1
min

Valladolid...

Image de MCV

MCV

403 lectures

266

Qualifié

... Ça sonne comme une comptine sautillante, non ? Ou comme l’eau qui jaillit du bec de la fontaine et tourne sur elle-même en une fraîche hélice de soie.
Je ferme les yeux et savoure entre langue et palais les trois l doux comme le lait et je vois, tandis que le berceau oscille sous son pied distrait, la nourrice qui fredonne. La la... Dodo l’enfant do, et le sourire du i éclôt sur les lèvres entrouvertes de l’infante de Castille qui, sanglée dans ses dentelles, cède au sommeil.
Oui, je sais. Valladolid, avec ses rues, ses toits d’ardoise rose inondée de soleil, ses églises pour y prendre le frais et ses palais de pierre ciselée, est une ville. Rien d’autre. Je sais comme vous qu’Isabelle de Castille y a jadis épousé Ferdinand d’Aragon. Que deux générations plus tard la royale union engendra Charles Quint et que, entre temps, la reine a lancé Christophe Colomb à la rencontre des Indes. Rien que ça ! Elle avait une sale tête, Isabelle, mais elle voyait loin.
Valladolid... Il est là, ce nom, au creux de ma main ouverte. Je le tourne, le retourne et j’écoute, sans tricher cette fois avec les consonnes : Valladolid... ça claque. Choc d’une lance contre la cuirasse d’un Grand d’Espagne ou du fouet sur le dos nu d’un esclave.
Valladolid... Encore un essai : je le roule en bouche avec précaution. Laissant éclater les voyelles j’ouvre bien les a, je savoure le o. La lance se brise, le fouet tombe à terre ; doux et brûlant à la fois, Valladolid regorge de soleil ; les vignes croulent sous la lourdeur de leurs grappes. Je m’étais trompée : il n’y a rien là de guerrier. Ou si peu. Juste une pincée de dignité Donquichottesque.
Rien de guerrier ? Mais si, voyons ! Flamberge au vent, ne sonne-t-il pas comme une certitude de conquête, ce Vallad ? Ne fleure-t-il pas bon la caravelle envolée sur une mer très bleue, toutes voiles gonflées de trésors promis par ces Indes qu’elle n’atteindra jamais ? Et cet Olid où miroitent les oliveraies à perte de vue, et l’or dans les palais de pierre. Sentez-vous l’antique balancement entre brutalité et splendeur castillane corsetée ? Oui, corsetée, parce que sous le regard morne d’Isabelle la Catholique, on ne devait pas rire tous les jours, en Castille.
Valladolid... Sec comme une déclaration pontificale, implacable comme un été espagnol, sauvage comme la conquête du nouveau monde, désespéré comme une plaidoirie de Bartolomé de las Casas, insouciant comme une ritournelle.
Je referme la main ; Christophe Colomb est mort persuadé qu’il avait découvert les Indes, Jules III a décidé que, tout compte fait, les indiens ont une âme, et l’infante dort en suçant son pouce.

PRIX

Image de Automne 2018
266

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Ha, si j'avais eu une prof d'histoire comme vous au collège, je pense que j'aurais retenu plus de choses ! Vous redorez le blason d'une cité comme personne ! A+
·
Image de MCV
MCV · il y a
Qu'il est sympa, votre commentaire!
·
Image de RAC
RAC · il y a
Sincère surtout ! A+
·
Image de Jacques Franchino
Jacques Franchino · il y a
Un nom qui est Histoire, l'histoire d'un nom... Vous faites merveilleusement chanter les sonorités, et réveillez les cœurs, passés et présents. Olé !
·
Image de Ahahah
Ahahah · il y a
Chaque mot contient un idéogramme ("Locomotive" a des roues et une cheminée). Pour Valladolid, c'est toute une histoire, son histoire. Tout paraît simple dans ce texte : un son, une vision mais sur grand écran. Texte très poétique et élégant.
·
Image de MCV
MCV · il y a
Grand merci. C'est un de mes textes que je préfère...
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Il n'y aura pas de nouvelle controverse de Valladolid, cette ode à la ville et à son riche passé est superbe, et puis c'est tout !
·
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Je comprends que vous aimiez avoir écrit ce texte. Il est très beau.
·
Image de MCV
MCV · il y a
Oh, merci d'avoir ré-ouvert ce texte que j'aime avoir écrit!
·
Image de Valérie Labrune
Valérie Labrune · il y a
Un texte riche en histoires.
·
Image de Ray dit Kourgarou
Ray dit Kourgarou · il y a
Pfffuuuu ! C'est le troisième texte de vous que je lis, je prends une petite claque à chaque fois. Chapeau.
·
Image de MCV
MCV · il y a
Valladolid, c'est peut-être celui que je préfère (loin de mon style habituel). Mais loin de moi l'idée de claquer qui que ce soit...
·
Image de Gali Nette
Gali Nette · il y a
Très beau texte.
·
Image de MCV
MCV · il y a
Heureuse qu'il vous plaise.
·
Image de jusyfa ***
jusyfa *** · il y a
j'aime , mon vote.
·
Image de MCV
MCV · il y a
ça me plait que vous aimiez ce texte pour lequel j'ai un faible particulier!
·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Bonjour, mon poème est en finale merci de revoter
·
Image de MCV
MCV · il y a
C'est fait.
A mon tour: mon TTC "Le retour d'Ulysse" est en finale, pourriez vous le soutenir?

·
Image de Adlyne Bonhomme
Adlyne Bonhomme · il y a
Avec plaisir
·
Image de MCV
MCV · il y a
Merci de votre soutien, et bonne chance pour la finale
·
Image de De l'Air !
De l'Air ! · il y a
Une belle langue légère et fleurie pour nous conter une histoire austère et si riche, on reprendrait presque ses manuels de classe ...!
·
Image de MCV
MCV · il y a
Ou (re)lire de Las Casas...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Bien au chaud, là, sous les couvertures, à demi endormis mais les yeux impatients, grands ouverts, tous les soirs nous attendions. Nous avions l’habitude qu’elle monte, bien qu’elle ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Je suis dans les dispositions ad hoc. En fait « ad hic », car subtilement enivrée au point d’être elle, de m’oublier une fois encore afin que nos corps, si proches par le grain, les ...