2
min
Image de Musicamots

Musicamots

265 lectures

189

Qualifié

Quatre heures du matin ! Épanouie et ronde, la lune inonde la nuit d’été d’une lumière laiteuse. La nature bruisse de l’intensité de la vie, mais offre aux hommes en recherche de paix, le silence profond d'une abbaye loin du monde et des hommes.

En grinçant, la petite porte de l'aile droite s'est ouverte. Un froissement d’étoffes dans l’église, quelques chuchotements vite étouffés... Une ligne de femmes s’avance, traverse la nef blanche dans un silence fantomatique. S’arrête, s'incline avec ferveur et glisse vers les bancs lustrés par les ans.

Le monde est immobile. Figé dans l’incertitude de ses lendemains, il attend...

Il attend le miracle de chaque matin... L’instant où les cloches de l’abbaye vêtues du bronze de l’éternité, appellent à la vie. Rassurantes, porteuses des espérances de l’aube, elles chantent, pour réconforter les hommes au cœur glacé par l’angoisse d’un jour à jamais étouffé par la nuit.

— Hommes, écoutez ! Nous sommes les gardiennes de la nuit, le rempart contre le mal. Dormez en paix. Ici, des femmes prient pour que bientôt s’allume la flamme de la vie. Elles veillent, avec leur foi en sentinelle de la grâce divine. Dans l’obscurité, elles portent la parole de Dieu, lumière éternelle.

Dans le chœur, « ELLES » sont sept. Sept femmes. Sept silhouettes fragiles, vêtues de la longue robe de toile écrue, la taille fine, cernée de la ceinture de cuir brun. Les versets de Saint-Augustin s’égrènent, lus avec soin, dans une lenteur qui maîtrise le tournoiement du son. Chaque mot est en place et prend son importance. Elles sont dans l’introspection de leur vie. Elles portent réflexion sur le monde.

Le coin d’un voile glisse sur une tête penchée, soulignant involontairement la grâce d’une nuque inclinée.

Les bancs craquent. Le guide chant donne la note. La voix des femmes s’élance et orne l’espace. Sa finesse n’a d’égale que sa précision. Ruban tombé du ciel, sa fragilité n’est qu’apparence. Elle cache une volonté de lutte puissante, soutenue par la certitude de Dieu. Le chant s’étire, enveloppe les statues, court dans le chœur, s’égaie au plus haut de l’arc boutant. Source fraîche, il cascade sur les murs, se joue de la lumière des vitraux. C’est à peine s’il est interrompu par l’imperceptible respiration qui le nourri et lui donne la force de vie.

Elles sont sept. Sept femmes pour garder le monde. Sept femmes sans qui l’abbaye ne serait qu’un ventre vide. Sept femmes, Vigiles de Dieu.

Elles ont fait vœu d’obéissance. Conscience grande ouverte, elles affrontent les rudesses du monde, tremblantes parfois d’une possible impuissance à porter la parole d’un Dieu tout en exigence d’amour.

L’Amour... Dans ce monde moderne, rude et vénal, il perd sa réalité un peu plus chaque jour.

Alors, pour dissiper le doute, pour que l’espoir soit le plus fort, au chœur d’une abbaye entourée de collines aux courbes douces, sept femmes chantent dans la nuit bleue. Leurs voix pénètrent le cœur des nuages et les anges sourient pendant que s'ouvrent les portes de l’Espérance. Au loin, l'alouette grisolle. Tout près, s'endort le rossignol. Un jour nouveau se lève sur le monde. Demain s'ouvre à la vie.

PRIX

Image de Hiver 2018 - 2019
189

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Je rentre de ma répet en vue d'un concert dimanche dans un église...et oui, c'est ça...la musique pour délivrer un message... bon WE !
·
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Whouahhh whouahhh tout simplement divin... ce chant et la conscience de la présence de ces 7 femmes, semeuses d'espérance... J'adore la vision du chant qui traverse les nuages et les anges sourient... vraiment, votre texte est un cadeau, fait du bien à l'âme... revigorée de sa lecture. c'est vous qui mettez la grâce dans vos mots, je l'ai ressentie et perçue. Merci... Joli dimanche.
·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Dominique, vous me mettez les larmes aux yeux. Je n'ai pas assez de merci...
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Vous avez une écriture lumineuse qui se prête si bien, ici , dans le climat spirituel d'une abbaye de campagne...
·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Merci du fond du coeur. C'est un beau compliment. La lumière est vie. Et je suis vivante envers et contre tout. Je vais vous avouer une chose. Je suis une victime de James Parkinson. Depuis 10 ans je lute. Et cette lutte m'à donne un intense amour de la vie. C'est peut être cela "la limiere" .
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Quelques voix pour saluer ces vigiles dont je ne partage pas la croyance, croyance que je leur envie.
·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Il n'est pas nécessaire de croire pour aimer. Merci beaucoup.
·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Décidément nous nous comprenons fort bien. C'est tout à fait cela. Merci d'avoir pris la peine de le lettre sur une...petite page blanche. ..
·
Image de Flore
Flore · il y a
Un endroit apaisant, où l'on peut se retrouver, même en dehors de convictions religieuses. Ces lieux sont chargés de l'indicible, de l'inexplicable. S'y retrouver apporte une paix intérieure, difficile à trouver dans notre environnement familier. Ce texte résonne en moi, et j'y retrouve des émotions ressenties par le passé.
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
Merci pour ce moment de plénitude que l'on ressent en vous lisant. Un texte chargé d'espoir et de sensibilité.
*****
Julien.

·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un joli texte qui donne à réfléchir. +5
·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Merci.
·
Image de Pascal Gos
Pascal Gos · il y a
Réflexion et douceur
Merci pour ces instants apaisant mais néanmoins prenant.
Mes voix.
Pascal Gos

·
Image de Musicamots
Musicamots · il y a
Merci pour ce texte qui est important pour moi.
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Sept femmes qui chantent inlassablement pour l'humanité. Un lieu fermé qui demeure ouvert l'univers .Un texte poétique et apaisant .
Pour l'échange, je vous invite sur ma page ( rien en compétition )

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème