1
min

Visitation

Image de Marie

Marie

13 lectures

3

A l’heure même,
Il est venu. Il m’a saluée. Je ne l’ai pas vu. Il a agité ses ailes, pour capter mon attention. Mais j’étais trop occupée à faire tourner les ailes de mon propre moulin. Je l’ai ignoré et lui ai fermé la porte au nez. Il a pleuré dans mes yeux. Alors, j’ai compris. Je lui ai dit : « je suis là ! » Mais lui, était déjà reparti.

En ce temps là,
Je m’étais préparée. J’avais laissé la porte grande ouverte, et les fenêtres aussi. Tout était prêt, la maison et mon cœur étaient bien rangés. J’ai attendu. Il n’est pas venu. Fébrile, j’ai guetté ses signes. J’ai appelé. J’ai crié. J’ai tapé des mains et des pieds. En vain. Comme un boomerang, je me suis pris l’écho du silence en pleine face. Et ce silence a été complet.

En ce temps-ci,
J’avais repris le cours de ma vie. Je moulinais à foison, comme d’habitude. Mais cette fois, j’avais gardé un espace disponible à l’intérieur. L’entre-deux était resté entrouvert. A l’improviste, il est réapparu. Aussitôt, j’ai laissé les grains et mon quotidien pour aller à sa rencontre. Il a souri sur mes lèvres. J’ai écouté ses paroles. Depuis sa bouche de sable, elles jaillissaient, solides comme un roc. J’en étais bouleversée. Puis, quand le temps fut venu, doucement, il me quitta.

Aujourd’hui, il me reste ce roc infaillible. La pluie a beau tomber, les torrents dévaler, et les vents s’abattre sur son front, il ne s’érode pas. Je m’abrite dessous par temps de tempête, et m’allonge dessus pour profiter du soleil. J’ai mis ma joie dans ce rocher, et, incroyablement, le nom de l’ange est venu s’y graver.

Puisse l’amour venir, à votre tour, vous visiter.
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Françoise Grand'Homme
Françoise Grand'Homme · il y a
J'ai aimé l'image des ailes, du moulin, du vent et des grains.
·