Un voyage vers la civilisation

il y a
1 min
95
lectures
70
Finaliste
Jury
Image de 2017

Thème

Image de Collégiens
C’était une matinée tranquille et ensoleillé je vivait dans un petit chalet avec mes sept chiens de traineau et ce matin là j’entendis un bruit... Un bruit sourd...
Quand soudain je vit une espèce de charrette géante à quatre roues.
Deux hommes en descendirent, ils arrivèrent vers moi et me dire d’une voit forte :
« -Tu me doit plus vivre ici c’est notre propriété à présent. »
Sur ce il me dirent de partir.Je prit donc la décision, sans me poser de question, de partir pour la ville. J’attelais donc mes chiens à mon traineau et commença à descendre de la montagne. Mes chiens était en plaine formes et ont descendait vite, je voyait le paysage défilé à toute vitesse, les sapins, les branchages, je passait dans une forêt de sapins, de hêtres, puis dans des champs recouverts de neige et plus l’on descendait plus la neige se raréfiait. Tout bougeait, même les montagne, les nuages, le ciel. Plus j’avançais sur ce sentier sinueux plus j’avais l’impression d’être dans un toboggan ou de glisser sur des nuages. Puis je rejoignis le chemin de la ville en prenant bien soin de détaché les chien du traineau et de les accrocher à mon harnais. Et c’est à ce moment là je me rendis vraiment compte que je n’étais jamais parti des montagnes où je vivais, où j’avais grandis...
Je me rendais aussi compte que nous descendions vraiment très vite.
En une trentaines de minutes nous étions arrivés à la bordure de la ville.
Un an plus tard...
Je me suis adapté à la ville, je travaille dans la station de ski comme pisteur à dix kilomètres de là. Quand à mes chiens, ils sont devenus des chiens de secours en haute montagne.
Mais vivre seul me manque.

Fin
70
70

Un petit mot pour l'auteur ? 14 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Louise Calvi
Louise Calvi · il y a
un encouragement. Attention aux faites d'orthographe.
Image de Cannelle
Cannelle · il y a
Mes voix pour un encouragement à continuer à écrire. On suit bien l'équipage qui dégringole de la montagne vers des lieux plus fréquentés. Attention à l'orthographe, il faut relire et faire relire, ne pas hésiter. Dans la dernière phrase on ressent bien toute la nostalgie du personnage
Image de Bertrand Gille
Bertrand Gille · il y a
Mes 5 voix! :) Bravo, il faut continuer!
Image de Viviane Fournier
Viviane Fournier · il y a
Bravo ...pour cette histoire dans un cadre bien campé où la vie bouge jusqu'à la dernière phrase ... je la trouve belle pour terminer ce récit ....elle laisse l'émotion passer et ça c'est ce qui fait respirer un texte ...
Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
Je ne suis pas déçue de ma lecture.
Mes voix d'encouragement.

Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Ce texte répond très bien au sujet " Short Paysage, Isère en mouvement ", sujet que de nombreux candidats on zappé partiellement,. Le fait d'avoir tenu compte de l'énoncé mérite déjà des encouragements. De plus ce récit poétique et vrai est bien construit. Les fautes d'orthographe sont un petit bémol mais comme le concours de collège s'adresse à une vaste tranche d'âge, de 16 à 10 ans environ, dans le doute je ne pénalise pas trop. 4 points de ma part.
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
On vous suit dans cette étape de vie... le chien... vos chiens sont des compagnons fidèles.... on comprend votre ressenti final de solitude. Une autre vie, forme de vivre...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Je renouvelle mon soutien en finale pour ton texte qui mérite amplement sa sélection par le jury, bravo Manric pour cette aventure en mouvement bien ancrée au cœur de l'Isère. Mes 5 voix.
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un beau texte bien conçu et bien composé malgré quelques erreurs qu'il faut corriger ! Mes votes !
Une invitation à découvrir mon “Isère en Mouvement” qui est aussi en compétition ! Merci d’avance !

Image de Klelia
Klelia · il y a
On s'habitue à tout !