Viens mon beau chat...

il y a
1 min
29
lectures
4

Le goût des choses bien faites. Le sens aigu du temps qui passe et le besoin de le contraindre à se figer entre des mots choisis avec rigueur - instantané dont les couleurs s'affadiront... La  [+]

JE N'AIME PAS VOIR LES TRIPES, partout, tout en désordre, mêlées de crin et d'herbes folles. C'est dégoûtant et ça sent fort. Mais tu t'y prends si joliment, ton cul tapi derrière une motte, avant le bond tant que tu feules, pour les extraire des oiseaux que tu déchiquètes à pleines griffes...

Je n'aurai pas le coeur, même retourné au bord des lèvres, de te faire quitter ta proie.

Tu chasses étripes étêtes et bouffes, ainsi qu'un chat doit faire, si gras, nourri, paresseux sois-tu. Et maintenant les plumes qui volent, tu as sans doute trouvé le nid, tu extermines la couvée après avoir mangé le père.

Quelle parfaite machine de mort, toute d'instinct et de pulsions !

Tu me reviens ensanglanté, paisible, du duvet plein les babines, ronronnant, ta pupille dilatée à l'extrême se rétracte pianissimo laissant en lisière de ton cristallin un halo rouge qui te fait les yeux fous. Il est heureux pour moi que je pèse quinze fois ton poids, mon beau chat...
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Il faut laisser faire l'instinct... De toute façon, l'Homme lui-même...
Mais depuis que je vous lis, j'aime bien votre écriture

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le test

Fabienne Desseux

— Mais puisque je vous dis que vous êtes heureuse, madame !
Un silence buté répond à l'affirmation de l'analyste. La petite bonne femme, assise en face de lui, le fusille du regard... [+]