Un souvenir

il y a
2 min
705
lectures
58
Qualifié

"Et si écrire, c'était tout simplement ne plus taire cette âme en soi?" François Cheng  [+]

Image de Printemps 2021
Il se souvient très bien de ce premier jour de mai passé sur une plage bretonne, une petite plage enclavée entre deux rochers. Il ne faisait pas encore très chaud, le printemps n’était guère avancé mais enfin il y avait du soleil. Il s’était placé à un endroit où d’un seul regard, il pouvait voir la crique en son entier et la mer toute proche.
Une grosse femme en robe fleurie était arrivée sur la plage, poussant devant elle avec difficulté, un fauteuil roulant sur lequel un homme jeune se tenait. Deux enfants les suivaient, accompagnés d’une femme brune les bras chargés de sacs. Ils s’étaient installés tout près de l’eau et les enfants avaient vite déballé des seaux et des pelles. La femme brune était belle. Il distinguait mal les traits de son visage mais il se rappelait les longues jambes et l’ombre souple qu’elle projetait sur le sable. Elle était allée toucher l’eau de ses pieds nus, était revenue vers l’homme dans la chaise roulante pour lui donner quelque chose oublié à son poignet puis s’était lancée dans la mer. Il ne sait plus combien de temps elle avait nagé, longtemps, très longtemps, d’une nage forte et puissante. Quand elle était sortie de la mer, quand elle avait tordu ses longs cheveux mouillés, la grosse femme l’avait enveloppée dans une serviette et elle était restée debout, la serviette sur son corps, immobile. Après, elle s’était assise doucement sur les genoux de l’homme du fauteuil. Celui-ci avait passé un bras autour de sa taille et de sa main libre lui avait caressé le dos, un endroit précis du dos qui devait garder une cicatrice connue de lui seul. Les enfants jouaient avec le sable, la grosse femme les surveillait, la robe remontée sur ses jambes solides. La mer était calme, le soleil était doux.
Oui, il se souvient très bien de ce premier jour de mai et de tout ce qui le suivit.
À la fin de l’après-midi, après avoir quitté la plage, sa vie lui était apparue simple, tristement simple. Il avait réalisé que rien ne pourrait sauver son mariage, que sa femme s’était éloignée de lui, que l’amour qu’elle lui avait porté du temps de leur jeunesse bénie était mort depuis longtemps et que ses illusions étaient vaines. Il avait rejoint sa voiture, le cœur lourd mais le pas allégé et avant de démarrer le moteur, il s’était regardé dans le rétroviseur, s’était dit : « J’ai vieilli » et au fond de lui, s’en était trouvé heureux.
À présent, il fait le tri dans sa mémoire et s’efforce de ne conserver que des souvenirs sans danger. Beaucoup ont été éliminés ; les souvenirs remords, les souvenirs regrets, les souvenirs un peu trop heureux. Il trie ses souvenirs comme on trie les photos d’un vieux carton oublié sur le haut d’une armoire. Il y en a pourtant un qui résiste au tri et reste ancré au milieu de sa mémoire, un souvenir qu’il chérit mieux que les autres, le souvenir d’un jour de printemps sur une plage bretonne où il s’était réfugié pour fuir une évidence douloureuse. Ce souvenir, il le protège des rayures du temps qui passe, du temps qui a passé.
Aujourd’hui, plus rien de sa vie ne ressemble à ce qu’elle était cet après-midi-là. Sa femme et lui se sont amarrés à d’autres histoires, d’autres amours. Il a balayé ses vieilles peurs, accru sa vigilance et il garde les yeux ouverts sur le présent.
La scène de la femme nageant pour l’homme dans son fauteuil, a inscrit dans sa vie, un désir nouveau.
58

Un petit mot pour l'auteur ? 108 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
Un beau texte sur nos désirs si nécessaires pour continuer à vivre !
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Un beau commentaire dont je vous remercie...
Image de Dranem
Dranem · il y a
"Il faut savoir mettre un peu de fiction dans nos vies ordinaires" Yolande Moreau
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Oui cela nous aide à vivre mais parfois la réalité nous rattrape et peut faire mal...
Image de Bernard G.
Bernard G. · il y a
Bonsoir Camille,
J'ai lu ce texte 2 fois pour bien en saisir la quintessence . C'est bien observé. Il est vrai que, parfois, une scène toute simple peut générer des émotions qui entraînent un regard différent sur la conception que l'on se fait de l'existence. J'ai beaucoup aimé le passage sur le tri des souvenirs que je pratique sans hésiter ☺ Mon vote pour cette agréable et tendre nouvelle.

Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Il est parfois vital de trier les souvenirs et même aussi de les rayer de la mémoire. Un grand merci Bernard pour votre lecture sur ce texte et pour la proposition de prêt de livre mais j'habite en Vendée.
Image de Mireille Giles
Mireille Giles · il y a
Un moment fort de prise de conscience: ça se passe souvent comme ça: on est saisi par un évènement, une scène, une image, et l'inconscient fait le travail! Et vos mots le saisissent bien.
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Merci Mireille. C'est en effet, ce que j'ai voulu dire... Encore merci pour votre commentaire !
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Un couple heureux peut faire prendre conscience de ce que l'on a connu et perdu. Un joli texte écrit tout en pudeur
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Oui c'est vraiment ça Isabelle ! Un petit moment de vie et subitement tout s'éclaire pour le meilleur ou pour le pire. Un grand merci Isabelle. J'ai toujours plaisir à vous lire...
Image de Marie Saintemarie
Marie Saintemarie · il y a
et oui, quand on ouvre les yeux sur les autres, on peut voir sa vie en miroir.
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Un commentaire bien éclairé Marie... Merci beaucoup!
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Un beau texte, porté par une écriture fine, ciselée...

Merci pour ce joli moment de lecture !
(même si oui, je le reconnais : j'attendais "la scène" : le souvenir de l'accident... mais justement, puisqu'il fait le tri... on ne le saura jamais, alors 😉😊!)

Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Merci Zalma pour votre lecture mais je ne comprends pas ce que vous voulez dire par le souvenir de l'accident. Mon texte n'est peut-être pas clair. En fait, mon personnage a été témoin d'une scène de vie qui lui a fait prendre conscience de ce qui devrait compter dans la vie et qui est absent dans la sienne (comme l'amour de sa femme...). A partir de là, il voit les choses autrement et sa vie change. Il est un simple spectateur d'une scène qui le touche, celle d'une femme aimante qui nage pour un homme qui ne peut le faire... A bientôt Zalma pour d'autres lectures!
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
Oh, merci Camille, pour vos explications complémentaires...

J'ai dû interpréter le texte, ou plutôt, je me suis embrouillée dans les points de vue !!! (j'étais convaincue que le narrateur était l'homme en fauteuil... 😔)

Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
J'ai fait la même analyse que vous, et je me suis trompé sur l'identité du narrateur, c'est donc que le texte n'est pas clair sur ce sujet.
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Ah! oui effectivement! Je vais essayer de voir ce qui cloche. Merci pour la lecture!
Image de Zalma Solange Schneider
Zalma Solange Schneider · il y a
En tous cas, il est beau, ce texte ! 😊
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Tant mieux si c'est plus clair maintenant... Encore merci Zalma!
Image de Said Meziane
Said Meziane · il y a
Une scène de vie finement décrite qui redonne goût à la vie: magique!
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Magique aussi votre commentaire. Un grand merci!
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Même jugement que pour "Les portes" , bravo !
Julien

Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Un grand merci pour vos lectures et commentaires!
Image de Zabeba
Zabeba · il y a
Très beau texte, très subtil! :)
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Oh! Vraiment merci Zabeda! C'est un commentaire qui me touche...
Image de Zabeba
Zabeba · il y a
C'est sincère :)
Image de JLK
JLK · il y a
Par contre, il a oublié que ce jour-là, après avoir quitté la plage où se trouvait l'homme en
fauteuil roulant, il alla manger une crêpe et gara sa voiture sur une place réservée aux handicapés...

Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Bien sûr qu'il a oublié. Il a fait le tri dans ses souvenirs et il y en a qu'il vaut mieux oublier, n'est-ce pas? Merci JLK pour l'humour et le reste...

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Far West

Camille Berry

Je me tiens bien droite face au vent, mon châle serré sur les épaules, la chevelure défaite, le regard au-delà de l’océan. Je n’ai peur de rien, ni du froid, ni de la fièvre qui me tient... [+]

Très très courts

Gueule blanche

Chantal Sourire

Il est deux heures, Jimmy s’éveille.
Le réveil vient de sonner, sortant le jeune homme de son rêve récurrent. Son arrière-grand-père mineur, une gueule noire. Le portrait de l’ancêtre su... [+]