743 lectures

108 voix

En compétition

Lia regardait les gens autour d’elle avec la curiosité craintive de l’explorateur qui en traversant une forêt sauvage était tombé sur une tribu inconnue. Il fallait dire que, pour une Parisienne de 17 ans qui n’avait jamais dansé autre part que dans sa chambre, le fest-noz, cette fête dansante bretonne qui se déroulait la nuit avait quelque chose de folklorique.

Elle regarda les danseurs évoluer en cercle, chacun tenant ses voisins par le petit doigt. Elle n’osait imaginer les crampes qu’ils devaient avoir à la main le lendemain matin. Mais elle devait avouer qu’elle était impressionnée par leur habilité à évoluer en cercle par de petits pas, sans jamais se rentrer dedans ni regarder leurs pieds. Au fur et à mesure que des danseurs rejoignaient le cercle, celui-ci prenait une forme tentaculaire que n’aurait pas reniée celui qui avait dessiné les formes de Nazca en Amérique du Sud.

« Tu comptes rester plantée là toute la soirée ? »

Lia sursauta quand le visage de Jade sembla se matérialiser devant elle. La jeune fille n’avait pas fait attention à la fin de la musique qui signalait toujours le retour de sa cousine venue se désaltérer avant de repartir danser. D’après ce qu’elle avait compris, elle devait retrouver un groupe d’amis ce soir, ce qui semblait chose faite si on en jugeait le sourire qui éclairait le visage de sa cousine. Tant mieux si elle, au moins, s’amusait.
Lia fit la moue avant de boire une gorgée de cidre qui la fit grimacer. La jeune Parisienne avait beaucoup de mal à s’habituer à l’amertume du breuvage ce qui était une source constante d’amusement pour Jade, Bretonne dans l’âme.

« Je ne sais pas danser et tu le sais. »

La jeune fille s’en voulut très vite de la sécheresse de sa réponse. Ce n’était pas la faute de Jade si ses parents l’avaient expédié chez sa tante en Bretagne pendant tout le mois de juillet pour qu’elle décroche des écrans. Le problème c’était que sans écran, pas moyen de garder contact avec ses amis, ce qui énervait beaucoup Lia.

« Et c’est sûr que rester plantée là à boire du cidre ne va pas t’aider. Allez viens ! »

Jade attrapa la main de Lia et la tira vers elle malgré la résistance de la jeune fille qui n’eut que le temps de poser son verre avant d’être entraînée dans la foule. Sa cousine la traîna jusqu’à un autre groupe de cinq adolescents, trois garçons et deux filles, qu’elle semblait très bien connaître.

« Je vous présente ma cousine Lia. Je vous préviens elle est un peu timide et elle ne sait pas danser. »

Ils la saluèrent d’un signe de tête ou d’un sourire, mais avant qu’elle n’ait eu le temps de leur demander leur nom, le chanteur annonça la prochaine danse. Jade pouffa de rire et lui tapa dans le dos avant de lancer à la cantonade :

« Qui se dévoue pour lui enseigner les danses de couple ? »

Les yeux de Lia s’écarquillèrent quand elle réalisa ce qu’impliquaient les paroles de sa cousine. Sans qu’elle ne puisse ouvrir la bouche, elle vit un garçon se détacher du groupe et lui tendre la main. Après un instant d’hésitation, elle la saisit lentement et se laissa diriger jusqu’à un coin de la salle.

« Vu qu’on va danser ensemble, je peux savoir comment tu t’appelles ? » demanda Lia.

Le garçon lui sourit avant de se placer à sa gauche, passant sa main droite dans le dos de Lia. Il saisit la main gauche de la jeune fille qu’il fit passer dans son propre dos.

« Je m’appelle Théo. Laisse-toi guider, princesse. »

Avant qu’elle n’ait eu le temps de protester contre le surnom, Théo attrapa sa main droite avec celle restée libre. Les premières notes de la musique résonnèrent et Lia se retrouva obligée d’avancer pour suivre son partenaire.
Pendant de longues secondes, elle lutta pour ne pas tomber et suivre les pas de son partenaire bien plus doué qu’elle. Sans le bras passé dans son dos qui la serrait fortement, elle savait qu’elle serait tombée dès les premières minutes, mais Théo parvint comme par magie à la garder dans le droit chemin et sur le bon rythme, lui chuchotant à l’occasion de petits conseils.

« Le rythme est toujours binaire. Adapte-toi à lui : un et deux, trois et quatre… Et surtout, détends-toi. »

Au bout d’un moment, elle commença, presque malgré elle, à suivre ce dernier conseil. La musique était entêtante, elle avait un bon partenaire et tout le monde se fichait de comment elle massacrait les pas. C’était assez reposant quand on y pensait.

La danse se termina presque trop vite à son goût et Théo s’inclina légèrement devant elle avant que sa cousine qui les avait retrouvés, on ne savait comment, ne se jette sur eux pour les ramener vers les autres avant le début de la danse suivante.

Comme dans un brouillard, Lia enchaîna gavottes, danses de couples et danses à quatre, riant et se déchaînant jusqu’à ne plus sentir ni ses pieds ni ses doigts. Elle dansa avec tous les membres du groupe d’amis de sa cousine, Jack le taiseux qui ne semblait pas laisser Jade indifférente, Lilo et Ren deux filles très enjouées, Marc qui semblait être le papa du groupe… Mais aucun n’égala pour elle la grâce de Théo.

Ce fut presque à regret qu’elle dut quitter la fête, ronchonnant contre le fait qu’elles n’avaient eu que la permission de minuit cette fois-ci. Recroquevillée sur la banquette arrière de la voiture de sa tante, Lia hésitait entre la joie et la déception.

« Ne t’inquiète pas, il y en aura d’autres, lui chuchota Jade, tu pourras ravoir Théo. »

Sans même répondre, Lia sut que son rougissement l’avait trahie. Alors, la jeune fille se contenta de hausser les épaules.

« Tu me laisses tranquille pour Théo, je te laisse tranquille pour Jack. »

Elle tourna légèrement la tête pour jauger la réaction de sa cousine. Touché ! Alors que le véhicule avalait les kilomètres, Lia songea que ses vacances imposées ne seraient peut-être pas une perte de temps. Et les aventures de ce soir donneraient lieu à bien des confidences à la lueur de la lampe de chevet de la chambre que partageaient les deux filles.

PRIX

Image de Hiver 2020

En compétition

108 VOIX

CLASSEMENT Très très court

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Heureusement qu'il rest des fest noz parce que pour draguer en boîte sans les slows c'est quand même moins évident ! lol !
·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Toutes ces danses de groupe se doivent d'être supportées. Elles sont un antidote aux trémoussements dans les boites.
·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Il faut de tout pour faire un monde mais c'est vrai que les danses régionales méritent un coup de projecteur. Merci pour votre commentaire.
·
Image de Bertrand Môgendre
Bertrand Môgendre · il y a
«... tout le monde se fichait de comment elle massacrait les pas...» et là, je retrouve la bonne ambiance de ce genre de bal folk, breton ou poitevin, c'est du pareil au même.
Merci Jade C pour ce partage.

·
Image de Jade C
Jade C · il y a
L'important est toujours de s'amuser, peu importe son niveau. Ravie que vous ayez aimé.
·
Image de Gabriel Laigle
Gabriel Laigle · il y a
Des fois il suffit juste d'entrer dans la danse pour se laisser emporter. Lecture très agréable et vive la Bretagne.
A bientôt

·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Merci pour ce très gentil commentaire.
·
Image de Hervé Poudat
Hervé Poudat · il y a
... Et Théo le Korrigan te fera danser toutes les nuits jusqu'à mourir de fatigue. Merci Jade d'avoir réveillé le breton qui sommeille en moi.*****
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-maitre-des-histoires

·
Image de Jade C
Jade C · il y a
C'est un plaisir!
·
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
Une docilité parfaite de la part de Lia.
Permettez-moi de vous inviter sur un poème sucré !

https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/le-sourire-des-classiques

·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Docilité peut être pas mais il y a de bonnes surprises à l'arrivée donc...

J'irai lire avec plaisir!

·
Image de Boubacar Mamoudou
Boubacar Mamoudou · il y a
À un moment donné, je me suis vu en pleine fête avec ce groupe.
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
A l'heure où le groupe Tri Yann fait ses adieux, ce fest- noz est de circonstance !
·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Un fest-noz est toujours de circonstance de toute façon!
·
Image de Joël Riou
Joël Riou · il y a
Je vois que vous êtes une inconditionnelle du folklore breton, ... J'en suis un autre.
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
Un bon moment de lecture
·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Heureuse que vous ayez apprécié ce texte!
·
Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Histoire pleine d'énergie, et de fraîcheur ! Bravo!
Je vous invite à découvrir https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-meilleur-souvenir-2

·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Merci pour votre commentaire. j'irai découvrir ce texte avec plaisir.
·
Image de Fabienne Maillebuau
Fabienne Maillebuau · il y a
Soirées d'été bretonnes, pleines d'inattendues, texte qui se lit d'une traite, mes cinq voix.
Je vous invite sur "Notre choix pour la vieillesse" " fleur du mal'' '' cancuterus'', le tout se lit en moins de trois minutes. Merci Jade C.

·
Image de Jade C
Jade C · il y a
Merci pour vos votes. J'irai lire ces textes avec plaisir.
·

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le Parisien du 6 septembre Le piano orphelin La pianiste Camille Marveil a trouvé la mort hier, jeudi 5 septembre, à 34 ans, dans un crash aérien. Pour des raisons encore inconnues, ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Mon père fut un homme infidèle.  J’avais une dizaine d’années lorsque je pris conscience de cette réalité. Juan Manuel – baptisé ainsi par mes grands-parents, exilés argentins, en ...