Un petit mot pour l'auteur ?

il y a
2 min
69
lectures
11

Mon papa c'est Modiano, et Bukowski c'est ma maman. Quelle famille  [+]

Gaël : J’ai beaucoup aimé. Une nouvelle constituée de ses propres commentaires, il fallait y penser. Très original ! Vous avez toutes mes voix !
Astet : Merci Gaël, même venant de moi, ça fait toujours plaisir.
Gaël : Un singulier instant de lecture. J’ai a-do-ré ! Mon soutien.
Astet : Merci, merci, mille merci pour mes commentaires.
Gaël : Très belle plume, bravo !
Astet : C’est tellement motivant d’être apprécié. J’ai l’impression d’exister. Ma vie a un sens, enfin...
Gaël : Je pressens un passage dans la catégorie « Recommandé ».
Astet : Carrément !
Gaël :...Finaliste, peut être.
Astet : Continue !
Gaël :...Et lauréat du grand prix du court me semble à ta porté, vue la qualité d’écriture.
Astet : Tu m’as trop chauffé, j’arrête plus, je vais écrire un roman !
Gaël : Vise le Goncourt, à minima. Avec ton talent...
Astet : Tu crois vraiment ?
Gaël : Le Goncourt... que dis-je ? Le Nobel ! Oui, direct !
Astet : Je dois commencer à rédiger mon discours de réception à l’académie ? Il y a des codes à respecter ? Ho la la ! Ça va trop vite pour moi, tout ça !
Gaël : On se calme Astet... je me moquais de toi... et tu marches, tu rêves debout ! Tu veux la vérité sur ton truc ? pas d’intrigue, pas de personnages, pas de chute... pas de quoi s’emballer au final... Je parie que ça sera même pas sélectionné pour la compétition. Tu être refusé et tout va aller en publication confidentielle, sur ton profil, sans la validation de Short Édition ! Avec sept lectures dont cinq de toi ! Oublie les droits d’auteurs, la gloire télévisuelle et retourne corriger tes copies ! mdr, lol et ptdr...
Astet : Et voilà mon subconscient négatif qui se réveille... Ça faisait longtemps...
Gaël : T’es nul Astet.
Astet : Je t’ai reconnu, Gaël.
Gaël : Tu n’as aucun style, regardes tes phrases : elles sont toutes simplettes, même pas fluides... Zéro voix.
Astet : Laisse-moi tranquille. Laisse-moi rêver un peu.
Gaël : Et tu crois faire illusion avec deux trois mots un peu inusités glissés par-ci par-là... Bouffon, que je t’appelle...
Astet : Quand même, l’idée des commentaires, personne ne l’avait tentée...
Gaël : A quoi bon ?A quoi ça sert ?
Astet : Sur Short, les commentaires sont vifs, faciles à lire... bref, au final souvent plus intenses que les textes eux-mêmes, souvent trop construits, moins spontanés... Alors j’importe le rythme des commentaires dans la nouvelle elle-même : une écriture réflexive, immédiate...
Gaël : Mais lis-les au moins, tes sacrés commentaires : la moitié sont intéressés : ils flattent pour flécher un lien vers leur texte à eux : un réseautage affligeant de cloportes flagorneurs : A vomir !
Astet : Parlons plutôt des nouvelles que tu lis sur Short ! Pour une de terminée, combien sont parcourues en diagonale, combien ne sont pas même lues jusqu’à la fin ?
Gaël : Pas mal, j’avoue...
Astet : Moi, à partir d’aujourd’hui, je passe direct à la lecture des commentaires ! Vive les commentaires !
Gaël : A t’entendre, le moindre commentaire serait du Rimbaud ! N’importe quoi ! Arrête ce délire !
Astet : Et pourquoi pas ? Oui, pourquoi le ready-made de Duchamp ne s’appliquerait-il pas à la littérature ?
JE DÉCRÈTE QUE LES COMMENTAIRES DE SHORT SONT LE VÉRITABLE LIEU DE CRÉATION DU SITE.
Et voilà, c’est fait ! C’est ça, la modernité dans l’art, la rencontre entre la volonté de l’artiste et la liberté du public.
Gaël. : Ça y est... C’est reparti mon kiki ! Astet nous en remet une couche ! Et que j’étale ma culture générale ! Et que j’intellectualise tout ce que je touche ! Non mais c’est pas vrai ! Foutez-moi ce clown en tôle ! Achevez-le à coups de pioche !
Astet : On verra ce qu’on verra !
Gaël : C’est tout vu, du moins pour ton texte : publication libre uniquement sur le profil. Pas de compétition pour les guignols dans ton genre... Tais-toi !
Astet :
11
11

Un petit mot pour l'auteur ? 19 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Camille Saint Marty
Camille Saint Marty · il y a
Déjà commenté sur le forum, mais je me permets de passer ici pour ajouter que "JE DÉCRÈTE QUE LES COMMENTAIRES DE SHORT SONT LE VÉRITABLE LIEU DE CRÉATION DU SITE" est sans doute la meilleure phrase écrite sur Short Edition !
Bravo !

Image de Gael Astet
Gael Astet · il y a
Et tu viens d'en fournir la preuve !
Image de Lilian Burnier
Lilian Burnier · il y a
Très drôle, idée originale et une belle preuve d'autodérision ! :)
Image de Tess Benedict
Tess Benedict · il y a
Humour et dérision, la communauté de ce site, que je fréquente depuis peu, se prête bien à ce jeu, comme tous les groupes pris entre la valorisation de soi et l'attention aux autres...
Image de Gael Astet
Gael Astet · il y a
C'est vrai que l'auto dérision est bien partagé, et tant mieux !
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Je termine ma virée chez vous avec ce texte plein d'humour, ça fait du bien :-)
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Cette description d’un certain aspect du fonctionnement du site est assez drôle malgré quelques fautes d’étourderie.
Un peu répétitif pour la fin (sur la publication libre), mais en tant que « vieille auteure » du site j’ai apprécié les allusions avec mon sens de l’autodérision, chose que tout auteur devrait cultiver ici sous peine de prendre la grosse tête, de voir enfler ses chevilles au-delà du raisonnable, et de perdre tout sens des valeurs.
Comme Sylvie je vous conseille de mettre votre texte sur le forum (bien que, connaissant cet endroit glissant, cela puisse donner lieu à des dérapages)

Image de Gael Astet
Gael Astet · il y a
Merci fred, en fait il est sur le forum...
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Super !
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Ha ha ha !
(portée ; tu VAS être... Nothing else ? Vous corrigez avant que je le signale dans les "Coups à piocher ?)
NB : C'est bien, ce qu'elle dit, Sylvie Talent du Comité...

Image de Gael Astet
Gael Astet · il y a
j'ai écrit vite fait, je le confesse, sous le coup de la déception, sans me relire....
Image de Zutalor!
Zutalor! · il y a
Absolument sans importance... ;o)
Image de J.M. Raynaud
J.M. Raynaud · il y a
les guignols mentionnés à la fin du texte se reconnaîtront sûrement !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
C’est vrai Juju, à part qu’on est toujours le guignol des autres, et qu’à ce titre on se sent rarement concerné (je ne dis pas ça pour vous, hein, pas taper, 😔)
Image de Gael Astet
Gael Astet · il y a
le guignol number one, c'est moi, bien entendu !
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonne décision : mieux vaut commencer par soi, ça coupe l’herbe sous le pied de ceuxelles qui allaient le dire 😇
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Tout cela n'est pas faux, mais si dans la foulée les conseils que je donne en forum public avaient été pris en compte, à savoir ne pas oublier de relire ses textes avant de les envoyer, de multiples erreurs auraient été évitées. Par ailleurs les textes doivent rester anonymes quand ils sont envoyés en comité de lecture ! glisser son nom ou pseudo à l'intérieur d'une texte soumis à un concours saisonnier présente de gros risques de l'envoyer au rebut. (J'espère que par ces remarques je me différencie des flatteurs épinglés dans ce dialogue qui fait montre d'une observation perspicace).
Image de Gael Astet
Gael Astet · il y a
Merci pour ce message bienveillant et fort utile. J'étais dépité quand j'ai écrit ce texte. Il m'a défoulé, aidé à ré-écrire... Merci Sylvie.
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Plusieurs membres du comité de lecture ont ri etl'ont aimé mais pas tous car il reste un texte à réserver uniquement à notre communauté shortienne, je l'imagine mal dans une borne SNCF ou d'école, les lecteurs qui le découvriraient ne comprendraient pas. Par contre il peut être apprécié en circuit fermé, donc pourquoi ne pas en faire de la pub dans la fabrique pour qu'il soit lu par d'autres Shortiens ? Il y aura sûrement du succès. Maintenant que le texte est public cela n'a même plus d'importance q'il soit signé.