violence

il y a
2 min
3
lectures
0
Vous vous êtes rencontré lors d’une fête, tu t’es laissé séduit par son charme par son regard vide. Intrigué par cela, tu t’es dirigé vers elle sans te rendre compte que ta curiosité contrôlais tes pas, tu la séduite afin de comprendre ce qu’elle dégager en elle, puis tu as voulu jouer a un jeu plus dangereux, plus fatal. Ce soir la tu as passé toute la soirée à lui faire du charme et a discuter dans le but de nouer une relation avec elle, mais très rapidement t’as senti qu’elle se tenait méfiante un peu distraite par quelque chose, des pensées peut être. Comme un gentleman tu lui as proposé gentiment de la raccompagner. Un moment plus tard vous étiez officiellement ensemble, tu as réussi à mettre ton grappin dessue, après tout personne ne peut te dire non, surtout pas a toi n’est ce pas ? Mensonge après mensonge, baliverne après baliverne, tu as fini par conquérir son cœur, elle buvait toutes tes paroles, elle s’est laissé manipuler par toi sans même se douter que tu te transformeras a un outil de destruction. Vous vous êtes installé ensemble, les premiers mois tu as resté tranquille, tu t’es montré serviable, aimable, séduisant, c’est après le 4eme mois que ça c’est gâté, petit à petit tu as commencé à montrer ton vrai visage, ton obsession pour elle, tu l’as isolé, tu l’as empêché de travailler et de voir ses amis, par jalousie ? Non je ne pense pas, tu voulais l’isolé pour pouvoir mieux la manipuler tu savais très bien qu’elle était amoureuse de toi tu en as profité pour arriver a tes fins félicitation tu as réussi à détruire son statu social, mais malheureusement tu t’es pas arrêté à cela, t’as commencé à la battre, pourquoi tu as fait ça ? Par sexisme, Complexes, Souffrances, ou bien juste par obsession ? Depuis le début tu l’as trahis, depuis le début tu as joué a un double jeu, tu as joué a l’homme aux deux visages, t’es rien qu’un psychopathe, les gens comme toi ne mérite pas de survivre t’es rien qu’un monstre, je n’ai pas les mots pour décrire le mal psychologique et physique que tu as infligé a cette femme, elle encaissait coup après coup, insulte après insulte bagarre après bagarre, tu avais le don de remettre la faute sur elle tu as réussi a la convaincre que c’étais elle le problème, t’es content maintenant ? Voila que maintenant tu t’es transformais en a cauchemar, d’un ange a un diable, du paradis a l’enfer, une chute qu’elle lui a couté la vie. Un soir tu as trop bu, tu étais saoul, puis tu t’es acharné sur elle, tu l’as tabassé sans lui laisser la moindre chance de se défendre, elle a supporté touts les coups que tu lui as infligé durant 2 année mais ce soir son cœur a fini par lacher, immobile, allongé au sol couvert de sang, tu l’as tué. Durant ses funérailles ses parent était là à réclamer leur fille, leur chair, mais il était trop tard maintenant elle est morte, vous avez laissé votre fille dans l’emprise de cet homme, c’est trop tard pour regretter cela, ne venez pas verser vos larmes de crocodile maintenant, non pas maintenant, vous n’avez pas le droit. Je lève ma voix pour rendre hommages à toute celle qui ont était torturé par leur maris ou compagnons, et j’adresse ce messages aux femmes qui vivent cette situation, premièrement j’aimerai vous dire qu’attendez vous pour sauver votre peau, vous valez mieux que ca vous valez mieux que cette pourriture, levez vous battez vous vous n’êtes pas seul, vous ne méritez pas cela personne ne mérite d’être traité ainsi, il ne va pas changer croyez moi, il vous manipule pendant un moment jusqu'à quand ? Jusqu’a quand vous allez vous laisser écraser ? Échappez vous avant que ca ne soit trop tard, avant que vous ne soyez dans une tombe.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Cambrure-la-Douce

Vivian Roof

Cambrure-la-Douce est une bourgade éteinte à l'heure où j'y passe. Un paisible village endormi autour d'un clocher et qu'épargne le sabre d'une nationale. Il s'étire le long d'un ruisseau qui... [+]