Un refuge pour un caïd

il y a
2 min
1
lecture
0

Scénariste et écrivain né en 1976 à Trappes, Boël Souleymane bascule dans le monde littéraire après un long passé dans le milieu associatif, où il œuvre pour le développement éducatif et  [+]

Quelques minutes seulement après le passage du dangereux caïd Thiago venu chercher son fric dans un appartement servant de lieu de production et de conditionnement à son réseau de trafic de drogue. Un important décuplement des forces de police brésilienne est arrivé quinze minutes après pour évacuer de cette baraque de dealers vingt et un cadavres presque tous le corps troué par des balles d’une fusillade n’ayant fait aucun survivant.
Des armes et de la drogue furent saisis et un tas d'ambulances sur place venue pour évacuer ces corps criblés de balles. Le capitaine de police avait été tué de trois balles dans le pancréas est une balle dans la tête. Le secrétaire à la Sécurité de L’État de la ville de Rio, était sous pression et avait demandé de sécuriser toute cette zone après avoir appris la nouvelle du drame.
Quelques minutes après que Thiago soit sortie de la baraque en rogne de s’être fait voler son fric. Les hélicoptères ont recommencé à quadriller le ciel de la ville et la population qui n’avait rien à voir avec ce réseau à être tenu en joue par des flics tendus. Les baraques voisinent ont été perquisitionné mais le cerveau du réseau était déjà loin et avait trouvé refuge dans la baraque d’une toxicomane qui en échange de quelques cailloux de crack lui a ouvert sa porte et sa bouche pour une fellation en échange d’une brève évasion de la prison de son addiction. Il arriva à sa porte essoufflé avant de frapper dessus:
- «Rosa ouvre-moi bordel!
C’est Thiago je t’ai ramené de quoi pouvoir te défoncer.
Ouvre-moi! Fais-vite le quartier est complètement assiégé par les flics.»
Une junkie au regard triste ayant eut sa beauté ravagé par la drogue ouvrit la porte laissant apparaître un salon complètement désordonné.
Thiago en profita pour vanner le junkie sachant pertinemment qu’elle encaisserait ses railleries par le fait qu’elle soit complètement prisonnière du Crack:
-«Putain on dirait que les flics sont déjà venu chez toi tellement que tout est retourné dans tous les sens. Regarde-moi ça! Une vraie déchetterie. »
-« Bon alors tu m’as ramené une dose?»
-«Rosa tu es une de mes premières clientes je t’ai ramenée de la dope de premier choix.
Quand tu vas l’avoir goutté tu vas avoir l’impression d’être une station spatiale.
Mais tu sais ce que tu dois faire avant d’avoir ta dose?.
Fais-moi plaisir et je te garantis que tu vas pouvoir te sentir au meilleur de ta forme.»
-«Tu vas me demander de te sucer encore!?»
Thiago rigola sadiquement:
«Décidément Rosa on ne peut rien te cacher.»
-«Ok! Mais laisse-moi fumer quelques cailloux avant.»
Le junkie chargea fortement sa pipe à crack avant de l’allumée et tirer une énorme bouffée. Quelque seconde après que Thiago est ouvert sa braguette ses lèvres finirent sur le sexe de son dealer juste avant de faire une overdose.
Thiago partie dans la cuisine chercher un verre d’eau pour lui renverser sur le visage mais réalisa très vite que la dose qu’elle avait pu prendre avait été trop forte pour son organisme. Thiago reprit la pipe à crack que Rosa avait laissé sur une table du salon pour lui remettre dans la bouche en allongeant son corps sur le canapé.
Les dealers savent que la drogue est une substance qui produit l'illusion d'un bien-être en engendrant par ses effets l'emprisonnement du consommateur dans une dépendance auto-destructrice. Mais leurs drogues dures à eux sont leurs trains de vies qui les dupent entièrement sur les revers de l’argent sale qui peut être tout autant destructeur.

Extrait du livre: « l’estomac des favélas »
Auteur Boel Souleymane Sortie prévue courant 2018 inchaa ´
Allah
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !