1
min

Vélo !

Image de Michel Calac

Michel Calac

8 lectures

0

C'était son tour de passer une semaine chez ses grands-parents.Et à 5 ans ça plaît aux deux
parties !
En sortant de la voiture , c'est son sourire sur sa bouche et dans ses yeux qui semblait rendre le
bonheur palpable.
Avec les bagages, bien minces, son père avait descendu un des cadeaux du père noël , son
vélo . Et tout le monde était ravi de l'intérêt grandissant du petit bonhomme pour piloter cet engin.
Cependant, ce dernier bénéficiait encore d'une béquille, l'aidant pour son équilibre et celui de
son jeune pilote !
Un jour, où, enfin, la météo se paraît de ses meilleurs atouts , il fut décidé d'aller faire un tour
dans le village , et de permettre ainsi au petit de pratiquer allégremment son pilotage.
Le trajet n'était pas trop long mais la petite troupe avançait au rythme du champion en herbe,
et par endroit il était nécessaire de relancer tout le monde . Enfin le centre du village et la place de
celui-ci permettant de pratiquer tranquillement.
Mais la tranquilité fût troublée par l'arrivée d'une cousine et de sa petite fille .
Celle-ci, profitait de cette journée pour faire du vélo .La comparaison s'arrêtant là , car elle
pratiquait sur un vélo sans assistance !
Et évidemment cela créa comme un choc , émotionnel juste, mais un choc certain qui amena
la stupeur dans les yeux du gamin et une réaction tout aussi surprenante !
« papy, on rentre! »
« déjà ? Et pourquoi? »
« pour que tu m'apprennes à faire du vélo sans les béquilles ! »
« ok ! J'ai compris, on y va »
Le groupe était surpris de cette réaction mais néanmoins ravi du caractère du gamin qui
s'affirmait !
Aussitôt rentrés, les béquilles furent vite démontées. Et le gamin était prêt pour son baptême
de cascadeur.
Il fût décidé de faire cela sur la pelouse . Quitte à tomber autant amortir la dite chute,
prévisible. Au début le grand-père tint la selle afin de rassurer le gamin, et le reste de la maison qui
regardait.Ils firent ainsi quatre à cinq allers retours. Puis au début du sixième le grand- père lachât la
selle tout en continuant de suivre le pilote.
Evidemment il arrivât que le pilote , certain d'être retenu... chuta sur la pelouse et se releva
aussitôt pour repartir de plus belle .
Et ainsi après quelques rares chutes , la maitrise, relative, de l'engin semblait acquise !
Le reste de la semaine permit au pilote de s'affirmer, tout en restant dans des limites
raisonnables.
Lorsque les parents revinrent le chercher, il prit à peine le temps de les embrasser,
qu'aussitôt il enfourchait son vélo pour leur montrer ses qualités de pilote sans béquilles !
Et à voir le sourire qu'il affichait en faisant cela on devinait aisément qu'à ce moment précis
il était tout simplement , heureux !!!
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,