moderne/poesie/duhaime.html
Image de Nicole Dauphin
Nicole Dauphin · il y a
merci Keith , je vais aller voir . bon week-end
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Avec plaisir,Nicole, et bon weekend aussi!