2
min

UNE BABY SITTER POUR ACHILLE

Image de Pénélope

Pénélope

8 lectures

0

L’année scolaire allait commencer. Ludovic Perez se lamentait à l’idée qu’il faudrait à nouveau trouver quelqu’un pour tenir compagnie à son fils tous les mardis soirs où il rentrait très tard. Achille allait avoir onze ans. Il était maintenant trop âgé pour être gardé par une baby-sitter. Ludovic avait donc contacté une agence de soutien scolaire qui lui avait donné les coordonnées d’un professeur de français nommée Emilie Patterson.
En lisant le SMS :

- Je vous attends pour un premier cours d’essai avec mon fils le mardi 12 septembre à 17h.
Cordialement.
Ludovic Perez

puis :

- Achille a bien aimé votre cours, il vous attendra donc tous les mardis soir à la même heure.
Bien à vous,
Ludovic Perez

Emilie se réjouit d’avoir trouvé un dernier petit job avant de prendre définitivement sa retraite.

Les cours se poursuivirent agréablement. Ludovic eut progressivement le sentiment de connaître un peu mieux Emilie au travers de ce que son fils lui rapportait, jusqu’au jour où Achille lui montra les haïkus qu’il avait écrits sur le modèle de ceux qu’Emilie avait composés elle-même. Enthousiasmé et impressionné par les progrès de son fils, Ludovic eut envie de reprendre contact avec cette femme qui s’occupait si bien de son fils :

- Magnifique ces haïkus ! Vous pouvez nous en écrire un autre ?
Ludovic Perez

- Que dîtes-vous de celui-ci :
« Dur, lisse et croquant
entre la langue et les dents
il fond doucement. »
Emilie Patterson

- Suave !
Ludovic P.

-J’en ai plein d’autres si vous voulez.
Emilie P.

-Des bonbons ?
Ludovic

-Plein de bonnes choses !
Emilie

-J’ai trouvé un gant dans la chambre d’Achille serait-ce le vôtre ?
Ludovic

-Vous connaissez l’histoire de Cendrillon. Organisez une fête et promettez un beau voyage à la femme qui pourra mettre ce gant.
Emilie

-Je préfère tout de suite parier qu’il vous ira.
Ludovic

-Alors ce voyage?
Emilie

-Un voyage en bicyclette vous conviendrait-il ?
Ludovic

-Pourquoi pas !
Emilie

-Pourrais-je me permettre de vous accompagner ?
Ludovic

-Mais bien sûr ! Achille nous montrera la route !
Emilie

-Suivons-le !
Ludovic

-Achille a une très bonne oreille. Vous devriez lui proposer des cours de musique .C’est à vous la guitare accrochée au mur ?
Emilie P.

-Oui, j’accompagne des femmes qui ont une jolie voix. Quand entendrai-je la vôtre ?
Ludovic

-J’aime bien les SMS.
Emilie P.

-Parce que c’est bref et que vous pouvez arrêter quand vous voulez ?
Ludovic

-Vous voyez bien que ça peut continuer. Au fait, les vacances de Noël approchent, quand s’arrêtent les cours pour Achille ?
Emilie Patterson

-Pensez-vous qu’il a fait des progrès ?
Ludovic Perez

-Oui et il a d’immenses possibilités inexploitées.
Emilie Patterson

-Il vous adore. Comment expliquez-vous cela ?
Ludovic P.

-Je l’écoute, je lui réponds. Peut-être n’a-t-il pas toujours eu cette attention ?
Emilie Patterson

-Il est vrai que certaines de ses baby-sitters n’avaient pas une excellente écoute !
Ludovic Perez

-Il me parle souvent de foot et de fabuleux matches de tennis avec vous. Il aime gagner. C’est un battant !
Emilie Patterson

-Ne vous y fiez pas. Il est aussi tendre et fragile.
Ludovic P.

-Monsieur
A mon grand regret, je dois vous annoncer que je ne serai pas en mesure de reprendre les cours avec Achille en janvier.
Emilie Patterson

-Que se passe-t-il ? Achille vous aurait-il offensée ? Il était un peu difficile dernièrement.
Ludovic Perez

-Oh non ! Mais il est temps que je prenne ma retraite.
Emilie Patterson

-Votre retraite !? Vous voulez dire que vous allez désormais vous consacrer à d’autres activités ?
Ludovic Perez

- En quelque sorte...Comme partir sur un grand vélo poursuivie par un vol d’oiseaux...
Emilie P.

-Mais...Achille ?
Ludovic P.

-Il peut tout apprendre seul maintenant qu’il a compris cela. Nous avons fait un joli bout de chemin ensemble n’est-ce pas ?
Emilie

-Oh oui !
Ludovic

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,