Une queue de pie orange

il y a
2 min
123
lectures
121

Que se passe-t-il sous cette vieille croute épaisse et râpeuse? Illusions perdues? Rêves oubliés? Emotions refoulées? En tout cas, faut que ça short  [+]

Image de 1ère édition

Thème

Image de Très très court
Je l’observe depuis un moment déjà. Sa dégaine de grand dadais noir longiligne a instantanément capté mon regard. Au bout de ses bras démesurés, les mains dans les poches de son pantalon blanc, et cette extraordinaire redingote orange sur gilet beige et cravate. Une queue de pie plutôt. Une queue de pie orange. Quel vêtement bizarre! D’un autre siècle si sa couleur excentrique ne suggérait pas une volonté assumée de trancher avec la mode locale.
Et puis ce chapeau! Sûrement de la provoc, ce chapeau. Presque un casque, blanc au look colonial, rond et haut perché sur sa tête d’africain tiré à quatre épingles.
Je l’observe, il me fait face et pourtant ne semble pas me voir. Immobile depuis tout-à-l’heure, impassible. Son attitude tellement sereine dans son costume étrange m'hypnotise et m’emmène en voyage au pays des hypothèses qui l'ont déposé là.

Là, sur ce coin de rue débordant de vie, dans ce faubourg bigarré de briques et de terre battue, écrasé du soleil sénégalais où cahotent bruyamment vélos rapiécés, vieilles mobylettes surchargées et guimbardes en pré-retraite.
Attendrait-il sa cavalière pour un bal costumé? Je m’attends à bientôt voir émerger du halo de poussière moite de la rue une sorte de princesse d’ébène en grand tralala de damas blanc, corsage de dentelle et parements roses, qui trancherait autant que mon bonhomme avec les chemises et boubous multicolores des vendeurs de fruits ambulants et déménageurs de bric-à-brac qui s’activent sur ces trottoirs.
Un peu tôt quand même pour ce type de rendez-vous, et puis j’ai beau attendre, personne ne vient à la rencontre de la queue de pie orange, qui commence à défier de plus en plus fort mon imagination.

Un notaire peut-être? Un banquier? Un assureur? Quelqu’un avec un statut, une certaine bourgeoisie qui autoriserait cette tentative d'élégance décalée et en même temps cette présence, comme insensible à l’agitation ambiante? Pas sûr. Vous feriez confiance, vous, à un assureur qui vous accueillerait en queue de pie orange?

Un prêtre vaudou alors. Oui, c‘est pas mal, ça, un prêtre vaudou. Comme ceux de ce James Bond des seventies dans une jungle tropicale hollywoodienne, dans lequel d’épouvantables épouvantails tournent leurs têtes hirsutes vers leurs victimes et usent de sarbacanes pour leur tirer des fléchettes empoisonnées. Ces transes nocturnes et collectives aux rythmes de tam-tam lancinants à la lumière de flambeaux de cinéma et ces costumes mélangeant classe occidentale et clichés appuyés d’une Afrique alors coloniale. C’est vrai qu’il serait bien dans le style, mon gaillard. Il répète dans sa tête la mélopée, les grimaces et la danse qui lui permettront ce soir d’extirper les mauvais esprits du corps d’une jeune fille en proie à ses premiers tourments...
Non. C’est pas ça non plus. Trop clairement caricatural. Je commence à dérailler complètement depuis le temps que je le regarde, toujours immobile en face de moi. Ça fait quoi? Une heure maintenant?

Une bonne heure, oui, que je suis là comme un con sur mon canapé, à rêvasser en regardant, posée sur l'étagère de l'entrée, cette statuette en queue de pie orange ramenée de nos dernières vacances.
121
121

Un petit mot pour l'auteur ? 51 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ozias Eleke
Ozias Eleke · il y a
Beau texte Yankee. J'ai aimé vous lire.
Je vous prie de lire mon texte pour le compte du Prix des Jeunes Écritures https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/homme-tas-le-bonjour-dalfred

Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
Top du top Yankee, j'aime trop la lucidité de votre style.
Je vous invite à découvrir mon texte en course pour le prix jeunes auteurs https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas de laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
J'ai bcp aimé. Un texte original et bien structuré .. un style fluide .. merci de consulter le mien avis et voté pour m'aider à progresser .mes 3 voix
Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
Bravo, j'adore votre style! Très beau, vous avez ma voix!
Je vous invite à découvrir mon oeuvre: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
toutes mes voies
svp votes pour moi !!

Image de Cyrille Conte
Cyrille Conte · il y a
Les voies de l'imagination sont impénétrables, vous le prouvez encore une fois avec brio dans ce texte original est bien écrit. Quelle chute ! Bravo Yankee-Alpha.
Comme les journées sont parfois longues depuis nos canapés, je vous propose une virée lyonnaise, sur les quais du Rhône :https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-sale-petit-bruit-de-mort-1
Encore bravo pour votre texte, mes voix, cela va sans dire.

Image de Yankee-Alpha
Yankee-Alpha · il y a
Merci beaucoup! je cours vous lire!
Image de Yanis Auteur
Yanis Auteur · il y a
Mes 5 voix
Je propose vous mon histoire en lien ci dessous pour le concours adolescent
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/lhomme-10

Image de Yankee-Alpha
Yankee-Alpha · il y a
Merci Yanis, je vais de ce pas vous lire!
Image de JACB
JACB · il y a
Vous avez l'art d'accrocher l'oeil avec vos descriptions colorées et vos supputations improbables et finalement vous mettez l'accent fort justement sur cette errance du regard que nous avons chez nous confinés. Les objets s'étoffent reprennent soudain une apparence et leur silhouette même s'invente ou se retrouve une histoire, voir une place dans un avant. J'aime beaucoup ce parti-pris et puis votre belle écriture ajoute un plus à l'affaire. Alors je vote *****, bonne chance Yankee-Alpha.
Image de Yankee-Alpha
Yankee-Alpha · il y a
Merci pour vos commentaires! J'aime que vous aimiez mes délires!
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Quelle chute, mazette ! Bravo, Yankee-Alpha, pour ce texte intrigant jusqu'à la fin. Vous avez mes cinq voix.
Je vous invite à lire mon poème : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/la-rose-la-bouteille-et-le-baiser Bonne journée à vous.

Image de Yankee-Alpha
Yankee-Alpha · il y a
Merci! Heureux de vous avoir intrigué!
Image de Zago
Zago · il y a
Bon sang, il s'agit clairement d'une représentation clandestine d'un maître nageur du lac Biwa, qui doit dater de 1964 ! J'ai un doute sur l'année. Au-delà de la qualité esthétique de l'objet à proprement parler, il s'agit surtout d'une fenêtre sur un passé féerique, pas si lointain, une époque merveilleuse au cours de laquelle on pouvait confier l'apprentissage de la natation de nos petites têtes blondes à des éducateurs affublés de costumes insensés. Merci pour cette tranche de nostalgie.