2
min

Very important person

Image de Nicolas Juliam

Nicolas Juliam

1633 lectures

248

Finaliste
Sélection Public

Recommandé
Certains décident d'arrêter de fumer. D'autres veulent se mettre au golf ou prennent une année sabbatique. Ou encore se tapent une étudiante au joli petit cul. Personnellement, je me sens loin de toutes ces crises. Pas de remise en question, pas de bilan. Tout va bien. Je me sens supersonique, donnez-moi du gin et du tonic.

En réalité, j'aimerais vraiment faire quelque chose de ma vie pendant qu'il est encore temps. J'aimerais que les gens me reconnaissent et m'admirent. Être quelqu'un. Mon pote me répète souvent que je suis le roi des cons mais mon ambition est plus grande qu'il ne le pense.

Attention, je ne dis pas que je voudrais avoir un petit poste de manager, responsable ou directeur. Rien à voir. Moi, j'aimerais voir plus grand. Homme d'affaire influent ou artiste international par exemple, une personnalité incontournable et respectée, indispensable et parfaitement inutile, régulièrement invitée à des débats branchés et à des partouzes XXL. Entrer dans le monde des VIP. Comme ça, d'un claquement de doigt. Clac...

Je me ferais alors des lignes de coke avec un célèbre écrivain à lunettes en imaginant un nouveau concept d'émission littéraire qui s’appellerait « Moins que zéro » où tous les invités seraient à poil dans une vraie piscine de champagne.

J'arrêterais évidemment de jouer au loto et de rêver à des choses qui pourraient m'arriver puisque j'aurais déjà tout. Du coup, j'arrêterais aussi de me faire racketter et de jouer collectif avec les impôts puisque j'habiterais en Suisse à l'instar des tennismen français.

Les paparazzis essayeraient de réaliser une photo choc d'une de mes sorties dans un restaurant chic en compagnie d'une starlette tatouée de la télé-réalité dont j'aurais oublié le prénom et le nom de son émission ainsi que la raison de ce dîner.

Je me rendrais aussi à Liverpool sur un coup de tête pour aller boire une pinte au Cavern Club en rappelant au premier venu que « le rock français, c'est un peu comme le vin anglais » mais en rappelant aussi que le plus grand artiste du sport anglais était français et faisait du kung-fu dans les tribunes.

Étant donné mon charisme grandissant et mon incroyable carnet d'adresses, je proposerais deux projets très engagés : la reprise de la production du chocolat « Merveilles du monde » parce que j'adorais m'en empiffrer en regardant les images d'animaux, ainsi que le retour de la cassette audio et de la VHS pour que le son des bandes magnétiques ne tombe pas dans l'oubli.

Imbu de moi-même, j'irais sur les réseaux sociaux virer tous les contacts qui ne sont pas de véritables amis et me rendre compte au final que je n'en ai plus. Du coup, j'inviterais n'importe qui sur mon compte pour me sentir aimé et partager un bon vieux « selfish ».

J'écrirais bien sûr un roman autobiographique sans intérêt et vide de sens que j'intitulerais Ma vie, moi après moi où il sera question d'amour-propre aux plaisirs un peu sales, un ouvrage concis sur ma petite personne, en toute simplicité.

Je finirais mon tour des médias et des soirées-débats SM par un passage à Berlin afin de me faire filmer en train de traverser le parc du Tiergarten, cheveux au vent, avant d'exiger symboliquement la réouverture du squat artistique de Tacheles devant les caméras d'Arte, histoire de ne pas m'enfermer dans la presse people...

Certains décident d'arrêter de fumer ou prennent une année sabbatique. Comme eux, je vais avoir quarante balais et j'accuse le coup. Mais en prenant un peu de recul, je trouve que j'ai les pieds sur terre.

Sur le tapis rouge VIP de ma salle de bain pour être précis. Et tout va bien.

PRIX

Image de Printemps 2016
248

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michaël ARTVIC
Michaël ARTVIC · il y a
Cette recommandation est une récompense très bien méritée !
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
J'ai parcouru trois de vos textes. J'aime beaucoup celui-ci. Bien bravo pour cette distinction. En passant, je suis en finale avec " Achou ".
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/achou-lamour-empoisonne

Image de AKM Amoussou
AKM Amoussou · il y a
Je m'abonne et ainsi vous relire plus posément et en prendre de la graine.
Je vous invite à lire ma nouvelle et à apporter vos critiques :
« ...- Il m’a embrassé par surprise, je me suis laissée faire comme pour voir jusqu’où il voulait aller, il m’a déshabillé mais avant que le pire ne se produise je me suis sauvée.
Au fur et à mesure qu’elle me décrivait la scène, une peur grandissait en moi, la peur de l’entendre sortir les mots : « J’ai couché avec un autre homme », et à la fin elle laissa bientôt place à des suspicions... »
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1
Merci

Image de Chorouk Naim
Chorouk Naim · il y a
Bravo
Image de Dimaria Gbénou
Dimaria Gbénou · il y a
Bah tous vos textes sont plébiscités. Une marque de la grandeur littéraire. Je voudrais vous inviter à découvrir les deux textes en compétition.
Image de Chateaubriante
Chateaubriante · il y a
ah si j'étais riche, ben j'arrêterais de jouer au loto ... ah si j'avais 40 ans, je rêverais XXXL ... joyeux anniversaire ... j'aime bien vieillir ; a voté
Image de Melinda Schilge
Melinda Schilge · il y a
Un inventaire à la Prévert des paradis artificiel et des rêves trop grands.
Bien vu et bien écrit...

Cela dit peut-être devriez vous revenir prendre un bol d'air iodé... sachez que La renverse est maintenant en finale.

Image de coquelicot Coquelicot
coquelicot Coquelicot · il y a
le blues de celui qui voudrait être VIP. criant de réalisme et fort bien écrit. Bravo. Et toutes mes voix. Coquelicot
Image de FannyLisaB
FannyLisaB · il y a
Je trouve votre talent tout aussi grand que la manière dont votre narrateur voit les choses ! Et ce fût un grand plaisir de vous lire.
Image de Nicolas Juliam
Nicolas Juliam · il y a
Un grand merci alors FannyLisa d'être passée voir la "crise".
Image de Cathy Cherrak
Cathy Cherrak · il y a
J'adore :) C'est un regard tendre et décapant à la fois. Super bien maîtrisé.

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

J’ai l’impression de vivre dans un interminable « Blue Monday », comme enfermé dans les profondeurs obscures du premier jour de la semaine, un océan de solitude à traverser pour atteindre ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

De la plus belle nuit que je me souvienne, elle était là, assise sur ce banc à rêvasser en regardant le ciel étoilé. C’était une des plus belles soirées de mon existence, où le ciel avait ...