2
min

Un matin

Image de H_deg

H_deg

20 lectures

1

J'arrive dans les premières au lycée le matin. Je rentre dans la première cour pavée de l'ancien hôpital qui nous sert d'établissement et je me pose sur la fenêtre de la petite bibliothèque farouchement gardée par Madame Bignot. C'est une petite femme un peu métisse avec de grosses lunettes en écailles. Elle crie beaucoup pour une bibliothécaire. Il faut dire aussi que les garçons ne la ménagent pas. Hier encore, ils ont trouvé le moyen de faire s'afficher des publicités cochonnes sur son ordinateur. Elle a appelé le surveillant Denis qui n'a pas pu s'empêcher de sourire en voyant le motif de son appel...

Moi, elle m'aime bien. Je suis calme. Je m'arrange pour me faire toute petite car l'immense salle de permanence m'angoisse un peu. Je préfère rester auprès de Madame Bignot et de ses quatre tables.

Ce que j'aime aussi, c'est arriver tôt le matin pour observer l'arrivée des autres. Il y a, par exemple:
-les littéraires qui arrivent en retard alors qu'elles sont levées deux heures plus tôt. Elles s'en plaignent souvent. Leur lissage de chevelure et maquillage semblent être une vraie corvée. Il paraît que cela est nécessaire, sinon elles ne ressembleraient à rien. Enfin si, à moi, sans doute. Je cache mon sourire quand elles se tordent les pieds sur les pavés avec leurs talons en tentant de rester dignes. Ça me fait du bien.

-les gothiques, les pics dans les cheveux, les ongles peints en noir, l'air triste et des écouteurs pour écouter du metal. J'aime bien m'asseoir à côté d'eux. J'écoute parfois un peu de leur musique dans leurs écouteurs mais ce n'est pas mon truc. C'est dommage, ils m'auraient sans doute accueillis.

Enfin, il y a ceux qui font plutôt partie de la catégorie des élus, les quelques "beaux". Ils ont déjà un corps qui ressemblent à quelque chose, une certaine classe vestimentaire et peu d'acné. Les "nouveaux", ceux arrivés en seconde, sont classés inévitablement dans la catégorie des beaux. Faut avouer que dans mon lycée privé, on se côtoie tous depuis la maternelle. C'est bien de pouvoir tomber enfin amoureux de quelqu'un d'autre.

Enfin je dis ça mais moi ça ne risque pas de m'arriver. Je pense que c'est à cause de "l'accident" en 5ème. Un "problème de fille". On ne choisit pas quand ça nous tombe dessus. Il y eut du sang sur ma chaise en cours de maths. J'ai demandé à mes parents de changer d'établissement après ma troisième, pour repartir de zéro. Pour trois ans, ils n'en ont pas vu l'intérêt. Et puis Maman a la solution: il faut ignorer ceux qui nous ennuient. En attendant, eux ne m'ignorent pas...Je trouve toujours des serviettes hygiéniques dans mon casier et des tampons donc mon sac à dos. Parfois, ils sont sous emballage. Parfois, c'est comme s'ils avaient été utilisés. Il y a des petits mots qui m'arrivent en classe, certains refusent de s'asseoir sur la même chaise que moi et je suis surnommée la "vampire".

Les parents se plaignent que je ne suis pas agréable à la maison. J'ai demandé à changer d'établissement, ils ont refusé. Je dois encore tenir trois ans, je ne vais pas en plus faire semblant d'être heureuse! Bien sûr, ils ne savent pas vraiment ce qui se passe, mais je ne pense pas que ça changerait quelque chose. Et puis, ce ne sont pas des choses qui se racontent, j'ai déjà assez honte comme ça.

La cloche sonne, il est l'heure d'entrer en classe. Que me réserve-t-on aujourd'hui?

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,