Un, deux trois, nous irons au bois, quatre, cinq, six, cueillir des cerises ...

il y a
2 min
11
lectures
0

j'écris trop, et je rêve, quelquefois je me pose pour ne pas oublier et je couche des mots en des phrases maladroites pour ne pas mélanger les songes et le réel. Un jour elle est venue, un jou  [+]

Il était effrayé, il était terrifié, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule il a fermé les yeux, le monde à disparu.


C'était la première fois.

La fabrique a fermé dans le petit village, dans le dernier commerce, les hommes se retrouvaient au comptoir accoudés. racontaient les histoires du temps des fiches de paie.

Quand il rentrait le soir il était fatigué d'avoir un peu trop bu, il lui restait la force d'user son ceinturon, il y avait des cris il y avait des coups, il y avait sa mère qui pour le protéger a fait une une mauvaise chute.

Il était effrayé, il était terrifié, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule il a fermé les yeux, le monde à disparu.

Caché dans une armoire ce n'est qu'au lendemain que des gens l'ont trouvé,


C'était la seconde fois.

De ses familles d'accueil aux centres de redressement, il était le petit qui servait à tout faire, de contraint à forcé il était volontaire de toutes les tâches ingrates.

Un soir il n'a pu faire il n'a pu terminer, plusieurs se sont dressés pour lui faire le reproche, il s'est mis à courir pour échapper aux coups, tout au fond d'un couloir il a pu s'échapper,

Il était effrayé, il était terrifié, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule il a fermé les yeux, le monde à disparu.

Dans l'angle d'un couloir, ce n'est qu'au lendemain que des gens l'ont trouvé.


C'était la troisième fois.

Il était presque adulte tout au fond d'une impasse l'arrière d'un restaurant qui donnait dans la rue, il faisait les poubelles et cherchait à manger, il ne dérangeait rien il ne bousculait rien, ne faisait que reprendre ce que vous rejetiez, des serveurs sont sortis.

Il était effrayé, il était terrifié, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule il a fermé les yeux, le monde à disparu.

Sous l'ombre d'un carton, ce n'est qu'au lendemain que des gens l'ont trouvé.


C'était la quatrième fois.

Du centre de formation jusqu'au fond d'un garage, il regardait les autre faire de la mécanique, il transportait de l'huile des produits usagés. Un jour il a glissé il a tout renversé, ils se sont retournés des outils dans les mains.

Il était effrayé, il était terrifié, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule il a fermé les yeux, le monde à disparu.

A l'abri d'un bidon, ce n'est qu'au lendemain que des gens l'ont trouvé.


C'était la cinquième fois.

Deux billets, elle voulait deux billets pour le faire rêver dans sa chambre malpropre. Il cherchait à comprendre pourquoi elle brandissait en fouillant dans ses poches une lame bien aiguisée, il est tombé du lit courant dans le couloir fermant la salle de bain.

Il était effrayé, il était terrifié, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule il a fermé les yeux, le monde à disparu.

Caché dans la baignoire, ce n'est qu'au lendemain que des gens l'ont trouvé.


C'était la sixième fois.

Il venait de comprendre, un Dieu pour l'apaiser lui avait fait un don. Il retrouva la fille a la lame aiguisée, il lui trancha la gorge, il avait fait sa liste, des gens devront payer, ce fut elle en premier.

Il était rassuré, il était assuré, il entendait les cris, il entendait les pas, il s'est roulé en boule, il a fermé les yeux, le monde a disparu.

A l'angle de la rue, les policiers l'ont vu, des gens l'avaient trouvé.


C'était la septième fois.

Il venait de comprendre, un Dieu lui expliquait comment utiliser.


La dépêche du Midi Édition Haute Garonne.

Profitant d'une rixe entre co-détenus, un prisonnier soupçonné du meurtre d'une prostituée, en attente de jugement, ( notre édition de la semaine dernière) a réussi à échapper à la vigilance de l'administration pénitentiaire de la maison d'arrêt de Seysses, une enquête est en cours.


La dépêche du Midi Édition Haute Garonne.

Série inexplicable de meurtres dans des familles d’accueil et des centres de formation, la police soupçonne fortement un ancien pensionnaire, l'enquête suit son cours...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Michel Wine
Michel Wine · il y a
Pas forcemment présent ^^ je suis ici et là, mais je pose mes crottes

Vous aimerez aussi !