Vagabondage en gourmandise

il y a
1 min
88
lectures
14
Qualifié
Image de 2015
Image de Deux lèvres à la fois
Moi qui apprécie tant les ambiances tièdes, j’avais été emprisonné dans une cellule étanche au toit de métal dans laquelle j'étouffais.

Pourtant, à ma naissance, d’une constitution, pardon... d’une consistance généreuse et sensible, le teint laiteux et velouté : j’étais une crème.
Mais j’aurais pu mal tourner. J’ai été battu très fort jusqu’à ce que je devienne tout jaune et dur et aussitôt formaté aux dimensions d’une barquette.
Ma petite amie aussi a été frappée et transformée en motte. À propos... j’ai détesté ce demi-sel, pour lequel elle avait fondu.

Malgré mon enfance douloureuse, je restais de bonne composition.
J’ai toujours espéré.
Je fus sauvé par une ménagère de moins de cinquante ans.

Dans le noir glacial, je m’étais raidi si fort que j’ai brisé les biscottes, je n’étais plus bon à rien ! Elle fut indulgente et depuis, chaque jour est un bonheur.

Lorsque ses mains jouent sur mon corps, m’enduisent de fine farine pour un massage vigoureux de mise en forme, bonne pâte, je me soumets à ses envies.

J’adore le matin. Délivré de ma prison réfrigérée, je trône sur la table de la cuisine. Je frissonne de plaisir, mon corps se détend sous de délicates gouttelettes de fraîcheur. Tout est lumineux et calme.
Puis les enfants accourent autour de leur mère qui taille de superbes tranches de pain dans une miche à la croûte craquante. Une douce lame me couche sur la mie tendre en vagues moelleuses, une légère soie framboise et parfumée me recouvre, se coule en moi. J’essaie de la retenir puis je m’avoue vaincu. Je n’ai plus qu’à me réjouir des soupirs de plaisir de chacun.

Mais le vrai gourmet, c’est le père. Il excite sa gourmandise en s’attardant dans la cuisine. Penché sur moi, il me caresse de son index et en cachette, dérobe et dépose une once de moi sur sa langue puis se lèche le doigt avec délectation, les yeux clos.

Moi, je crois que je suis à son goût, tout simplement, même si un camarade de barquette m’a parlé de soirées où il fut détourné par jeu.
Je me donne sans compter pourtant certains m’affublent d’une expression indélicate : « faire son beurre ». Il y a aussi le verlan qui me retourne et me politise. Mais je préfère l’expression « mettre du beurre dans les épinards » ; si je peux rendre la vie meilleure, cela me console.

Au plaisir, Messieurs, dames ! N’oubliez pas, les durs peuvent aussi être tendres, il suffit de les apprivoiser.
A bon « entenbeur », salé !

14

Un petit mot pour l'auteur ? 9 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Moretto
Elena Moretto · il y a
Quel régal, votre voyage en gourmandise m'a vraiment conquise
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Un véritable plaisir de vous lire. Mon vote.
Image de Plume-Tea
Plume-Tea · il y a
Un vrai plaisir!
Image de Lumiyah
Lumiyah · il y a
je vous offre le 10ème vote et ne comprends pas pourquoi vous n'avez pas plus de votes ! car c'est excellent, parler du beurre avec autant de poésie et de doigté, c'est excellentissime, j'ai adoré tout simplement

dans le partage je vous invite à découvrir mon premier texte sélectionné http://short-edition.com/oeuvre/poetik/lui-15 merci à vous

Image de Joelle Teillet
Joelle Teillet · il y a
Ah ah ! ;-) . Un beurre qui ne manque pas de sel même s'il est doux. Et s'il est dur suffit de le ramollir ;-)
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Il est maso ce beurre! Il ne demande qu'à être croqué ! Très original! Cette histoire va mal finir pour lui! Mon vote.
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Jolie découverte au réveil, et même pas beurré ☺☺☺ !
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
Une folle envie d'y gouter. Miam, mon vote.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un joli récit bien raconté! Mon vote n0 4! Si le cœur vous en dit, merci de passer lire et soutenir les suivants:
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/beaute-austere
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/froideur
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/premiers-froids-1