1
min

Une goutte d'eau contre un rayon de soleil

Image de KazHeol

KazHeol

6 lectures

0

Il m'a fallu huit heures d'avion de Paris pour me rendre en Guadeloupe. Il me fallait huit heures de train, quand il roulait, il n'y a pas si longtemps, pour rejoindre Brest de Paris. Un océan nous sépare, un nouveau monde semble me sourire. Que d'eau ! Que d'eau !
En arrivant ici, je sors une main par la porte de l'avion, il fait chaud ! Je sors la tête, il fait étouffant ! Et pourtant j'y reste ! J'y suis depuis seize ans ! Le soleil m'accueille avec chaleur, la mer me reçoit avec une brassée d'embruns, le vent m'enivre avec son arôme de canne à sucre. La Basse Terre est verte, la Grande Terre grillée.
La France gémit sous la pluie, la Guadeloupe pleure de soleil, chacun veut faire une pause et la planète Terre tourne toujours. Là on tente de se débarrasser de l'eau encombrante et ici on cherche à économiser ce bien précieux ; là on voudrait bien revoir l'herbe verte noyée et ici on voudrait bien la voir reverdir. Là on parle de mètres cubes dans le débit des pompes et ici on savoure le verre d'eau fraîche.
La citrouille de La Fontaine est bien malheureuse vautrée au bout de sa tige tandis que le gland se demande ce qu'il fait si petit et si haut perché ; et pourtant personne ne trouve à redire quand le nez du dormeur pâtit de la chute du gland. Là il pleut et ici il fait soleil, les voies de la nature ne sont pas plus pénétrables que celles du Seigneur. Là le paysan ne voit plus sa terre sous les flots, seuls ses pieds le rassurent quant à sa présence ; ici l'herbe clairsemée se détache en touffes, la terre craque et s'ouvre pour laisser couler les larmes de l'éleveur.
Seul le bureaucrate ne se plaint pas, il est à l'abri de la pluie et sa climatisation fonctionne à merveille, heureusement il lui reste le train pour rattraper le convoi des éternels mécontents !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,