Un rêve à la realité

il y a
1 min
1
lecture
0
Le soir je marchais et je pensais sans cesse à elle
Je traversais divers racourcis aussi lugubre qu'ils puissent être,
Tête baissée, main à la tête je pensais aux intemperies de ma vie.
Mon coeur était transpercé d'une promesse qui me rongeait tant et qui n' a su voir le jour
Des larmes se creusèrent sur mon visage, je m'arrêtai et respira un grand coup
Tout d'un coup, j' ai eu des frissons, et une ombre pres de moi fit son apparition
Était ce de la peur? Ou était ce le fruit de mon imagination?

Je pris peur, et decida de reculer car j'étais tétanisé, en reculant avec force je tomba sur les fesses
Et là de lointains souvenirs m'envahirent l'esprit
La terrasse, le rire, les disputes des pauses aussi croissantes qu' évolutives
Puis ce visage, ce sourire émanant de ses lèvres me firent penser à Elle.
Bien que ces souvenirs furent rapide, je revenais à moi et trouva toujours cette ombre devant moi
Difficile à expliquer, mais elle semblait vouloir me montrer une direction.......》

Je pris mon courage et décida de suivre cette ombre qui pour moi devait me conduire à une mort certaine
Cette ombre toute sombre avait un voile autour d'elle
En marchant je ne vis plus de maison autour de moi
On semblait aller vers une lumiere intense, voir blanche.
Était ce donc ça la vie apres la mort? Était ce donc un monde spirituel auquel mon esprit y voyageait?
Cette ombre me parla en une langue qui m'était familiere et qui avait été source de mon apprentissage.
"Nihil enim sine altero, propre mortem in aeternum"
Qui signifie en d autres termes " l'un sans l'autre nous ne sommes rien, même dans la mort nous serons toujours proche"

Je compris que cette phrase avait pour but de me donner de l espoir et qu'elle n'était pas loin de moi
Elle ne l'a jamais été.
Un vide m'envahit et mes yeux pesaient puis je perdis connaissance.
En me reveillant une heure plus tard je me rendis compte que j'étais à son chevet de lit et que je m'étais assoupi
Nous étions à l'hopital et je me rendis compte que ce rêve etait un message car apres mon reveil j eus appris qu'elle nous avait quitté, qu elle m'avait quitté
Ma main etait sur sa paume.
Comment ne pourrais je pas pleurer, MA VIE était parti ma petite soeur.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,