Une affaire de jouets

il y a
2 min
5
lectures
0
La journée avait bien commencé. Jenny s'était rendue à l'école, et comme tous les mercredi matin, elle avait joué avec ses amies. Juste après s'être réveillée de sa sieste, sa mère l'avait plongé dans une petite piscine gonflable car la chaleur devenait étouffante.
C'est là qu'elle découvrit le corps disloqué de Trixie, sa poupée préférée.
Qui donc aurait pu faire un coup pareil?
Elle inspecta les membres qui flottaient à la surface, à la recherche d'indices. Il lui sembla qu' une des jambes avait disparu, mais elle ne su pas s'il s'agissait de la droite ou de la gauche, ne pouvant pas les différencier.
Jenny suspecta en tout premier lieu sa seconde poupée, elle qui était faite de chiffon.
Elle songea que Lilou, c'est ainsi qu'elle se nommait, était peut-être jalouse de Trixie. Il est vrai que son corps en plastique aurait pu susciter des envieuses. De plus, depuis quelques temps, elle ne s'amusait plus qu'avec Trixie, laissant de côté sa vieille camarade de jeu.
Afin de confirmer ses soupçons, Jenny courut interroger les petits soldats qui patrouillaient dans le couloir. Ceux-cis surveillaient sans relâche tous les recoins de la maison; s'il y avait bien un témoin, il se cachait parmi eux. Mais lorsqu'elle leur posa la question, la réponse se révéla être négative, à son plus grand regret.
En remontant, Jenny fit une découverte plutôt intéressante; la longue file de vétérants sortait directement de la chambre de son frère, Tobias, de trois ans plus âgé. Elle se tapa la paume de la main contre le front: mais bien sûr! Cet être vile et repoussant avait sans doute décapité de ses propres mains la poupée. A moins que...
Jenny poussa sa porte; toutefois, la pièce était vide. Bien entendu: il rentrait à seize heures... comment avait elle pu négliger un détail aussi important. Elle se tourna d'un air accusateur vers les figurines vertes, qui fuyaient désormais son regard. Se pouvait-il que son frère ait ordonné à ses sbires de commettre un crime à sa place?...
Jenny s'apprêtait à donner un bon coup de pied dans cet amas, déterminée à venger la mémoire de Trixie. Cependant elle n'en fit rien, elle n'en eu pas le temps. A peine eut elle engagé sa jambe, que sa mère vint l'interrompre, lui enfonçant un chapeau ridicule sur la tête, avant de la replonger dans l'eau.
Ils ne s'en sortiraient pas comme ça! Mais puisqu'elle était coincée avec une mère qui lui tartinait un surplus de crème solaire sur les bras, elle commença à réfléchir à la possibilité d'un autre coupable.
Comment se faisait il, pensa t elle, qu'on ne l'ai pas déjà grondé à tort pour avoir démembré Trixie?
Et puis franchement, comment de si petits soldats auraient ils pu, du haut de leurs quelques centimètres, ne serait-ce que tirer sur des articulations aussi solides? Quelque chose clochait.
Seul un être d'une taille égale ou supérieure à celle de Jenny possédait assez de puissance pour le faire. Maintenant qu'elle se tenait là, sa mère était dans son viseur et devait désormais répondre de ses actes. L'enfant lui montra les restes de la dépouille. A son mouvement de sursaut, Jenny devina ce qu'il en était, rayant de sa liste un autre suspect. Mais qui diable aurait pu faire une chose pareille?
Elle se creusait les méninges. Tout ceci n'avait pas de sens; chacun ayant un alibi, il ne restait plus qu'une seule possibilité. Jenny se mouilla la nuque et les joues, dehors la température était insoutenable.
Elle rassembla les bouts de Trixie, puis finalement en conclu que la poupée avait tout simplement fondu.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Quoi de neuf docteur?

Franck Belton

Tout ce tintouin au bord de la rivière, par une matinée glaciale et brumeuse, ce n'était pas courant. Deux plongeurs moulés dans leur tenue firent glisser une masse informe et gluante sur la... [+]

Très très courts

Maria Elena Cavalli

Gaëlle Chamarande

— Vous êtes bien Maria Elena Cavalli, née à Vérone le 10 juillet 1977 ?— Oui. Pour la énième fois : oui. Je suis Maria Elena Cavalli et je suis bien née à Vérone.— Je vous... [+]