3
min

Une histoire d'eau

Image de Claire Doré

Claire Doré

63 lectures

10

Paul et Catherine, mes meilleurs amis m'avaient invitée dans leur maison de vacances, au bord de la Manche, avec la volonté de me changer les idées. Divorcée de fraîche date, je n'avais pas encore apprivoisé la solitude.
Ce fut un moment délicieux . C'était le printemps et comme souvent le soleil breton était au rendez-vous de ce moment où les touristes ne l'asphyxiaient pas. Beau séjour donc, beau temps, savoureuses spécialités culinaires, délicieux crabes et domeurs et même... et même, belle petite aventure passagère avec Gwendal, un ami de Florian, le fils de mes hôtes.

Tout était si léger ! Ce mois de mai-là était aussi chaud que celui de 68, aux dires de Daniel Cohn Bendit, interviewé par la télévision régionale lors d'une visite rendue à un ami résidant dans la région. Deux copains d'une autre époque mais encore ancrés dans la vie d'aujourd'hui. En les voyant tous les deux sur l'écran, dans ma tête, j'ai entendu Julien Clerc, « Let the sunshine », une chanson que maman chantait si souvent !
Durant la journée, nous réussissions à nous faire dorer sur la plage et à nous baigner. Bretons d'origine, nous n'attendions pas les températures estivales pour le plaisir de nager. Mes hôtes, commerçants, travaillaient le plus souvent et les garçons étaient en préparation d'examens universitaires. Ils affirmaient toutefois que, n'étant jamais sûrs, question météo, des températures estivales, le « carpe diem » s'imposait. Cela signifiait baignades, excursions en bateau, sorties nocturnes. Tous les deux avaient dix-neuf ans et moi quarante. Ils me faisaient rire, retrouver l'insouciance, oublier que j'avais déjà eu une autre vie, un époux irascible et félon qui m'avait fait avorter d'un petit fœtus installé dans mon ventre parce qu'à son avis , ce n'était pas le moment. Je me dis un moment que mon petit fœtus aurait preque le même âge qu'eux.
Gwendal était très beau, il avait un vague air de Robert Redford, jeune. On s'est rapprochés tous les deux sous le regard complice de Florian.
Mes amis, les parents de l'ami de leur fils, n'étaient pas dupes mais plutôt heureux. Loin d'eux l'idée de me faire le moindre reproche. Ne m'avaient-ils pas invitée pour que j'émerge de ma tristesse ?

Un divorce, c'est épuisant. Il faut remplir des tas de papiers, revoir régulièrement l'ex, anciennement aimé, avec son air de coq vexé.
Ces quinze jours m'avaient donc reboostée ainsi que l'on dit aujourd'hui. Gwendal et moi nous étions dit au revoir en se jetant avec fougue dans les bras l'un de l'autre sans aucune promesse. Une vie si légère, si simple !

Retour à la maison, c'est moi qui l'avait officiellement conservée. L'ex-mari n'avait guère insisté pour la garder. Il faut dire qu'elle était plutôt délabrée. Elle nous avait fascinés tous les deux tant elle était surprenante. Elle était recouverte de rondins avec leur écorce, élevée en pleine verdure, au sommet d'une colline qui dominait un canal. Nous l'avions achetée sur un coup de cœur et elle ne nous avait pas coûté cher parce que ce n'était pas une demeure traditionneelle. Il avait fallu cependant l'agrandir car se laver quotidiennement dans une piscine en plastique trônant au milieu du jardin fut amusant un temps mais quand vinrent l'hiver et les stalagtiques, cela fut très difficile. Donc , nous avons fait installer le confort nécessaire : une belle baignoire, une belle cheminée puis nous avons ajouté un étage. Je m'étais installé un joli bureau dont la fenêtre s'ouvrait sur la vaste vallée.

Et aujourd'hui, je rentrais seule dans cette extraordinaire « hutte ». Je comptais bien profiter d'encore un peu de repos avant le mois de juin, mois auquel je devrais reprendre mon travail dans une agence de tourisme.


Ce matin-là, j'ai garé ma petite Ford fiesta cabossée ( je n'ai jamais eu aucun intérêt ni respect pour les voitures, aussi qu'elles soient impeccables ou rayées m'importait peu au grand dame de mon entourage , famille, connaissances).

Avant de rejoindre le tavail, j'ai décidé que j'allais m'offrir un grand bain d'eau douce dans ma merveilleuse baignoire. J'ai fait choisi la température idéale avant d'aller collecter mes produits parfumés réservés à cette occurrence.
A mon retour, je ne tardai pas à m'apercevoir que l'eau écoulée était rouge. Je vis aussitôt que le petit clignotant vert qui s'allumait habituellement sur le chauffe-eau n'était plus lumineux. Je courus au compteur. Il était en marche, ce n'était pas le problème. Je suis revenue dans la salle de bains, une voix désagrégée se mit à m'interpeller sans cesse : « Maman ! Maman ! C'est petit fœtus ! »
Alors un chagrin immense m'envahit ! Oui il m'avait diablement manqué cet enfant que je n'avais pas laissé s'épanouir alors j'allais me noyer dans la baignoire pour rejoindre « Petit foetus » en voyant le visage de Gwendal.
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une œuvre bien écrite mais très inquiétante ! Mon vote ! Une invitation à lire et soutenir “ De l’Autre Côté de Notre Monde” qui est en Finale pour la Matinale en Cavale. Merci d’avance et bonne fin de dimanche!
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/de-l-autre-cote-de-notre-monde

·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
Un texte prenant avec une chute bien réussie Je vous invite à soutenir mon < Chocolat glissant > et bonne soirée
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Claire, que de frissons dans ta Bretagne ! Mais j'aime !
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Si contente de ton passage, Fred!
J'ai eu soudain l'impression d'avoir écrit trop vite un texte sans intérêt que j'aurais dû garder dans mes brouillons! Même mon ordinateur me "fait des caprices"! Un diablotin s'est installé dans ma page OpenOffice et rien ne fonctionne correctement.
Mais tu es là, alors tout va mieux!

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Mais il est très réussi ton texte ! Merci pour tes mots gentils à mon égard et bon courage pour tes démêlés avec ton ordinateur ! Belle journée à toi Claire !
·
Image de Madeleine Duval
Madeleine Duval · il y a
Bien écrit même si c'est un peu sombre
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Je revendique d'écrire des textes sombres, parfois, Madeleine et tu sembles le comprendre!
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
:( :( :( Claiiiiiire !
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Ben quoi, Joëlle?
Ici je ne suis pas CLAIRE, je suis SOMBRE!

·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Coucou, Joëlle! Voir mon contact avec Sandrine Waronski sur facebook Elle a entendu ce que je voulais dire!
Plein de bisous vers ton île!

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'y cours !
Bises...

·
Image de Maud
Maud · il y a
Comme moi en ce moment ! Tu tue tes personnages ;-)
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Ca fait tellement de bien d'en écarter certains, chère Maud!
·
Image de Jean-Francois Guet
Jean-Francois Guet · il y a
plus gore sera la chute ... dans le genre, c'est réussi :)
·
Image de Claire Doré
Claire Doré · il y a
Merci pour ce passage, Monsieur Tuba!?
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème