Vanessa

il y a
4 min
156
lectures
72
Image de 2020

Thème

Image de Très très court
Il était une fois une jeune femme courageuse et aventurière du nom de Vanessa ; elle aimait s’aventurer dans les recoins les plus dangereux et interdits du royaume. Il faut dire qu'elle n'avait pas froid aux yeux ; elle aimait surtout suivre de loin les expéditions de son père qui était premier chevalier et capitaine de la garde royale. Elle était très admirative de son père et même si elle savait qu'on ne lui autoriserait jamais, elle voulait au fond d'elle devenir comme lui. C'est pour cette raison qu'en secret pendant ses temps libre, elle s'exerçait à l'art de la chevalerie, s'aventurait prudemment dans les profondeurs de la grande forêt et allait même inspecter les domaines déserts et abandonnés des environs.
Un petit groupe de chevaliers venait de quitter le village et avait pénétrer la forêt interdite. Comme à son habitude, Vanessa ne pouvait pas laisser passer une telle opportunité de suivre son père dans sa mission. Elle prit son cheval et prit la direction de la forêt mais emprunta un autre sentier que celui prit par son père et son groupe ; elle connaissait presque parfaitement cette forêt pour s'y être aventurer de nombreuses fois. Il lui suffisait juste de voir la direction prise par le groupe pour se précipiter vers un raccourci. Ils arrivèrent bientôt devant un palais en plein milieu de la forêt. Vanessa descendit de son cheval et l'attacha à un arbre. Elle était à une bonne distance de son père. Elle grimpa sur un autre arbre à côté – elle grimpe toujours sur un autre arbre un peu loin au cas où quelqu'un repérerait son cheval et chercherait son cavalier – de là elle s'allongea sur une branche solide pour bien observer le groupe. D’habitude, de son poste elle observait quelques batailles que son père livrait ou bien quelques autres missions de routine comme les patrouilles, les contrôles des caravanes ou encore pleins d’autres petites missions qu’il accomplissait brillamment.
C'était plus une très grande maison au milieu d'une vaste cour clôturée par un mur de plus de quatre mètres. De là où elle était, Vanessa pouvait très bien observer l’intérieur de la cour ; il y avait quelques hommes vêtus de noir ainsi que des gardes portant des insignes du roi. Ils vinrent rencontrer le capitaine puis échangèrent quelques mots avant de l’inviter dans le palais. Vanessa ne pouvait plus voir ce que faisait son père à l’intérieur du palais. Elle attendit un petit moment mais très vite elle s'impatienta. C’était la première fois qu'elle voyait son père dans cet endroit. Elle se posa des questions. Que venait-il faire ici dans ce palais au beau milieu d'une forêt interdite ? Ne pouvant plus supporter de ne rien voir elle descendit de son arbre. Elle avait repéré un autre arbre près du mur qui pouvait lui donner une meilleure vue de l’intérieur du palais. Elle se dépêcha vers cet arbre et le grimpa avec une telle souplesse qu'on aurait dit qu'elle avait fait ça toute sa vie. Ses impressions étaient bonnes ; elle pouvait bien voir une pièce très vaste du palais. À l’intérieur, son père conversait avec une vieille femme qui avait l'air d'une druidesse ou simplement d'une guérisseuse. La femme lui remit quelque chose qu'elle ne pu voir. Elle sortit du palais dans une caravane protégée par des chevaliers. Le capitaine sembla perdre son moral ; il s'affala sur un canapé derrière lui. Il ne bougea pas pendant près de trois quarts d'heure ; il avait posé sa tête dans ses deux mains en position d'une personne qui réfléchit profondément.
Le capitaine se leva après un long moment à cogiter ; il appela d'une voix forte et deux chevaliers entrèrent. Il se dirigea suivit de deux gardes vers une porte au fond de la pièce. Lorsqu'il l'ouvrit, Vanessa pu observer des marches d'escalier qui descendaient vers un sous-sol.
Pendant un peu plus d'une demi-heure plus rien ne s'était plus passé. Vanessa surveillait tous les faits et gestes des gens du palais qu'elle pouvait voir. Elle put remarquer que le palais était habité par de vieux érudits et des gardes royaux. Tous avait l'air très fatigués et ennuyés. Elle commença à s’ennuyer elle aussi.
Il eut un bruit très fort qui venait de la porte des escaliers ; les gens à l’intérieur s'agitèrent. Quelques érudits sans doute des médecins se précipitèrent vers les escaliers qui menaient au sous-sol. Ce bruit était affreux. Vanessa ne pouvait déterminer l'animal ou l’être qui pouvait émettre un tel rugissement. Cela n’était semblable à aucun rugissement qu'elle avait pu entendre jusque là. Même si elle ressentit une peur immense, ce rugissement éveilla toute sa curiosité. Elle en avait la chair de poule. Elle voulu en savoir plus sur l'être qui pouvait rugir de la sorte. Après tout, le courage consiste à surmonter ses plus grandes peurs, se dit-elle au fond de son cœur.
Vanessa attendait le retour de son père depuis sa chambre. Après avoir attendu un moment perchée sur son arbre, elle s’était fatiguée et avait remarqué que l’heure était vite passé. Elle devait vite rentrer à la maison, sa mère devait déjà l’attendre surtout que son cours de couture – cours qu'elle avait séché en voyant la troupe de son père passé – devait avoir pris fin depuis une dizaine de minutes.
Elle arriva très vite à la maison. Sa mère devait être dans la cuisine. Elle fila tout droit dans sa chambre. En rentrant, elle avait imaginé toutes sortes d'histoires que pouvait cacher ce palais en plein milieu d'une forêt. Elle avait d’abord pensé à demander d'une manière surnoise à son père. Mais cela signifiait qu'elle devait lui dire qu'elle l’avait suivit. C’était tout simplement impossible. Le capitaine ne supportait déjà pas qu'elle soit si curieuse en ce qui concerne les chevaliers ou la garde royale. Il préférait une fille plus intéressée aux activités normales des jeunes filles qui aspirent à devenir des maitresses de maisons exemplaires.
Vanessa passa le reste de la journée à se poser des questions. Le soir pendant le dîner, elle s'était efforcée à agir normalement. Mais maintenant qu'elle était seule dans sa chambre, elle ne pouvait pas s’empêcher d'y penser. Et pour y voir plus clair elle ne voyait qu'un seul moyen : rendre visite à sa grand-mère.
Sa grand-mère vivait à la sortie nord de la cité, à l'orée de la forêt. Vanessa venait très souvent chez elle. Elle aimait surtout les histoires qu'elle lui racontait. Elle pouvait passer des heures à l’écouter. C’est à cause de ce qu'elle lui racontait sur les aventures du capitaine que Vanessa avait commencé à suivre en cachette son père ; elle voulait d'une manière tout vivre ne serait-ce que de loin. Sa grand-mère semblait tout savoir sur tout.
Le lendemain Vanessa avait pu se rendre chez sa grand-mère ; elle avait eu raison, la vieille sage lui avait raconter la véritable histoire de ce palais : deux ans avant la naissance de Vanessa, un puissant sorcier avait été condamné à la potence. Au moment de mourir lorsqu'on lui avait autorisé à dire une dernière parole, il avait rit en fixant le roi avant de lui sortir une promesse sordide.
«N'ayez crainte majesté, ce que subit mon cœur le votre le subira bientôt. J’espère seulement que vous ne craignez pas les bêtes sauvages».
Sept mois plus tard, le prince alors âgé de deux ans poussa des cris toute la nuit. Le lendemain au réveil, le prince s’était changer en un animal-garou.
- Tu sais Vanessa, ajouta la grand-mère, depuis ce drame le roi ne dors plus normalement. Tous les grands sages défilent chaque année pour essayer de guérir le prince. Mais rien n'y fit. Le roi a même promis une part de son royaume à celui qui va y arriver.
Elle marqua une pause.
- Qu'ils sont bêtes, reprit-elle ironiquement, il existe au cœur de la grande forêt interdite un arbre dont les fruits ont la vertu de guérir des effets de la magie noire... Mais pour y avoir droit, il faut en être digne. Un peu comme toi je crois.

«je sais ce qui me reste à faire» se dit Vanessa.
72
72

Un petit mot pour l'auteur ? 17 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Très joli ! J'ai aimé. Ce fut un plaisir Vichel.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Une Vanessa bien courageuse...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Une femme courageuse qui préfère l’aventure à la couture, et qui par son courage permettra bientôt à son père d’être très fier d’elle, et au roi de retrouver son fils et de le guérir ! ... grâce à l’idée de la grand-mère, ne laissant pas les anciennes générations au bord du chemin.
Attention aux répétitions à éviter (le verbe « prendre », lorsque les chevaliers entrent dans la forêt, au début)
Mes encouragements et mes voix ! + 4
Un conte fantastique dont on peut imaginer la suite.

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Avec tous mes encouragements pour ce conte mouvementé.
Image de Sup'lari E
Sup'lari E · il y a
toutes mes voix pour ce texte chevaleresque
Image de JARON
JARON · il y a
Bonjour Vichel, un texte bien construit et une histoire captivante, un personnage attachant et courageux, bravo! mes voix avec plaisir. Si vous avez un instant pour découvrir mon conte "rêves d'orient" vous êtes bienvenu. En attendant, je vous souhaite une belle année 2020.https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/reves-dorient
Image de Vichel  Itoua Eagle
Vichel Itoua Eagle · il y a
Cher JARON, j'ai pris du plaisir à lire votre conte. Bonne chance à vous ! Et surtout très belle année! mes vœux de bonheur et de santé.
Image de Chantane P.
Chantane P. · il y a
Bon moment de lecture
Image de Ava Mouzon
Ava Mouzon · il y a
Vanessa est un personnage attachant qui nous pousse à lire l'histoire. Je vote 😊
Attention, il y avait beaucoup de répétitions du mot ''arbre''. 😊

Image de Vichel  Itoua Eagle
Vichel Itoua Eagle · il y a
Merci bcp Ava. Et pour la remarque c'est noté.😊
Image de Emilie Issa
Emilie Issa · il y a
J'ai bien aimé l'histoire de la curieuse et courageuse Vanessa ! À quand la suite ?
Image de Vichel  Itoua Eagle
Vichel Itoua Eagle · il y a
Bonjour Emilie ! Merci pour la lecture. La suite est en chemin.
Image de Felix Culpa