Vendetta pour V

il y a
1 min
154
lectures
9
Qualifié

Bonjour ! Amusement, émotions et aventure, j'aime partager tout cela dans mes écrits. C'est la première fois que je m'essaye au "très très court". C'était un challenge, mais aussi un plaisi  [+]

Cher journal,

Aujourd'hui, j'ai 24 ans et je pars en croisade. Je vais me débarrasser de V, ma vieille compagne. Elle a commencé à devenir agaçante l'année de mes 16 ans et à franchement me pourrir la vie quand j'en ai eu 18. V aurait été à la mode il y a un siècle ou deux. Maintenant, on la considère d'un air incrédule et condescendant, un peu comme on regarde ces films muets en noir et blanc dont les images semblent venir d'un autre monde. J'ai de plus en plus de mal à la dissimuler. Dans les soirées et parmi mes amis, elle me stigmatise, telle la lettre écarlate d'Hester Prynne.
Je n'ai plus envie d'attendre le bon moment, la bonne personne, alors il y a quelques temps, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. J'ai créé un profil sur un site de rencontres. J'ai bavardé avec de nombreuses femmes, mais une seule a retenu mon attention. Nous étions deux cœurs éclopés malmenés par Vénus : pleins de méfiance, mais assoiffés de tendresse.
Je l'ai rencontrée quelques fois et elle est devenue ma confidente. J'ai fini par lui parler de mon problème tout en émettant des hypothèses farfelues sur le pourquoi de la chose : attitude trop amicale, manque de phéromones, V et son encombrante présence... ? C'est tout naturellement qu'elle a proposé de m'aider. Voilà pourquoi je suis dans cette chambre à écrire pour dissiper ma nervosité. On frappe. Ce doit être elle...
J'avais imaginé bien des scénarios pour annihiler V. Aucun ne comprenait une chambre d'hôtel et une amie rencontrée sur le net qui cherchait juste une aventure. Il y a eu des moments gênants, comme lorsqu'elle est entrée et qu'elle a jeté un coup d’œil amusé aux bougies et à mon élégante tenue, l'air de dire : « à quoi bon ce romantisme ? On est là pour baiser ! » Ou quand j'ai trébuché sur le tapis avant de m'effondrer sur le lit avec une grâce pachydermique.
Pourtant, à mes yeux, cette nuit a été parfaite. J'ai encore le souffle coupé par le brasier qu'elle a fait naître en moi. Je sens toujours ses lèvres sur les miennes, son corps chaud et tendre pressé contre le mien, ses mains talentueuses parcourir mon corps en de voluptueuses caresses et sa langue jouant avec mon sexe. Je me souviens du poids sensuel de ses seins dans mes mains, de son goût intime et enivrant, de ses yeux bleus scintillants de passion, du timbre exquis de ses cris de jouissance et de ses bras m'enlaçant presque amoureusement tandis qu'elle chuchotait à mon oreille :

« -Joyeux anniversaire Marine ! Appelle-moi quand tu veux. »
9

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,