1
min

Une vie rêvée ?

Image de Don Quichotte

Don Quichotte

15 lectures

3

Dans le métro il entendit un jour quelques bribes de conversation qui le surprirent passablement. Curieux de tout, il tendit donc l'oreille.
Une personne disait à son compagnon de voyage :
- "Les gens se croient propriétaires de leur maison, mais en réalité c'est la maison qui les possède".
- "Comment donc ?"
- "Mais oui, ils sont prisonniers de leurs crédits une grande partie de leur vie, comme le bagnard traîne son boulet".
Puis il enchaîna:
- "D'ailleurs si on y réfléchit bien, il faut très peu de choses pour vivre heureux: Un toit pour s'abriter, de quoi se chauffer et se nourrir, et de l'amour autour de soi"
- "Et l'accès à l'information et à la culture!" ajouta son voisin qui travaillait dans la presse.

Ce souvenir lui revint en mémoire quand il entendit un jour, au détour d'une émission de télévision le témoignage d'une personne résidant à Venise et qui disait:
-"Dans cette vie actuelle, entre 50 et 80% des choses que nous nous évertuons à posséder sont inutiles. Ainsi, si on décide de se limiter au strict nécessaire, c'est autant de liberté gagnée".
Et il précisa que depuis toujours il passait à peu près 50% de son temps en vacances. En effet, il part plusieurs mois par an en Inde accompagné de son épouse.
Celle-ci l'interrompit alors pour préciser que lors de leur première rencontre elle lui avait dit, tout de go, qu'elle désirait faire sa vie avec lui et qu'il lui a répondu:
-"Si tu veux vivre avec moi tu ne seras jamais riche mais tu passeras cinq mois de vacances chaque année."

Promesse tenue...
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Sylvie Loy
Sylvie Loy · il y a
Et moi ton texte me parle tellement !
Adepte du minimalisme depuis un an, je peux affirmer que se dépouiller c'est se libérer !
Tu dévoiles une évidence ici !

·
Image de Don Quichotte
Don Quichotte · il y a
Pas mal : "se dépouiller c'est se libérer ! "
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
J'adore ce récit ! Un grand bravo ! Puis-je vous inviter à visiter “Sombraville” qui
est en FINALE pour le prix Imaginarius 2018 ? Merci d’avance et bonne lecture !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Moi Dionysos, fils de Zeus et Sémélé, Dieu vivant parmi les mortels, Dieu errant sur cette terre aimée, Préférant la rugosité du sol sous mes pieds nus aux douceurs des parquets ...