1
min

Une bonne ou une mauvaise fortune

Image de HaïkUlysse

HaïkUlysse

11 lectures

0

Une bonne ou une mauvaise fortune sur un canapé, gris clair, avec cinq ou six coussins à la mode anglaise, le chic cosy des Windsor pour faire jaillir une seule et même idée ; une bonne ou une mauvaise fortune, en son for à moitié opérationnel, pour reconnaitre la fourche du diable ou tout simplement sa paroisse.

Un canapé où j’ai pris l’habitude de rouiller et un abonnement à une sombre paroisse afin de vivoter intellectuellement et extérieurement, afin de le parer de vieux mouchoirs fraîchement mouillés ou encore s’examiner d’un peu plus près. La parure de ces vieux mouchoirs quand on déplie un accordéon de cartes postales au lieu de vivre sa vie et quand la nuit demeure...
Un canapé que je délaisse seulement pour m’intéresser d’un peu plus près à ma vodka posée là comme une conne sur le comptoir en ivoire ; là je fume du kif ou des cigarettes de chanvre à la fenêtre et regarde les pauvres gens partir au turbin.

Une bonne ou une mauvaise fortune qui me laisse un arrière-goût de feuilles d’herbe afin de meubler, en attendant mieux, l'obscurité de cet appartement.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,