1
min

Une montre en argent

Image de Morgan Fleury

Morgan Fleury

507 lectures

275

Qualifié

Lorsqu'il était enfant, il languissait souvent.
À l'école, sur son banc, il comptait les instants. Il guettait patiemment le bienheureux moment du carillon sonnant : il tendait le tympan.
Tous les soirs en rentrant, il demandait :
— Maman, pourquoi c'est long le temps ?
Il voulait être grand. Aussi grand qu'un géant ! Grand comme le Mont Blanc ! Comme Pépé Fernand.
Son bon Pépé Fernand qui buvait du vin blanc et riait tout le temps ! Son bon Pépé Fernand qui, à quatre-vingt ans, prenait la vie gaiement. Pour fêter ses dix ans, ce bon Pépé Fernand lui offrit pour présent une montre en argent : antiquité d'antan (comme ses grands parents). L'objet rond, scintillant, gravé et rutilant, avait étrangement un deuxième cadran (une aiguille en argent, six chiffres décroissants).
— Voilà cent cinquante ans, lui dit Pépé Fernand, qu'un orfèvre allemand a découvert comment on suspendait le temps : l'aiguille du cadran – le plus petit j'entends – avance en reculant. Tout en la remontant, tu figeras les vents. Tes jours seront des ans. Tu vivras très longtemps. Mais surtout, sois prudent. Un pouvoir aussi grand implique un lourd serment. Prends garde mon enfant, tu dois savoir que, quand une heure est en suspens, tu rajeunis d'autant.
L'enfant fit le serment : il serait très patient jusqu'à ses dix-huit ans.
Au fil des jours l'enfant devint adolescent. Dans son cœur palpitant s'animaient les élans, au rythme de son sang, il allait grandissant vers les amours naissants.
Puis vint l'enterrement. Adieu Pépé Fernand, les ballades en chantant sur les bords du Léman et les coups de vin blanc (Chablis ou bien Fendant). Il restait cependant une montre en argent.
Le jour de son bac blanc, l'espace d'un instant il pensa au cadran, au passé, au présent. Et machinalement, et sans savoir comment, il tourna bêtement le remontoir d'un cran. Le voulait-il vraiment ? Il était maintenant hors du cycle du temps.
Mais pour combien de temps ? Pour une heure ? Pour un an ?
Ainsi l'adolescent partit de par les champs.
Et il marcha longtemps les yeux vers le couchant. Il trouva l'océan. Tout en le regardant, il se dit : « Qu'il est grand ! »
À ce moment le vent reprit son souffle lent.
De même l'océan reprit son mouvement. Il se jeta dedans.
Et nul ne sut vraiment ce que devint l'enfant. Pas même ses parents.
On trouva cependant, dans un vieux port normand, un nouveau né portant une montre en argent.

PRIX

Image de Hiver 2019
275

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Hervé Mazoyer
Hervé Mazoyer · il y a
Ce ttc se lit comme un poeme grace a vos sonorites. Y a t il plus grande nostalgie que celle qui constate la course effrenee du temps qui emporte avec lui parents et amis chers sans que l on ne puisse rien y faire...a part avec une montre en argent peut etre...mes voix pour vous.
Vous etes libre si vous le souhaitez de venir lire ou non mon texte. A la seule condition qu il vous plaise vous pourrez le soutenir.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/le-loup-et-les-agneaux-1?all-comments=1&update_notif=1550941486#fos_comment_3362812

Amicalement.

·
Image de Cudillero
Cudillero · il y a
J'ai beaucoup aimé votre conte, son rythme et ses sonorités. Merci. +5*
Si le cœur vous en dit, je vous propose un pantoum :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vent-d-automne-a-susurre

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo pour cette originalité sonore et rythmique ! Mes voix ! Une invitation à découvrir “Le Vortex” qui est en FINALE pour la Matinale en Cavale. Merci d’avance et bonne soirée! https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-vortex-1
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
du rythme, de l'originalité et des sonorités qui donnent un ton joyeux et un fond dense à ce très court récit plein de poésie. Pour ce joli moment de lecture, voici mes voix.
·
Image de Lydwine van Deinse
Lydwine van Deinse · il y a
Un vrai petit conte merveilleux, j'adore !
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Bonsoir Morgan, J'ai lu et apprécié votre texte, peut-être le temps vous a-t-il manqué pour venir sur ma page, lire ce message de la mort dans la dignité.
Avant que la finale de la DUDH, ne soient close :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/pour-un-dernier-sourire
Merci et bonne chance.
Julien.

·
Image de Keita L'optimiste
Keita L'optimiste · il y a
Mes trois voix sont pour vous.veuillez en revanche faire pareil pour moi sur le lien ci-dessous https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/apparait-maintenant merci d'avance
·
Image de AKM
AKM · il y a
Mes 3 voix et bonne avec cette magnifique œuvre !
Je vous invite à lire ma nouvelle LES MOTS DU CŒUR et à apporter vos critiques.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/les-mots-du-coeur-1

·
Image de Mireille.bosq
Mireille.bosq · il y a
Une régularité de métronome et un avertissement à ne pas chercher à tricher avec le temps. Très bon! +5
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Original toutes ces phrases qui se termine avec le son (en) :)
·