1
min

un rendez-vous qui part en couille....

Image de Fred

Fred

10 lectures

2

Je n’en peux plus, je souffre le martyre, c’est affreux, il me fait trop souffrir.

Tout a commencé ce matin. Je suis allé me promener dans le grand parc au nord de la ville. C’est une journée radieuse, le soleil joue à cache-cache avec les arbres, une légère brise soulève les jupes des filles, les chiens courent dans tous les sens sur la pelouse qui leur est définie pendant que les propriétaires parlent de... chiens, bref une journée parfaite.

Après avoir accompli mon parcours habituel je me suis assis sur le banc qui se trouve sous le grand chêne. J’ai pris soin de relever ma jupe avant de m’assoir. Oui je porte le kilt depuis une semaine je trouve que l’été c’est agréable de pouvoir se balader, sans trop se faire remarquer, avec les bijoux de famille en liberté, alors le kilt c’est bien pratique. Comme je disais, après avoir relever ma jupe, je me suis assis sur le banc, les fesses directement en contact avec le bois. J’ai sorti mon bouquin et je suis parti dans les aventures de mon inspecteur préféré....

Comme toujours, quand je suis plongé dans un livre, je ne vois pas le temps s’écouler. Au clocher de l’église qui borde le parc, la grande cloche se met en branle, elle sonne les douze coups de midi. Mince mon rendez-vous ! j’ai rendez-vous pour le repas de midi avec une amie. Je me lève prestement et une de mes gonades qui s’était relâchée et avait fuit entre les barres du banc fait résistance et reste coincée ! je ne vous raconte pas la douleur qui irradie tout mon corps lorsque le testicule refait le chemin inverse...

Me voilà, à la place du rendez-vous, avec une charmante demoiselle, chez le premier médecin que j’ai rencontré.

- Bonjour Docteur, je souffre le martyre, j’ai mon testicule gauche qui s’est faufilé dans les interstices d’un banc et quand j’ai voulu...

- Vous avez mal lu la plaque qui est sur la porte d’entrée, me répond mon interlocuteur. Je suis docteur en droit.

– Ah bon ? Excusez-moi, je ne savais pas qu’aujourd’hui on était spécialisé à ce point-là....

Thèmes

Image de Très très courts
2

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Pascal Depresle
Pascal Depresle · il y a
AH !!!! Pas de spécialiste en gauche en vue ? Aïe ....
·