3
min

Un transport d'avenir

Image de Serge loquen

Serge loquen

82 lectures

77

Dans un chuintement comme seule sait le distiller la haute technologie, la porte du compartiment se referme paresseusement tandis qu'Elisabeth se cale agréablement pour entamer son voyage.

Elisabeth n’est pas une habituée de ce genre de moyen de locomotion et emprunte cette ligne pour la première fois. Cependant, toutes les indications lui ont été données et l’itinéraire lui a été clairement expliqué. Elle sait que le trajet va durer un temps bien déterminé et qu’elle doit descendre au terminus. Elle peut donc s’installer en toute tranquillité pour mieux apprécier le parcours.

Qui aurait imaginé un transport en commun clairement renseigné et garantissant une ponctualité si exacte que les horaires affichés sont devenus synonymes de bon temps ? Un lien pratique rapprochant les lieux d’activités, de résidences et de loisirs, rendant ainsi possible la délocalisation urbaine et une qualité de vie meilleure.

Un nouveau chuintement indique l’ouverture des portes. Un parfum de lavande vient chatouiller les narines d’Elisabeth, cependant qu’une voix annonce mélodieusement « Station thermale... station thermale... ». Des glouglous de fontaines et de bains à remous arrivent jusqu’à ses oreilles et apportent des envies de relaxation. Bien qu’une foule importante se presse en tous sens, souriantes et détendues, les personnes se croisent au portillon sans cohue ni bousculade, laissant Elisabeth s’organiser à son aise.

Qui aurait pensé qu’un moyen de déplacement collectif puisse assurer une telle promiscuité sans gestes déplacés, incitant amabilité et courtoisie jusqu’à faire oublier toute agressivité et angoisse ? Un véritable réseau social devenu un lieu de rencontres amicales, sans avatar ni insécurité.

« Veuillez prendre garde à la fermeture automatique des portes. Prochain arrêt, la station... ». L’annonce s’estompe dans le lointain sans pouvoir en saisir le sens. Les chuintements se succèdent dans un train-train routinier et confortable.

Alors qu’un air glacial la fait soudain frissonner, Elisabeth entraperçoit des gens emmitouflés dans des combinaisons multicolores qui s’affairent avec leur surf de neige. Derrière eux, s’étendent des champs de poudreuse encadrés par des glaciers grandioses et des chaînes de montagnes aux versants couverts de forêts somptueuses... « Station de sports d’hiver... station de sports d’hiver... ». Un silence apaisant règne sur ce paysage de nature vierge et une bulle de bien-être enveloppe Elisabeth progressivement.

Qui aurait pu concevoir un mode de transport autant respectueux de l’environnement que respecté par ses usagers, sans graffitis ni dégradations mais porteur de messages d’harmonie et de sérénité ? Un bijou de technologie si propre que la notion même d’effet de serre est rejetée comme une antique émanation d’une autre ère, devenu un exemple pour une population non polluante.

« Station balnéaire... station balnéaire... ». Une odeur de crème solaire titille les narines d’Elisabeth tandis qu’une douce chaleur envahit le compartiment et vient caresser sa peau. Les anoraks fondent comme par magie, laissant la place à des paréos et des chemises à fleurs. Les planches de surf changent de forme, laissant deviner une étendue d’eau bleu azur animée d’un ressac cajoleur et ourlé d’un blanc éclatant.

Qui aurait pu croire un jour que la grève aurait perdu tout son sens pour à nouveau s’étendre uniquement au bord d’une mer limpide, reléguant les conflits pour construire une vie sociale en toute transparence ? Une société où droits et devoirs se côtoient en un juste équilibre, sans laisser personne sur le sable.

Un nouveau chuintement, désormais familier, annonce à Elisabeth la prochaine station. « Debout...debout... » Station debout ? En voilà un drôle de nom pour une gare ! Qui a bien pu imaginer une chose pareille ? Sans doute un bureaucrate plein d’humour, en ironie des conditions de transport du siècle dernier.

« Debout, Mademoiselle ! Vous êtes arrivée et il faut vous réveiller maintenant, insiste un employé de la compagnie, en regardant avec bienveillance Elisabeth qui peine à émerger de son compartiment. Selon les individus, le sommeil cryogénique est supporté de façons différentes ; Il est vrai qu’être plongé dans un bain, refroidi à une température extrême pendant plusieurs cycles puis réchauffé en moins de deux, cela peut vous laisser des impressions étranges. Mais rassurer-vous, Mademoiselle, ces effets ne sont que temporaires et vont disparaître rapidement, explique-t-il à Elisabeth. Depuis quarante ans, d’énormes progrès dans la qualité des transports ont été réalisés, comme vous avez pu vous en rendre compte ! »

A travers le hublot panoramique, un spectacle extraordinaire s’offre désormais aux voyageurs : la prochaine et dernière étape d’un trajet qui s’est déroulé sans encombre ni incident. Elisabeth découvre avec enthousiasme le but de son voyage où elle est attendue par les colons. En tant qu’ingénieure agronome, la jeune femme doit superviser la plantation des futures cultures des Champs de Mars. « Encore d’autres paris à relever pour l’avenir », se dit-elle avec bonheur.

« Bienvenue à la station orbitale, terminal du RER SO57, articule un hologramme au sourire enchanteur. Tout le personnel vous souhaite un agréable séjour et espère vous revoir très bientôt sur notre réseau. »

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
77

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C'est une merveilleuse idée que d'avoir fait alterner les descriptions idylliques et les questions parfois perfides laissant entendre que tout cela n'est qu'une utopie. Avec mon esprit taquin j'ai surtout apprécié ce "jour où la grève aurait perdu tout son sens"... mais pour ça faut pas rêver...Mes voix transportées sur les ailes d'un sourire.
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est bien dommage que le jury n’ait pas retenu votre texte pour la finale. Si vous le souhaitez vous avez la possibilité de soutenir « Touchée coulée » dans la phase finale du Prix et «Sur son chemin » en finale de la Matinale en cavale. À vous revoir également Serge !
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/touchee-coulee-1

·
Image de Nicolaï Drassof
Nicolaï Drassof · il y a
littéralement transportée ! Mes votes
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
voilà un texte qui ne manque pas de saveur ni d'originalité, mes 5 votes avec plaisir
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Fort bien réussi et abouti.
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Bien écrit !
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Un fabuleux voyage, et une fin excellente...
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Mon vote pour ce texte plus qu'original. Je suis en finale avec L'invitation et Reflets, mais peut-être préférerez vous Tropique ou 7h24
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
Je n'ai pas de doutes, Serge.
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Bon texte, bien pensé, bien élaboré avec quelques piques mouillées d'acide qui étoffent encore ce récit "spatio-intemporel". Mon vote
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Thara
Thara · il y a
Un texte bien construit...
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·
Image de Thara
Thara · il y a
C'est bien dommage.
Le mien non plus, n'a pas eu plus de succès. Qu'importe...

·
Image de Flore
Flore · il y a
Le RER dans l'espace, c'est original et pas vu, mais je n'ai pas tout lu. Bravo....
·
Image de Serge loquen
Serge loquen · il y a
merci pour votre fidélité. Au final, mon RER n'a pas eu l’avenir escompté. A vous revoir sur d'autres lignes de texte.
·