2
min

Valentine

Image de Nino

Nino

118 lectures

57

En ces temps-là, il fallait user de stratagèmes et déployer un arsenal d’astuces et de subterfuges pour tromper la vigilance des parents, des voisins, voire celle des employeurs et tout cela, au bout du compte avait mis un peu de sel dans nos vies; de ce sel au demeurant si présent chez nous les océaniques, dispersé par les embruns, charrié par les brises, un sel qui rongeait nos boiseries, blanchissait les pierres et l’herbe aussi. Et lorsque nous profitions d’une toile tendue de bleu au-dessus de nos têtes pour emprunter le sentier de la plage et des bains, un sel qui donnait à ta peau la saveur dont il ne me reste aujourd’hui qu’une vague réminiscence.

Te souviens-tu chère Valentine de ce jour de mille neuf cent cinquante-sept, bien exactement le vendredi vingt-deux juin, - j’ai souligné tous les ans cette date sur le calendrier -. Moi j’ai toujours dans l’oreille le grain si particulier de ta voix et les cascades de rires que tu déclenchais lorsque d’autres conducteurs émérites nous percutaient aux auto-tamponneuses. Et après toutes ces années, c’est peut être dans cette mémoire des sons que je puise le plus précieux des souvenirs...

Les divertissements se faisaient plutôt rares à l’époque et l’affluence était telle pour cette fête de l’été que je t’ai proposé de partager l’unique voiture qui venait d’être abandonnée. Et puisque las des collisions, nous eûmes tôt fait de rejoindre l’autre jeunesse du bourg, celle qui occupait la piste au pied de l’orchestre, j’ai pu tenir ta main, effleurer tes hanches, m’enivrer du creux de ton cou et du parfum des mèches blondes qui balayaient ton visage et virevoltaient à chaque pas de danse.

Te souviens-tu chère Valentine,

Du chemin littoral et l’abri de fortune
De nos corps adossés à la dune
Sous la lune bienveillante sentinelle
A se toucher des yeux
Mais pas que...
Et si vive l’étincelle !

Et des poèmes d’Arthur, de tous ces mots emportés par le vent que tu disais si bien, les yeux fermés en me serrant si fort la main...t’en souviens tu ?

A femme de marin la vie de chagrin ressassait ton père, apprenant ma vocation, interdisant nos rencontres et qui de ce sinistre adage en fît une antienne. Te souviens-tu chère Valentine de ces instants volés, des ficelles tendues pour déjouer la surveillance de ton frère et de nos malices dont nous étions si fiers. Nous nous sommes écrits régulièrement, utilisant au besoin l’adresse de Solange avec laquelle tu avais noué amitié puisque le courrier te parvenant pouvait être lu...jeté...brûlé...

Puis un jour, plus rien, plus de réponses à mes lettres enflammées, plus de projets et bientôt plus d’espoir...

Je me suis alors embarqué sur des bateaux bien gros, parés pour la haute mer et qui partaient longtemps.

A chaque retour à terre je t’ai cherchée, en vain...et la vie est si vite passée au gré de mes campagnes.

Comme tout cela est loin et comme je suis amer. Comme les regrets sont douloureux. Et comme devoir avancer est devenu trop difficile.

Je suis aujourd’hui l’un des pensionnaires de la rose des vents, un établissement médicalisé. L’arthrose a patiemment soudé mes os, rongé mes articulations, mes doigts même ne se tendent presque plus, crispés à jamais sur d’invisibles bouts et cordages.

Et ce matin, parcourant maladroitement l’un de ces quotidiens locaux à la rubrique décès j’ai lu ton nom Valentine et j’ai souligné cette autre date sur le calendrier. Quatorze février deux mille douze.

Alors à pas lents et mesurés
J’ai refais le chemin littoral
L’abri de fortune, adossé à la dune...

Guetté la renverse, contemplé l’océan qui consumait la grève,
Dissous mes pensées, ne pensant qu’à ces vers que tu savais si bien dire...

Elle est retrouvée.
Quoi ? L’Eternité.
C’est la mer allée
Avec le soleil

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très très court
57

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Comme c'est beau et poignant . Que d'années écoulées, puis cette triste nouvelle.
Je suis heureuse d'être venue rendre visite à votre Valentine Nino.

·
Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
Plus que touchant, votre texte est bouleversant ! Que d'émotions il dégage et que cet amour qui résiste au silence et à l'absence est beau ! Je vous offre mes 3 votes avec grand plaisir et, si vous le souhaitez, je vous invite à découvrir mes deux premiers textes en compétition : "Majeure " ( Printemps) et " Un bon plan" pour la Saint Valentin . . .
·
Image de Chloe Lgs
Chloe Lgs · il y a
Je vote ! Très touchant , continu comme ca
·
Image de Thara
Thara · il y a
Une belle poésie de la Saint-Valentin, où perlent des souvenirs cerclés de tristesse.
+ 5 votes pour vers de la Saint-Valentin !

·
Image de Une femme qui écrit
Une femme qui écrit · il y a
Très émouvant , des réminiscences de notre jeunesse. J'ai voté
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une histoire bien écrite et très touchante ! Bravo ! Je vote !
Je vous invite à venir profiter de mon AUBAINE et à lire aussi ma
version de LUCKY LUKE si vous avez le temps. Merci d’avance
et bonne soirée !

·
Image de Michel Dréan
Michel Dréan · il y a
Emouvant en effet !
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Quel texte émouvant et si bien écrit dans une atmosphère océanique qui me plaît vraiment ! + 5
Dans un tout autre genre, puis-je vous inviter à lire mon poème ludique écrit pour ce prix le vendredi 13 (précision utile!) ?
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/gratter-ma-guitare

·
Image de Thalie Duforets
Thalie Duforets · il y a
Un texte tendre rempli d'émotions. Mes votes bien sur..Mon poème "Valentine" (et oui) vous attend sur ma page si vous avez quelques minutes...Bien à vous
·
Image de Nino
Nino · il y a
Merci Thalie, une bien jolie Valentine que vous avez composée !
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Une belle évocation +5 Mon poème < Coup de foudre > est en lice il souhaite votre visite bonne journée !
·
Image de Nino
Nino · il y a
Merci Lammari,
·