UNE BELLE JOURNEE DE JUIN

il y a
1 min
13
lectures
0
Dans les couloirs, dans les allées du parc, on va, on vient.
Des enfants jouent dans l’herbe. Un jeune couple radieux, vient de récupérer son enfant prématuré, enfin libéré de sa couveuse. Deux infirmières se racontent joyeusement leur dimanche à la campagne.
Une grand-mère chancelante, est soutenue par son petit-fils qui, avec mille précautions, l’aide à s’asseoir dans la voiture garée à proximité de l’entrée.
Un homme, en robe de chambre, à pas mesurés, avance à l’aide de son déambulateur, traînant comme un fidèle animal de compagnie, l’inséparable perfusion.
Une femme sans âge, les traits ravagés par les nuits d’insomnie, mais à qui l’on vient d’apprendre la guérison inespérée d’un proche et qui, oubliant du coup ses angoisses, affiche un visage rasséréné, dégoulinant de bonheur.

Et puis, à l'inverse, dans ces couloirs froids et impersonnels, où se mêlent les rires et plus souvent les pleurs, le désarroi de ceux-ci, lorsque tombe l’impitoyable verdict, de l’homme en blanc qui, malgré les réserves d’usage, avait laissé tant espoir !
En une fraction de seconde, les jambes se dérobent sous le poids de l’affreuse révélation. On prend appui sur le mur pour ne pas s’écrouler. Puis, les nausées. Les larmes viendront plus tard, comme une coupure profonde, lorsque le sang se donne un peu de temps avant de jaillir de la plaie et sans que l’on ne puisse plus alors, en tarir le débit.

Comme dans un mauvais film, on imaginait l’ultime séparation ne pouvant s’accomplir qu’à la tombée de la nuit, sous un ciel tourmenté, chargé de nuages menaçants et balayé par un vent glacial de novembre.

Mais non... ! Rien de tout cela !

...C’était le 21 juin. Le dernier jour du printemps, le premier de l’été. Un jour éclatant de lumière. Il faisait beau. Les oiseaux chantaient. La nature exultait.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le ménage

Blandine Rigollot

On m’a dit hier matin qu’il était temps de faire un peu de ménage dans la maison.
J’ai fait le tour de la maison et j’ai mis au creux de ma paume une dizaine de frêles araignées qui... [+]