2
min

UN PALUDIER, L'OCEAN, UNE COUTURIERE

Image de Dulac

Dulac

69 lectures

10

La semaine, Alain Legros racle le sel ou bêche la vase en pensant à sa vie, en réfléchissant comment la changer. En sortant du travail le soir, il aime aller marcher le long du sentier du littoral. Il y a un banc où il s’arrête pour contempler l’océan et le ciel. Puis il ouvre un roman d’amour où l’impossible existe toujours. Son plaisir c’est aussi d’aller le samedi chez Laurette pour boire un petit verre de blanc. Sans les yeux pétillants et les belles lèvres peintes de la patronne, sans ses gentilles taquineries qui savent mettre tout le monde de bonne humeur, le petit blanc serait bien sec. Il n’y parle pas beaucoup car il n’aime ni le foot, ni les rengaines sur les faits divers. Alors il lit les journaux. Puis il retourne chez lui lentement, sans désir.
Bientôt Noël. Chez lui il n’y aura pas de sapin, pas de famille ni d’enfant à qui il aurait pu lire une histoire. Comme d’habitude, il ira au café des yeux pétillants, au bistrot des mots qui font rire. Mais pour le réveillon, il s’offrira un Champagne et une belle pâtisserie au chocolat. En attendant, il racle d’un geste sûr et précis tout cet or blanc offert gratuitement par la mer. Il est surpris par la sonnerie de fin d’après-midi qui retentit en avance. C’est le patron qui veut réunir tous les ouvriers ainsi que la secrétaire. Bonne nouvelle leur annonce-t-il ! L’année ayant été bonne, ils toucheront tous une grosse prime. Alain Legros retient son émotion, mais une larme trahi son silence. Pour remercier le patron, il lui achètera des cigares pour les fêtes.
Ne dit-on pas qu’une bonne nouvelle en cache souvent une autre ? Malgré le froid, le paludier joyeux quitte la saline d’un pas allègre. Il ne veut pas rater le coucher du soleil en longeant la côte avant de rentrer chez lui. Il s’assoit sur le banc libre et soupire de bien-être, face au géant Atlantique. Invariablement, il ouvre son calepin et note : 24 décembre, mer calme, émeraude foncé, froid sec, vent modéré. Avec ses gants fins il saisit son livre, l’ouvre au marque-page et reprend sa lecture à ces mots : « Pourquoi cette place si belle me serait-elle réservée ? » Alain Legros sursaute en s’identifiant au héros. Les étoiles s’étaient-elles alignées ce jour-là ? Il ne voit pas approcher une femme couverte d’une parka brodée. Seuls deux brillants yeux verts et quelques mèches folles émergent de la cagoule. Elle le surprend en lui demandant avec appréhension : « Est-ce que cela vous dérange si je m’assois ici ? » Et c’est avec assurance qu’il lui répond aussitôt : « Pourquoi cette place si belle me serait-elle réservée ? » Ce qui la fait sourire de ravissement. Spontanément ils échangent leur admiration du paysage et sur leur chance d’habiter un si beau pays. Elle lui confie qu’elle le voit souvent ici, la tête toujours dans un livre ou bien le nez dans son calepin. Il lui avoue aussitôt qu’il n’ose pas la regarder mais qu’il en meurt d’envie. Ils éclatent de rire. Comme dans un film, le soleil choisi cet instant pour s’engouffrer par-delà l’horizon. Comme dans un film, ils décident d’aller se réchauffer dans un café pour continuer à discuter. Il ne l’emmènera pas chez Laurette, non. Ce serait le branle-bas dans Landerneau ! Ils iront dans ce nouveau bar-restaurant dont le propriétaire est parait-il très doué.
Une fois installés à table, Alain Legros demande : « - Je me permets... Quel est votre nom ? - Moi, c’est Agnès Lepic, je suis couturière. » Maintenant, il trouve que ses yeux pétillent beaucoup plus que ceux de Laurette. Elle, elle se demande comment elle a pu trouver l’audace de venir s’asseoir auprès d’un homme si agréable. L’un comme l’autre veulent tout faire pour que cette nuit ne s’arrête pas.
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'ai l'impression qu'ils ont loupé le passage fulgurant du "rayon vert" comme le couple d'amoureux de Jules Verne, mais qu'importe, il les a atteint aussi sûrement que la flèche de Cupidon ;-)
·
Image de Dulac
Dulac · il y a
Merci de venir voir tout mon petit monde. Ceci était un devoir pour mon atelier d'écriture. J'aurais dû le publier pour le Prix de la St Valentin ! Oui, j'aurais pu rajouter un rayon vert. J'avais vu le joli film de Eric Rohmer.
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle histoire touchante et écrite avec beaucoup de passion ! Bravo ! Mon vote ! Vous avez voté une première fois pour “Gros père Noël” qui est en FINALE pour le Grand prix Hiver 2018. Une invitation à confirmer votre soutien si vous l’aimez toujours ! Merci d’avance et bonne soirée!
http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/gros-pere-noel

·
Image de Chantane
Chantane · il y a
bon moment de lecture
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Une histoire toute simple mais si fraîche, si optimiste et avec un tel amour de la vie !! Bravo !
·
Image de Jacqueline Martin
Jacqueline Martin · il y a
beaucoup d'émotion et la nature en toile de fond - en voici deux qui vont passer un merveilleux Noël !
·
Image de Miraje
Miraje · il y a
Bon. La mère Noël existe, et c'est heureux ☺☺☺ !
(Pour ma part, je t'invite à écouter les nuages ... http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecouter-les-nuages)

·
Image de Jolana
Jolana · il y a
Ah le thème de la rencontre amoureuse!!!! éternel et toujours aussi agréable à découvrir!!! Merci pour ce bon moment de lecture!
Je me permets de glisser ici le lien de mon poème en lice à la matinale..; Bien amicalement; http://short-edition.com/oeuvre/poetik/en-quete-des-cieux

·
Image de EmMB
EmMB · il y a
Très jolie histoire, très agréable à lire!
·
Image de Dulac
Dulac · il y a
Décrire une rencontre, c'est mon exercice d'écriture pour Noël ! Je suis parti d'une photo découpée prise dans un tas et puis la suite est venue...
·
Image de Bobinette
Bobinette · il y a
une très belle et douce histoire de Noël, ça sent bon la mer, on aime se laisser emporter par cette jolie petite romance pleine de délicatesse...
·
Image de Dulac
Dulac · il y a
Merci Bobinette. Très heureux que mon histoire fasse effet !
·