Une expédition hors du commun

il y a
3 min
104
lectures
91 voix
En compétition

J'écris car j'aime partager mes ressentis et vous faire plaisir Yanis 12 ans  [+]

Image de 2020

Thème

Image de Moins de 18 ans
Un nouveau crash a été déclaré hier vers 18 : 26, nous ne savons pas
la position de l’avion, car personne ne l’a vu se crasher. Une
hypothèse dit qu’il serait peut-être dans l’Isère, mais nous ne savons
où précisément. (télé)

Jour 1

Je ne comprends toujours pas pourquoi nous nous sommes lancé ce défi,
nous, 5 copains d’enfance ayant tous la quarantaine allions découvrir
les montagnes de l’Isère dans le Massif de la Chartreuse.

Tout a commencé il y a 5 jours nous nous sommes retrouvés chez Marie
comme tous les autres week-ends pour profiter de la vie et se revoir.
Claude voulut alors nous raconter un reportage qu’il avait vu hier
soir avec sa femme, sur le département de l’Isère et ses montagnes.
Anne proposa alors de faire des vacances là-bas.

Puis Marc pris la parole :

-Non-mieux, pourquoi ne pas aller faire une expédition dans ces montagnes !

Notre groupe d’amis commençaient à se départager au sujet de cette expédition. Finalement, Marc avait réussi à nous convaincre.

Nous sommes enfin arrivés, le froid nous congeler les pieds et le
manque d’oxygène nous faits une douleur insupportable aux cerveaux.
Nous sommes dans une montagne géante, on a l’impression d’être seuls
aux mondes. Dire qu’il y a quelques jours, nous étions aux chauds dans
nos bureaux en travaillent. C’est vrai que Marc a eu une bonne idée.

La montagne était composée de calcaires, de roches et quelques arbustes
tous sa recouvert de neiges.

C’était le dépaysement total.

Le soleil se couchait et la lune se réveillait. Il faisait tous noir.
Nos lampes torchent n’éclairait qu’une petite partie de la où nous
étions. Nous étions dans une grotte bien protégé du froid, mais nous
n’avons pas encore réussi à faire du feu à cause du manque de bois.

Grace à nos lampes, nous pouvons apprécier le paysage remplis de
montagnes recouvertes par un drap blanc qui étaient composées de neige.
Tout le monde dormait sauf moi, je n’arrivais pas.

Je pense que je vais aller faire un tour et sortir de la grotte.

Jour 2

-Tout le monde à bien dormit ?

-Oui merci Claude et toi
-Oui, mais où est Yves.

Nous soulevions sa couverture pour s’assurer qui était là, mais il
n’était pas là ! Marie proposa d’appeler les secours, mais Marc lui
rappela qu’il n’y avait pas de réseau. Nous commençons à le chercher.
dans toute la montagne en crions son nom... Mais rien. On commençait à
se diriger vers la prochaine montagne tous en criant son nom aussi
fort que possible. De loin, un homme surgit. Au premier regard nous
crues que c’était Yves, mais c’était juste un berger qui nous prévenait
de faire attention à son troupeau. Il descendait de la montagne car le
gèle arrivait et ses moutons devaient retourner à l’étable.

Nous montions en direction de la grotte quand Marc prit la parole :

-On ne peut pas le laisser tous seul, il faut qu’ont aillent le chercher à droite

Les deux seuls qui n’avaient pas prononcé de mots depuis la recherche
sont moi Claude et Marie probablement à cause du manque d’oxygène.

Cela fait une heure et demie que nous marchons et le soleil se
couchera dans une demi-heure. Toujours aucune trace d’Yves. Nous
perdons tous espoirs.

-Là-bas y a Yves !

Ont courraient vers sa direction, mais il ne bougeait pas.

-Yves, Yves vient.

Ont étaient arrivaient, il était recouvert de neige et on voyait à
peine ses chaussures de ski.

C’est bon nous l’avions réveillé grâce à notre boîte de secours et
nous avions trouvé un abri, mais nous étions maintenant perdus au beau
milieu d’une vingtaine de montagnes.

Jour 5

Claude l’ancien narrateur, Marie, Anne et Marc avaient réussi à me
retrouver alors que j’étais perdu à 1429 mètres d’altitude. La seule
chose dont je m’en souviens, c’était que ma lampe torche éclairer
qu’une petite partie de la montagne puis plus rien, mais ce n’est pas
la chose qui m’effraye le plus en ce moment tous les matins mon
groupes et moi se réveillons et des provisions ont étaient volés. Au
début ont croyaient que c’était un de nous qui faisait des farces, mais
on faite pas du tout. Parfois même une personne fait le geai, mais là
personne se retrouve assommé le lendemain.

Jour 7

Ont à fait que chercher, mais on ne trouve pas comment sortir de ce
labyrinthe géant remplis de montagnes blanchies par la neige.
Aujourd’hui il y a Claude, Marie et Marc qui vont aller chercher une
personne pour nous aider à sortir de là. Mais aujourd’hui nous allons
construire avec Anne un piège pour attraper notre voleur pour qu’il ne
nous vole plus rien. C’est peut-être un ours donc vos mieux se méfier.

C’est bon, nous avions fait du feu et construit notre piège ont verra
s’il a bien fonctionné demain.

Jour 8

Anne me réveilla brusquement en me montrant toute inquiété la cage que
nous avions fabriqué la veille, je n’y crois pas ! Un humain ce
tenait accroupis dans notre cage et bougeais partout.

-Que fait ont ? Dit Anne toute tremblante.

-Je crois que la meilleure idée serait d’attendre le reste du groupe.

En effet, c’est ce qu’ont avaient décidé de faire ont se tenaient
debout face à des immenses montagnes.
Soudain, un berger avançait face à nous, mais derrière, il y avait du
monde : Le reste du groupe ! Le berger nous raconta alors que nous
avions trouvé un survivant du dernier crash qui s’était produit.

Jour 38 :

De retours dans notre vie normale :

Des centaines de gens nous applaudissaient car nous avions fait une
incroyable découverte. Nous avions réussi à retrouver un survivant du
dernier crash. Il avait, était contrait à manger les autres passagers.
pour survivre. Son corps n’a pas apprécié sa et il a perdu toute
formes humaine. Depuis sa moi et mes amis, nous venons en aide dès
qu’il y a des personnes à secourir. Anne est même devenue pompier !

En compétition

91 voix

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Bravo Yanis et bonne continuation.
Image de Youri Billet
Youri Billet · il y a
Continue d'écrire ! Un très bon travail descriptif !
Voilà mon récit sur l'Isère : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/rencontre-a-uriage.
Youri

Image de Randolph
Randolph · il y a
On est saisi par le récit, la montagne ne fait pas de cadeaux ! (la vie non plus).
Image de Houda Belabd
Houda Belabd · il y a
Toutes mes voix pour le message de l'histoire !
Je vous invite à découvrir mon poème dédié aux miséreux loups de l'Isère, ici: https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/les-misereux-loups-de-lisere

Image de Daniel Glacis
Daniel Glacis · il y a
Bon texte pour un crash, Yanis, hélas entaché par d'assez nombreuses erreurs d'orthographe... Bonne journée ! Daniel.
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Très belle expédition ! Mes voix,
Je vous invite à venir lire mon texte, Les berges de l'Isère !
Merci d'avance !

Image de Monique B
Monique B · il y a
beaucoup trop de fautes d'orthographe
Image de Rachel Dip
Rachel Dip · il y a
Belle histoire
Image de De margotin
De margotin · il y a
Mes 5voix à ce joli texte.
Je vous invite à découvrir mon Dessin. Merci beaucoup
https://short-edition.com/fr/oeuvre/strips/au-bord-de-la-plage-1

Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une aventure qui laisse des traces .