3
min

Une vie quelconque

Image de Rouletabille

Rouletabille

511 lectures

144

Qualifié

Elle était assise sur un banc dans un jardin public et regardait des enfants qui jouaient. Elle aimait flâner en sortant de son travail, elle avait le temps, personne ne l’attendait. Devant elle s’étalait une longue soirée solitaire, elle pouvait rêver à sa guise. Elle songeait que toute sa vie était à l’image de cette soirée, de sa journée. Les occupations avaient été différentes mais le fond restait le même. Petite déjà, elle aimait regarder. Elle se mêlait aux autres enfants mais pour mieux les observer. « Elle faisait comme eux ». Ses études se déroulèrent sans accroc, elle faisait comme disaient les professeurs et ça marchait. Elle eut son bac avec mention passable, fit deux ans de droit et se fit embaucher à la mairie de Poissy comme agent administratif. Depuis elle était agent administratif hors classe à la mairie de Poissy.
Elle en avait vu passer des collègues ! Ils ne restaient pas longtemps, cette mairie n’était qu’un tremplin pour leur carrière prometteuse. Elle, au contraire, était heureuse de retrouver chaque matin le même bureau. Tout en faisant bien le travail que lui donnait le chef de service, elle observait ses collègues. Elle les voyait s’affairer ou bien s’ennuyer, rire ou pleurer, elle les entendait louer ou calomnier. Elle les écoutait raconter leur vie qu’elle trouvait passionnante, elle demandait des détails, posait des questions. Sa terreur était qu’on lui dise « et toi qu’est ce que tu nous racontes de beau ! » ou « parle moi de toi », elle n’avait rien à dire ! Heureusement, un simple haussement d’épaules leur suffisait, ils étaient suffisamment égocentriques pour ne pas chercher plus loin et repartir sur leurs histoires.
Et ce soir là, elle avait dans sa tête mille vies mais pas la sienne. Elle se disait qu’à la place de Thérèse, elle aurait plaqué Paul, que comme Jacqueline elle aurait mis sa mère en maison de retraite, qu’elle-même prendrait sa retraite dans deux ans comme Françoise.

Un petit garçon s’approcha d’elle :
— T’es qui toi ?

Elle ne répondit pas mais le regarda intensément.
— Dis, t’es qui toi ?
Elle eût envie de le frapper, elle ne comprenait rien à cette violence qui déferlait soudain en elle, qui la submergeait, savait elle seulement qui elle était ! Elle parvint à se maîtriser
— Comment tu t’appelles petit ?
— Guillaume
— Et tu as quel âge ?
— 6 ans

6 ans !
Elle entendit les hurlements de sa mère « mais qu’est ce que tu es allée raconter ! Je t’avais dit que tu t’appelais Marianne Courmont, et d’abord, tu n’avais pas à parler à des inconnus, ils vont emmener ton père. Mais qu’est ce qu’on va devenir ? Mon Dieu mais peut on être aussi désobéissante, ils vont venir nous chercher. » Elle avait oublié cette scène et à présent tout lui revenait, le jardin public où elle jouait quand deux messieurs qui l’observaient depuis déjà un moment vinrent lui parler. Ils avaient l’air gentil et elle ne s’est pas méfiée. Ils lui ont demandé son nom, pourquoi elle était toute seule, elle leur a répondu qu’elle n’était pas seule, elle a pointé un doigt en direction de son père, ils se sont dirigés vers lui, et brusquement sa mère qui parlait avec des amies un peu plus loin a pris sa main pour l’emmener hors du jardin. Elles revinrent puis ce fût l’affolement dans la maison, la précipitation, vite, prendre les valises, fuir, fuir, ils n’avaient tous que ce mot à la bouche, et elle restait plantée là, terrorisée, personne ne faisait attention à elle, elle ne comprenait rien à ce qui se passait, elle savait seulement qu’un grand malheur était arrivé et qu’elle y était pour quelque chose. Sa mère l’entraîna dehors et la poussa dans la voiture. Son oncle démarra en trombe, sa tante était devant à coté de lui, derrière, sa mère et son frère. Le silence était lourd d’angoisse, insupportable, elle aurait voulu qu’on lui parle, qu’on la gronde à nouveau, qu’on la punisse, et il n’y aurait plus eu de faute.

Le petit garçon la regardait toujours, la tête penchée sur l’épaule.
— Comment tu t’appelles toi ?
— Judith.

Elle fondit en larmes, ça ne lui était pas arrivé depuis très longtemps et elle ne pouvait plus s’arrêter de pleurer. Elle avait l’impression de revenir de très loin et que 50 ans étaient passés en un instant.

— Pourquoi tu pleures ?
— Parce que j’ai perdu mon papa.

Elle lui raconta tout, doucement, avec application, sans omettre un détail, avec des mots qu’il pouvait comprendre, et tout se réorganisait au fur et à mesure dans sa tête. Elle ne se savait pas capable de parler aussi longtemps d’elle-même. Quand elle eût terminé, un grand calme se fit dans son corps. Le petit garçon l’avait écoutée gravement, sans l’interrompre :

— Tu racontes bien les histoires, j’aimerais bien que tu sois ma grand-mère.
— Vas vite retrouver ta maman, j’ai besoin de me reposer. Je te promets de revenir te voir dans ce jardin et de te raconter d’autres histoires.

Le petit garçon se haussa sur la pointe des pieds, mit ses bras autour de son cou et la serra très fort pour l’embrasser. Puis il s’éloigna en souriant.

PRIX

Image de Printemps 2018
144

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de JCT
JCT · il y a
Bien sûr il y aurait quelques petits commentaires sur l'utilisation des temps au début, par exemple. Mais quelle histoire forte ! Je l'ai lue d'un trait, captivé, et elle m'a donné des frissons (au sens propre). Bravo !
·
Image de Rouletabille
Rouletabille · il y a
Merci beaucoup c'est un beau retour.
·
Image de Klelia
Klelia · il y a
L'innocence de l'enfance apaise...
·
Image de Zouzou
Image de Moniroje
Moniroje · il y a
Du haut de ses six ans: un ange pour Judith
·
Image de Azouma
Azouma · il y a
C'est court, simple et complexe à la fois.
Le sujet difficile est touché du bout des doigts, mais tout se comprend, tout se ressent.
Merci pour ce partage.

·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Une belle psychologie du personnage... Quand on n'explique rien à l'enfant et qu'on lui signifie simplement de mentir, il y a de quoi se taire à vie...
·
Image de Violette
Violette · il y a
Beaucoup d'émotion dans ce récit où l'on devine un secret ou un drame derrière le silence et la retenue
de Judith, et le drame est révélé !

·
Image de Flore
Flore · il y a
Un texte où le monde de l'enfance est très bien analysé. De l'émotion, on pense en connençant la lecture au Petit Prince. La suite est toute autre.. Bravo pour ce texte bien construit. Je vous propose un poème sur l'été: http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/etes-passes. Merci.
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Une terrible histoire avec de fins ressorts psychologiques. Bravo, Rouletabille ! Vous avez mes cinq votes.
Je vous invite à lire mon sonnet Mumba en compète printemps sur l'histoire tragique d'un migrant http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba

·
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Récit riche en émotion avec une fin peu crédible, à moins que ce petit garçon soit une figure angélique, ce qui donnerait une touche finale de surnaturel ? (pas de panique, je vote sans hésitation ! :-))
·
Image de Annaick Granier
Annaick Granier · il y a
Une vie peut se figer en un instant, on devient spectateur de la vie des autres parce qu'on croit ne pas avoir le droit de vivre la sienne ! Beaucoup d'émotions
·
Image de Rouletabille
Rouletabille · il y a
C 'est tout à fait ça et en plus elle est (se sent) coupable de la mort de son père ! il y a vraiment de quoi faire une amnésie et s'interdire de vivre. Merci d'avoir compris cela.
·
Image de Luce des prés
Luce des prés · il y a
Un bon moment de lecture plein d'émotion ! +5
Je vous invite à lire mon haïku printanier, si ça vous dit...

·
Image de Hamza DIB
Hamza DIB · il y a
Un récit magnifique plein d'émotion - Mes voix.
·
Image de Jean-Baptiste van Dyck
Jean-Baptiste van Dyck · il y a
Joli texte ici, j'ai passé un bon moment de lecture ! Voici mes 5 votes ! Dans un autre univers, je vous invite en Chine pour un trip amoureux urbain dans le métro ou au Vietnam le temps d’un songe si cela vous tente, http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/panda-tralala
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/you-hanoi-me-part-2

·
Image de Noels
Noels · il y a
Joli texte plein d'émotion. Mes voix.
Et une invitation pour http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/regard-matin. (c'est TRES court...)

·
Image de Sandsand21
Sandsand21 · il y a
Joli et intense ! Mes trois voix possibles. N'hésitez pas à faire la connaissance de ma princesse.
·
Image de MlF
MlF · il y a
Belle façon de montrer comme la routine peut rassurer ceux qui ont souffert. Joli texte ☺
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
C'est touchant, beau, ça commence comme le Petit Prince et ça se termine en une introspection d'une vie camouflée. Belle découverte que votre plume. Mes votes. A mon tour de vous proposer "L'héroïne" "Frissons" ou "Tata Marcelle".
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime beaucoup votre personnage et ce récit tout en intériorité...touchant et sensible. Je vote!!!!
·
Image de Lililala
Lililala · il y a
Touchant récit, bien amené... (mon bonjour de... Poissy)
·
Image de Pat
Pat · il y a
Mes 5 voix pour votre texte qui fait revivre des éléments douloureux du passé mais qui se termine sur une note optimiste, grâce à cet enfant providentiel.Dans un registre plus gai, je vous invite à lire,"Contemplation".
·
Image de Emsie
Emsie · il y a
Toute une vie (bien) brossée en un TTC… et avec de l'émotion entre les lignes. Bravo, Rouletabille, contente de vous découvrir. Et 5 de plus !
·
Image de Reunan
Reunan · il y a
Un souvenir qui donne une gifle, beau plaisir de lecture, + 5 voix.
Et une invitation : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mon-bateau-1

·
Image de Kenavo
Kenavo · il y a
Souvenirs, souvenirs... MES 5 voix ! Vous pouvez aussi aller voir ma poésie ''Aphrodite 2018'' pour le prix Saint-Valentin...
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien écrite et très émouvante ! Mes votes ! Une invitation à lire “Ses lèvres rougissent” qui est en lice pour le Grand Prix Printemps 2018. Merci d’avance et bonne journée !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/ses-levres-rougissent

·
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
De beaux personnages pour une histoire touchante et bien racontée...
·
Image de Antoine Finck
Antoine Finck · il y a
Se camoufler et regarder vivre les autres. Bien raconté.
·
Image de Yasmina Sénane
Yasmina Sénane · il y a
Histoire très touchante !
"Entre les persiennes" en lice pour le prix Saint-Valentin vous séduira-t-il ?

·
Image de Chantal Noel
Chantal Noel · il y a
Un souvenir qui resurgit, bien exprimé. Mes votes.
·
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Belle page, émouvante au regard du sujet traité.
·
Image de AB
AB · il y a
Une histoire touchante. Bravo!
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
agréable moment de lecture , j'aime beaucoup cette grand-mère qui raconte des histoires aux enfants
·