Une chanson de Sheila

il y a
2 min
112
lectures
4

Je suis comme Alice, j'aime bien traverser le miroi  [+]

« Jolie petite Sheila, jolie petite Sheila, c’est le nom que tu m’as donné... »
Je me souviens très précisément de la première fois où j’ai entendu cette chanson. J’étais à l’école primaire et ma maman m’avait mis en garde après l’école chez un couple de personnes âgées chez qui je goûtais, faisais mes devoirs et jouais. C’est donc en sautant à la corde dans le jardin que j’ai entendu Sheila pour la première fois. Une voix très aigue que je ne reconnaîtrai pas tout de suite en entendant L’école est finie.

J’avais un oncle disquaire, Jean, qui me ramenait tous les derniers 45 tours à la mode. Je pensais qu’on lui en faisait cadeau, c’est pourquoi je ne le remerciais jamais. C’est chez lui que j’ai écouté un milliard de fois L’école est finie avec sa pochette vert foncé il me semble. A l’époque, mon autre oncle Willy qui n’avait que quelques années de plus que moi, me faisait croire que la nuit il était Johnny Hallyday mais qu’il ne fallait le dire à personne.

Un 45 tours de Sheila que j’ai acheté moi-même, je l’avais vu dans le premier supermarché ouvert dans ma ville qui avait mis à mal tous les petits commerces de bouche du quartier. Mais quel plaisir de se balader, libre, dans les allées avec son caddie. Un petit stand au milieu du magasin vendait les disques, les bijoux de pacotille, les gadgets... C’est là que j’avais repéré Le sifflet des copains et les couettes de la chanteuse. Il me semble que sur l’arrière de la pochette il y avait une dédicace de Sheila avec un lion dessiné car c’était son signe astrologique...

Les couettes : moi je croyais que tous les cheveux étaient réunis de part et d’autre en partant de la nuque. C’est comme ça que je me coiffais. Mais un jour en voyant Sheila de dos à la télé, je me suis rendue compte que pas du tout, c’était juste deux mèches de chaque côté nouées par des rubans. D’ailleurs, ma grand-mère pour Noël m’avait offert une poupée Sheila. Avec les fameuses couettes et les nœuds de chaque côté, les cheveux libres à l’arrière.

Pour moi, Sheila est liée à l’enfance, aux vacances, à l’insouciance. Je passais tous les étés dans un village d’Auvergne. On se rendait à pied à la rivière qui se trouvait à des kilomètres pour se baigner, mon oncle Willy qui était Johnny la nuit, ma cousine Françoise et moi. Le transistor allumé était du voyage. « Oh oh oh oh, c’est toi que j’aiiiiiiime... Quand on s’est quittés l’autre soir, tu ne m’as même pas dit bonsoir... » Ça passait en boucle. Europe n°1, SLC, Chouchou...

Et puis, j’étais un peu plus âgée, il y a eu Bang bang. Ça changeait. J’adorais. C’était toujours en Auvergne mais j’étais un peu plus triste car j’avais connu cet été là mon premier amour, Alain. La tristesse de la fin de ces vacances est à jamais liée à cette chanson de Sheila.
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Subtropiko
Subtropiko · il y a
Ouf, je vois que nous sommes nombreux, ici et là, à découvrir un auteur déjà bien présent, et à voter un peu (trop) tard pour ses oeuvres ! Je vote donc, pour ces souvenirs très bien mis en musique.
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
L'important n'est pas la compétition ni même les prix.... Les messages, la bienveillance, tout cela me touche tout autant. Merci de vos visites. :)
Image de Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
Quelle jolie monde que celui de votre enfance
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Merci Louise
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'aime bien ce parfum de nostalgie, et une certaine innocence; l'oncle qui "devient" Johnny Hallyday la nuit ! c'est une trouvaille. ;)
Image de Maryse Battistuzzi
Maryse Battistuzzi · il y a
Merci Cécile. J'avais écrit ce texte pour un ami qui publiait un livre de témoignages sur Sheila :) Souvenirs souvenirs. Très bonne journée !