Une mission mystérieuse

il y a
3 min
724
lectures
25
Qualifié

Je me suis lancée dans l’écriture un peu par hasard et cette activité me passionne. J’écris un peu de tout, des histoires pour enfants, des poèmes, des nouvelles, des saynètes. J’adore !  [+]

Image de Été 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

Il est parti à la pointe du jour, comme le lui a demandé la voyante. Il s’est présenté devant la montagne qu’elle lui a indiquée et l’a gravie, petit à petit, en adaptant son souffle à chacun de ses pas. Heureusement qu’elle n’était pas très haute, ni très accidentée, mais il a tout de même peiné pour atteindre son sommet. Quand il y est parvenu, il est resté un long moment à contempler le paysage. Il faut dire qu’il était de toute beauté en ce matin d’été, une vision à en bouleverser plus d’un. Le ciel, d’un bleu azur, contrastait avec les herbes vertes et le soleil, bien qu’encore très bas, brillait avec éclat. Et lui n’en revenait pas de tant de beauté. Il écarquillait les yeux pour s’en imprégner et se sentait si fier que ce soit son pays.
Mais, rapidement, il est revenu à l’objectif de sa mission. La prophétesse lui avait dit qu’une fois arrivé au sommet, il devait se positionner en direction de chaque point cardinal et noter ce qu’il verrait devant lui. Il avait été surpris par cette demande étrange mais n’avait pas posé de question, s’interrogeant simplement sur ce qu’il allait trouver. Docilement, il s’est soumis à la requête émise et, après avoir réfléchi un instant, a décidé de commencer par la direction du soleil levant. Il s’est placé en face de l’astre lumineux et, bien qu’aveuglé par ses rayons puissants, a porté son regard sur ce qu’il avait devant lui. Il a pris un moment pour bien tout observer, ne souhaitant pas passer à côté du moindre détail qui pourrait lui échapper. Puis, progressivement, il a fait de même pour les autres directions. Il n’a pas économisé une seconde et a patiemment étudié tous les objets, toutes les formes, que son regard pouvait atteindre. Et une fois terminé, il a fermé les yeux pendant de longues minutes. Calmement, il s’est remémoré ce qu’il venait de voir, classant chaque vision avec le cap qui lui correspondait. Puis, une fois assuré qu’il ne lui manquait rien, il a jeté un dernier regard au paysage grandiose et, le cœur léger, a commencé sa descente en direction de la vallée. Il s’est retenu pour ne pas courir, étant pressé de retrouver la prophétesse mais redoutant aussi d’oublier ce qu’il avait vu. Mais la raison l’a emporté sur son impétuosité et c’est sans trop de hâte qu’il est redescendu. Il a retrouvé son cheval qu’il avait laissé près d’un arbre et s’est dirigé au galop vers la maison de celle qui attendait son retour.
Quand il est arrivé devant sa cabane en bois, il a frappé à la porte et attendu qu’elle l’y autorise pour passer le pas. La femme qu’il venait voir était assise à une table, un peu dans l’ombre, et tenait des cartes de tarot à la main. Avec un peu d’hésitation, il s’est avancé vers elle et s’est assis sur la chaise qu’elle lui désignait. Il l’a regardé poser ses cartes sur un côté de la table et a attendu patiemment qu’elle lui adresse la parole. Elle a porté son regard sur lui pendant quelques secondes puis, brusquement, lui a posé sa première question.
— Êtes-vous allé à l’endroit que je vous ai indiqué ?
— Oui, a-t-il répondu faiblement.
— Bien. Qu’avez-vous vu dans la direction du soleil levant ?
— De l’endroit où j’étais placé, j’avais une vue magnifique sur les montagnes les plus proches. J’avais l’impression que, si je l’avais voulu, j’aurais pu les toucher du bout de mes doigts. Et le plus étrange est qu’elles se présentaient dans un ordre semblant préétabli, allant de la plus chétive à la plus imposante. Comme si elles s’étaient d’elles-mêmes disposées de cette façon, pour atteindre progressivement le ciel.
La voyante a hoché la tête en signe d’assentiment puis lui a posé la question suivante.
— Et dans les autres directions ?
— Au sud, a-t-il repris avec plus d’assurance, j’ai vu un berger qui menait son troupeau. Les bêtes le suivaient docilement, sans qu’aucune n’ose se détacher des autres. À l’ouest, a-t-il poursuivi à la demande silencieuse, j’avais la mer devant moi. J’ai vu un bateau accoster et un homme débarquer, suivi de plusieurs autres. 
— Au nord ?
— Il y avait un lac. Un lac de couleur turquoise, avec une toute petite île perdue en son milieu. 
Il s’est tu et a attendu patiemment que la femme lui explique ce que tout cela signifiait. Mais elle n’a rien dit et a fermé les yeux, rendant son visage parfaitement hermétique. Elle est restée ainsi pendant quelques instants puis, soudainement, a rouvert les yeux et commencé ses explications :
— La succession de montagnes que vous avez observée indique que, dans votre vie, vous allez diriger des combats, de plus en plus glorieux, qui vous conduiront jusqu’à l’apogée de votre carrière. Le troupeau que vous avez vu sont les hommes que vous mènerez tout au long de votre vie et qui vous suivront aveuglément, tels les moutons suivent le berger. Le bateau, qui a accosté sous vos yeux, vous avertit de ce qui va vous arriver. À un moment de votre vie, vous débarquerez sur une terre éloignée pour y commencer une nouvelle conquête. Ce sera une page importante de votre existence. Et ce minuscule îlot que vous avez vu au milieu du lac indique que vous finirez vos jours sur une île, perdue dans l’océan.
Et la femme s’est tue. Elle s’est tue mais a tendu la main, signalant sans équivoque la fin de la séance.
Après avoir payé la somme qui était convenue, Napoléon Bonaparte sortit de la maison, intrigué par ce qu’il venait d’apprendre.

25

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !