2
min

Vingt ans plus tard suite 13

Image de B86

B86

25 lectures

8

Vingt ans plus tard suite 13

Nous sommes le vingt-sept août, Alban et Justine se rendent au tribunal (superior de justicia = supérieur de justice) Del- Esado à Ciudad Juarez. Il est douze heures cinquante minutes. L’angoisse est à son comble pour Justine, Alban garde son calme.
Deux gardes sont plantés devant la porte du procureur Adrien Santhanio, qui prépare ses fausses informations et papiers pour brouiller les pistes. Treize heures sonnent. La porte s'ouvre, Justine a un sursaut de surprise.
« Comme il a changé, grossi, blanchi et un regard encore plus froid ».
– Entrez donc, asseyez-vous, j'ai ici tout le dossier que vous pouvez regarder maintenant monsieur Salamandre et nous en discuterons, je reviens de suite j'ai à voir ma secrétaire, pour lui dire de ne prendre aucun rendez-vous pour cette après-midi ».
Alban sourit prend le dossier, sachant qu'il est truffé de mensonges, il va donc faire celui qui l’ignore et entrer dans son jeu.
Le procureur revient et va s' asseoir sur son fauteuil, face à ses invités.
– Bon vous avez bien étudié le dossier ?
– Oui je relis quelques détails vous permettez ?
– Oui oui faites, comme bon vous semble.
– Très Bien, une question, Le demi-frère de Madame Frimax a disparu à l’époque, et plus de nouvelle depuis, Oh je pense que cela n'a aucun rapport, mais aucune recherche n'a été effectuées, ou ?
– Une enquête a bien été effectuée, mais plus le temps passait sa sœur, ici présente n'a pas voulu poursuivre les recherches, raisons personnelles, autre chose.
– Oui, Je vous demande de me donner la possibilité de reprendre cette enquête là où elle a commencé, voyez-vous cela est important de tout reprendre à zéro, oui, oui je sais ça ne va être facile.
– Non, c'est évident, certains témoins ont probablement déménagé ou sont décédés. Puis vous savez cela date de vingt ans, alors bon courage, bien sûr, je vous donne le feu vert, mais....
– Mais quoi, je suis détective priver et ma cliente m'a engagé, cela veux dire que je travaille à ma façon, merci bien monsieur le procureur de votre bonne fois et la prochaine fois que nous nous rencontrerons, je vous serais reconnaissant que vos chiens ne soit pas dans nos pattes.
– Très bien Monsieur Salamandre, il y a t'il autre chose ?
– Oui, tous éléments qui auraient été oubliés, je veux qu'ils soient réexaminés par d'autres experts scientifiques, avec la technologie d'aujourd'hui c'est possible.
– Bien sûr vous, vous allez au fond des choses, vous n'êtes, pas comme les autres qui se sont défilés.
– Défilé dites-vous, ou congédié ?
– Cela c'est madame qui peut vous le dire.
– Justement elle m'a confirmé cela et vous le savez bien.
– Bon, oui je sais bien, OK mais ce n'est pas le plus important, vous, vous êtes compétant, c'est donc salutaire, le reste vous concerne pas.
– Ci vous le dites, envoyez-moi pas émail tout le dossier complet, merci, voici mon adresse mail.
Alban sait bien que les documents seront incomplets, mais il a une bonne mémoire de sa lecture du dossier, et ce cher Adrien a omis d'enlever quelques feuilles d'écrits compromettants.
« Erreur ou piège » Pense Alban.
Le procureur lui répond ?
– OK, je vous les envoie des demain.
– Non ce soir.
– Bien je ferais mon possible.
– Merci.
Justine n'a pas dit un mot, elle a juste écouté et lu quelque passage du dossier. Ils sortent du bureau, Alban sens le regard mauvais d'Adrien dans son dos, il sourit.

En France

Dorothéa se prépare à monter dans son avion, son vol a quinze minutes de retard, il est seize heures quarante-deux minutes. L'aventure va bientôt commencer.
Elle pense à l'homme qu'elle aime, à tout les dangers de l'enquête et aussi à la violence qui règne à Ciudad Juarez. Mais cela l’excite, son côté aventurière et casse-cou.
L'avion s’envole vers le ciel tout bleu, comme ses yeux qui regardent l’aéroport d'Orly, devenir, plus qu'un point infiniment petit.

Béatrice Montagnac

Thèmes

Image de Très très courts
8

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Pas évident de reprendre une enquête 20 ans après... Le suspense reste à son comble !
Belles fêtes à toi Béa !

·
Image de B86
B86 · il y a
et non bonnes et joyeuses fêtes à toi aussi là je poste la suite 14 bisous
·
Image de Duje
Duje · il y a
Bonne chance à votre livre mystérieux où l'on devine le désir de pourfendre l'injustice , du moins la dévoiler
·
Image de B86
B86 · il y a
Merci bises bonne journée
·
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
bravo
·
Image de B86
B86 · il y a
Merci belle journée bises amicales
·
Image de Redha Merrouche
Redha Merrouche · il y a
Bonsoir ma chère Béa
Beau travail, merci

·
Image de B86
B86 · il y a
Merci cher ami bonne soirée
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Le suspense augmente
·
Image de B86
B86 · il y a
Oui oui Didier douce soirée
·
Image de Flore
Flore · il y a
J'ai pas suivi...quand il y a plusieurs épisodes, j'ai un peu de mal à suivre...Ill faudrait que je prenne dès le début. Est-ce le dernier? J'aimerai les lire en enchaîné...
·
Image de B86
B86 · il y a
oh non c'est pas le dernier c'est une page de mon livre en cour d'écriture
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Je découvre, je suis accrochée et vais m'employer à lire le début de cette intéressante série dès que possible.
·
Image de B86
B86 · il y a
Merci beaucoup belle semaine Patricia
·