Un musée vraiment bizarre

il y a
1 min
25
lectures
7
Image de Été 2018
- Dépêchez-vous !!!
- Ils arrivent !!!
Ces mots ont été prononcés par le caporal chef Martin, en 1944,
quand l’Allemagne envahissait une partie du Vercors.
Je m’appelle Clément Roux-Fouillet et je me promène dans le
musée du Mondialo avec mon père.
Cela m’a toujours passionné : tout ce qui est guerre, armée et
grade.
En tous cas, je m’éclate dans ce musée.
Mais une statue m’attire l’oeil depuis dix minutes; je la regarde
comme si quelque chose m’attendait à l’intérieur.
Je la fixe sans me préoccuper de ce qui m’entoure.
Et là... Quelque chose se passe derrière mon dos, je me retourne
et là... plus de musée !!!
Il a disparu !!!
« Mais, mais, comment est-ce possible ? »
Je me retourne pour voir la statue.
« Quoi !!! » dis-je en voyant un arbre planté devant moi.
Ça y est, j’ai compris : j’ai fait un bond dans le passé !!!
Je regarde aux alentours, mais ne vois que de l’herbe et une forêt.
Je cours et j’aperçois une maison.Je frappe; une demoiselle
m’ouvre la porte.
- Bonjour, c’est pour quoi ? me demande-t-elle.
- Bonjour madame. Pouvez-vous me dire en quelle année nous
sommes ? dis-je, timidement inquiet.
- Oui, nous sommes en 1944, pourquoi ?
- Non, pour rien, merci madame, au revoir, bonne journée. »
Je me retourne et cours me réfugier dans la forêt.
La panique m’envahit car une chose m’a frappé l’esprit : nous
sommes EN PLEINE SECONDE GUERRE MONDIALE.
Que dois-je faire ?
Je fouille dans ma poche, espérant trouver mon téléphone
portable, mais il n’existe pas encore à cette époque....
Mais si, je le trouve et compose frénétiquement le numéro de mon
père.
Tuuuutttt, tuuutttt,
« Allô ?
- Papa ? Où es-tu ?
- Je suis toujours dans le musée; il y a eu une téléportation de
certains visiteurs; pour moi, ça n’a pas marché, par contre, pour toi
oui ! Où es-tu ? Décris-moi le paysage autour de toi. Je saurai
peut-être te dire où tu te trouves et où tu dois aller.
- Devant moi, il y a une forêt de sapins, derrière moi, une route
dessert une maison en pierre avec un toit en ardoise, et il y a
beaucoup de végétations partout; j’ai l’impression d’être à Lansen-Vercors.
- Ouf ! Alors écoute-moi : tu vas aller tout droit et il y a un trou.
Normalement, dedans il y a une pierre violette; donc tu la prends
dans tes mains et tu vas l’embrasser.
Tout à coup un rayon de lumière sort de la pierre et je me retrouve
dans le musée. Mon père arrive, me serre dans ses bras et
m’embrasse.
- J’ai eu tellement peur, mon fils.
- Ne t’inquiète pas, maintenant, je suis sauvé.
7

Un petit mot pour l'auteur ? 8 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Maceo
Maceo · il y a
oui oui oui oui oui
Image de Clement
Clement · il y a
merci gotaga et le bousheuh
Image de Maceo
Maceo · il y a
bien joué mon petit
Image de Clement
Clement · il y a
merci thomas
Image de Gotaga
Gotaga · il y a
joue a fortinte c mieu mais tres bon texte
Image de Lounche38
Lounche38 · il y a
joli
Image de Neja
Neja · il y a
Bravo clément !!!