2
min

Un peu d'elle

8 lectures

0

Elle aime ces instants où est elle seule, dans son lit, sous trois couvertures, à écouter de la musique en écrivant des banalités, tout et n’importe quoi, ce qui lui passe par la tête. Ah oui et elle parle à ce garçon aussi. Elle aimerait bien pouvoir lui parler de ce qu’elle ressent mais quelque chose la bloque. Elle aimerait pouvoir croire qu’elle pourra éviter un affrontement, un face-à-face lors duquel elle sera obligée de parler, d’avouer. De tout avouer. Oublions cela, concentrons - nous juste sur que qu’elle ressent juste en ce moment, en écrivant ces lignes. Elle se dit qu’elle aurait plus chaud si elle remontait les couvertures sur elle mais si elle le fait, son ordi glissera et elle ne saura plus écrire correctement. Oui, elle écrit alors qu’il est 11h du soir et qu’on est jeudi. Elle commence tard le lendemain matin alors elle peut bien se permettre un petit tête à tête nocturne avec ses pensées. Elle aime ces instants où elle est face à la page blanche et surtout où les mots viennent naturellement. Presque trop naturellement. Elle ne pense pas, elle ne réfléchit pas, pour une fois ! Pourtant, elle contrôle tout. Les ordres viennent de son cerveau, font parfois un bref détour par le coeur puis viennent se loger dans ses doigts pour donner vie à ses mots, à ses phrases. Elle s’interrompt quelques secondes pour lire le message que le garçon lui a envoyé. Il trouve que c’est intéressant d’écrire à 11h du soir... S’il savait ce qu’elle est en train d’écrire, il rirait ! Elle a pleuré, il y a une dizaine de minutes. Elle regardait ce clip et les images pourtant banales l’ont émue. Cela faisait un bout de temps qu’elle n’avait pas pleuré comme ça.. Peut être l’évacuation de la pression qu’elle se met quotidiennement... ça lui a fait du bien de ne pas retenir ses larmes, de les laisser s’échapper, d’attendre que plus rien ne coule sur ses joues pour pouvoir les essuyer d’un revers de manche. Le garçon vient de lui envoyer un autre message. Elle va le lire. Il lui demande si elle pourra lui expliquer une fois... comment lui dire qu’elle aime inventer des histoires mais qu’elle aime aussi s’exprimer via l’écriture pour extérioriser certaines choses qu’elle ne peut dire à voix haute. Elle commence à avoir un peu mal aux yeux, il est presque 23h30, elle va bientôt s’endormir. Elle aime sa nouvelle vie. Nouvelle école, nouveau système, nouvelles et nouveaux potes. Pourtant elle n’apprécie pas trop le changement, d’habitude... non pas qu’elle adore sa routine mais il y a quelque chose de rassurant dans les actions qu’elle fait tous les jours au même moment. Ces actions lui servent de repères pour ne pas perdre pied quand le vague du changement fait bouger trop violemment son bateau. D’un autre côté, elle aime changer d’air, les nouvelles choses la bousculent un peu au début mais elle finit par s’adapter. On pourrait penser qu’elle grandit. Et c’est le cas. Rien ne change réellement, elle garde le contrôle mais elle voit les choses sous un nouvel angle. Peut-on y voir l’apparition de la maturité ? ou du moins d’une forme de maturité ? Encore un message du garçon. Il est mignon. Il est adorable. Elle l’aime bien. Il comprend qu’elle n’aime pas trop se livrer aux autres. Elle aime ça. Mais elle a peur qu’il finisse par se lasser d’elle, qu’il aille voir ailleurs, voir quelqu’un qui lui parlera, qui partagera ses états d’âmes avec lui. Elle veut croire qu’un jour elle pourra se confier un peu plus à lui car, en dépit de tous ses efforts pour le nier, elle commence à beaucoup tenir à lui et imagine difficilement sa vie sans toutes ses attentions... Rien à voir, mais elle adore écouter de la musique. Elle analyse tout, involontairement. Tous les sons, aucun ne lui échappe. Elle repère un moment dans la mélodie et en fait un hymne à part entière. Elle aime fermer les yeux, augmenter doucement le volume et ressentir tout ce qu’il se passe dans ces quelques fragments d’instants. Bon, elle pense qu’il est vraiment temps qu’elle aille dormir si elle ne veut pas ressembler à un zombie demain matin. Vite !Un dernier message du garçon et elle pourra s’endormir le sourire aux lèvres et faire de beaux rêves.

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,