Vivre sans toi !

il y a
2 min
64
lectures
59
Qualifié

C'est comme si l'absence de couleur permettait aux détails de se manifester. Pourquoi le pingouins et les manchots sont-ils noir et blanc ? La réponse est quelques part cherche la  [+]

Image de 2020
Image de Très très courts
Mammectomie.
Les deux.
Ils ont commencé par le droit.
Je suis chauve, maigre et je n'ai plus de seins.
J'ai un cancer. Ça se voit. Tout le monde le voit. Tout le monde le sait.
Je ne suis plus une femme, je suis une patiente, une cancéreuse, une chauve, une mourante. Chacun choisit sa définition, mais tout le monde me regarde avec la mort derrière.
Aujourd'hui, le cancer s'en va.
Il s'en va mais il m'a tout pris.
Que fait-on après lui ?
Qu'est ce qu'on est sans lui ?
Comment être une mère si je ne peux plus nourrir ma fille ?
Comment être une femme lorsque l'on ressemble à un monstre ?
Je ne suis plus une mère. Je ne suis plus une femme.
Je ne suis plus une patiente. Je ne suis plus mourante.
Que se passe-t-il une fois qu'il n'est plus là ?
Il n'y a plus rien.
Je ne peux pas travailler. Je ne peux pas me lever seule. Je ne peux pas me laver seule. Je ne peux rien faire seule. Je ne peux pas me regarder dans le miroir. Je ne peux pas fumer. Je ne peux pas boire. Je ne peux pas rester debout trop longtemps. Je peux pas porter ma fille. Je ne peux pas sortir. Je ne peux pas mettre de robes.
Je ne peux pas.
Je ne peux plus.
Il n'y a plus rien.
Ma vie avant lui n'existe plus.
Il ne me reste qu'un corps meurtri et une âme en souffrance.
Comment je fais après toi, Cancer ?
Tu es arrivé quand tout allait bien. Tu es venu détruire mon corps pour t'installer. Tu t'es immiscé dans mon couple. Tu m'as rendu malade. Tu m'as fait mal. Tu as pris de plus en plus de place. Tu m'as dit que je ne pourrais pas m'en sortir. Tu m'as fait subir des traitements tous plus durs et plus invasifs les uns que les autres. Tu m'as pris toutes mes forces. Tu m'as fait entrevoir la mort.
Et tu t'en vas ! Je t'ai donné mes cheveux, mes seins, mon corps ! Et tu disparais en me laissant telle une épave !
Que me reste-t-il maintenant ?
Tu t'imposes, tu prends tout ce qu'il te plaît et tu pars ?
Et tu penses que je vais me laisser faire ?
Rester là, à regarder ce que tu m'as pris ?
Sais-tu ce que je peux faire sans toi ?
Bien plus que ce que tu m'as laissé !
Je peux respirer. Je peux voir. Je peux toucher. Je peux manger. Je peux rester assise. Je peux me déplacer. Je peux aimer. Je peux embrasser ma femme et ma fille. Je peux me blottir dans les bras de ma femme. Je peux prendre ma fille sur les genoux. Je peux donner le biberon à ma fille. Je peux parler. Je peux sourire. Je peux rire. Je peux faire pousser mes cheveux. Je peux me reconstruire. Je peux te dire adieu.
Je peux vivre sans toi !

Sache cher Cancer, que malgré toi il me reste l'amour, la vie, le soleil.
Tu ne pourra plus m'atteindre !
J'ai gagné la guerre !
Maintenant que tout est à refaire, je te dis adieu !
Parce qu'aujourd'hui, le jour après ton départ, l'espoir renaît, le soleil revient, et tu ne feras plus partie de ma vie.
Ma femme, ma fille et moi même, te souhaitons le pire !
59

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,