Un cœur gelé

il y a
4 min
208
lectures
275
Qualifié

Ecrire, inventer et partager.... Tout ce que j'aime ! Merci d'être passé me lire, je vous souhaite une agréable journée pleine de joie par la suite ! A bientôt !  [+]

Image de 2021
Image de Très très courts
Que feriez-vous si vous vous réveillez une dizaine d’années plus tard d’un très long voyage ?
Je suis confrontée à cette question depuis peu. Je reviens d’un autre monde. Un monde perdu entre la vie et la mort. Un entre-monde.

Mon histoire commence il y a une trentaine d’années...
Je vivais paisiblement, entourée de ma famille. Malheureusement, plus le temps passait et plus j’avais du mal à respirer. Après de nombreux examens médicaux, le verdict était enfin tombé: dans environ deux semaines, mon cœur allait cesser de battre. Evidemment, mourir à vingt-cinq-ans était la dernière chose à laquelle je pensais ! J’avais de nombreuses ambitions ainsi que des rêves.C’était impossible pour moi de disparaître en étant si jeune. Ainsi, nuits et jours je passais mes derniers jours à m’informer pour connaitre toutes les solutions possibles qui feraient battre mon cœur. Mais la vérité était juste sous mes yeux, elle était glaciale. Rien ne pourra le faire battre. Alors que n’importe quelle personne aurait déjà commencée à choisir les couleurs de sa pierre tombale, moi je poursuivais mes recherches. Puis,un matin alors qu’il ne me restait plus que quelques jours à vivre, j’étais enfin tombée sur la seule option que j’avais : me faire cryogéniser. Il y avait déjà eu des personnes qui s’étaient réveillées grâce à cette incroyable invention. Il s’agissait de congeler le corps d’une personne souffrante d’une maladie incurable afin de la réveiller plus tard une fois après avoir trouvé un moyen de la soigner. Dans mon cas, j’allais être congelée le temps que l’on trouve une technique qui permettrait de faire battre mon cœur, ou de m’en faire greffer un nouveau. Cela pouvait durer seulement quelques mois tout comme cela pouvait durer des décennies. Toutes ces inquiétudes ne m’avaient tout de même pas arrêtée. C’était mon seul espoir possible. Il fallait que je me fasse cryogéniser ! C’est donc ce que j’ai fait.

C’est ainsi que je me suis réveillée, une trentaine d’années plus tard d’une capsule à -190 °C.
Maintenant que je suis soignée et que l’on m’a enfin laissée vivre ma vie, je me sens perdue. Pourtant, ça fait plus d’un an que je me suis réveillée de mon très long voyage. Mais le monde ne m’a pas attendue, je ne corresponds plus à lui. Il n’y a pas que le monde qui a continué d’avancer lorsque je dormais, ma famille également. D’ailleurs, il y a quelques mois en faisant des recherches sur ma propre famille, j’ai appris que mes parents avaient quitté ce monde pendant mon absence. Cela ne m’a pas choquée sur le coup, il faut dire que trente ans c’est long. Il y a dû avoir des nouvelles naissances mais également des décès dans ma famille. Malheureusement je n’ai plus aucun souvenir du reste de mon entourage. Ainsi va la vie.
Depuis ma "deuxième naissance", j’ai également quelques flash qui m’arrivent de temps à autre sans que je ne les contrôle. Dans ces flashs, je vois tout le temps l’image d’un petit enfant âgé de quelques mois seulement. J’ignore qui il est, je n’arrive même pas à savoir si c’est une fille ou un garçon. Cependant, son visage m’est très familier. Des fois je me dis que peut être qu’en le connaissant davantage, je connaîtrais plus de choses sur moi. D’ailleurs, je ne sais même pas qui je suis réellement.
Quand je me sens aussi perdue, j’aime me promener près d’un lac dans un parc reculé du reste de la ville et du bruit et c’est justement ce que j'étais en train de faire ce soir.
J’aime sentir l’air froid du soir réchauffe mon cœur ! Je me sens comme chez moi lorsque je me promène dans ce parc.
Alors que je m’apprêtais à rentrer, une voix rauque interrompu mes pensées :
-Vous semblez perdue dans vos pensées madame.
La personne qui venait de m'interpeller semblait être un jeune homme. Je n’arrivais qu’à distinguer sa silhouette. En voyant son visage, j’ai ressenti une légère douleur dans mon cœur ainsi que de la peur. Sa simple présence me glaçait le sang.
Ma raison me disait de ne pas lui répondre, en effet, il semblait suspect. En plus de ça il se faisait tard et je ne l’avais même pas entendue arriver. Qui était-il ? Malgré mes peurs, mon cœur voulait absolument lui répondre. C’est donc ce que j’ai fait quelques instants après, avec une certaine inquiétude tout de même dans l’intonation de ma voix :
-En effet, ce soir je suis totalement déboussolée.
Étrangement, une fois après lui avoir répondu, celui-ci esquissa un sourire. Il me répondit alors :
-Moi aussi je suis déboussolé. En fait ça fait des années que je suis déboussolé. Plus précisément depuis que je suis petit. En revanche, ce soir je le suis encore plus ! S’exclama-t-il.
Ses paroles étranges m’ont alors convaincue que ce n’était pas une personne fiable, il fallait que je parte d’ici. C’est ainsi que je lui ai répondu :
-Je vous souhaite une bonne soirée !
Alors que je commençais à faire demi-tour, je sentis sa main agripper mon bras. Je savais que je n’aurais pas dû répondre à ce type ! Pendant que j’essayais de m’échapper, un flash beaucoup plus long que d’habitude apparut. C’était moi il y a quelques années en train d’allaiter le fameux enfant. Cette fois je pouvais enfin voir son visage.... C’était un petit garçon ! Est-ce un souvenir ? Alors j’ai eu un enfant ?! Mais pourquoi je ne me rappelle que maintenant de ce souvenir ? Ce garçon, serait-il....

-Alors quoi tu te souviens enfin de qui je suis ?
Tout en prononçant ces paroles, la main du jeune homme appuyait de plus en plus fortement sur mon bras. Je voulais lui répondre mais je ne pouvais pas. J’étais totalement pétrifiée. Celui-ci en profita pour continuer :
-Maman...Tu es ma mère ! Celle qui m’a abandonné en vivant sa vie bien au chaud pendant que je pleurais. Quand j’étais petit, j’étais le seul gamin de l’école qui ne connaissait rien de ses parents. Puis,j’ai commencé à faire des recherches sur ma mère et je t’ai enfin trouvée ! Sache que tu as pourri ma vie, je te déteste au plus haut point, je te hais de toutes mes forces, tu es une pourriture à mes yeux ! Tu dois crever, il le faut !
En entendant ces paroles, j’allais me jeter dans ses bras pour lui raconter toute la vérité. Je voulais lui expliquer que je n’avais pas vécu « ma vie tranquillement bien au chaud » mais que justement je l’avais vécu coincée entre deux monde dans une capsule à -190°C. Désormais, je comprenais enfin la raison qui m’avait poussée à vouloir autant vivre il y a trente ans. J’avais eu un fils et je voulais absolument vivre par tous les moyens possibles pour lui ! C’est pour cela que j’avais tant tenu à vivre ! Les flashes que j’ai eus du petit être étaient en fait des souvenirs de moi et mon fils ! Désormais je me rappelle de tout, mais est-ce qu’il est trop tard pour retisser des liens avec lui ?
Avant même que j’eus le temps d’ouvrir ma bouche, la main qui se tenait cachée depuis tout à l’heure derrière son dos surgit d’un seul coup.
La dernière chose que je sentis était ses mains qui me poussaient dans le lac.

***
« Ce matin, en se promenant dans un parc près de la ville, des promeneurs ont trouvé le corps d’une femme dans un lac. Le lac était gelé avec une température à environ -15°C. La femme âgée d’une cinquantaine d’années est donc morte d’hypothermie. Il semblerait que ce ne soit pas un accident comme peuvent nous le confirmer les nombreuses rougeurs présentes sur son bras.»
275

Un petit mot pour l'auteur ? 46 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Perle De Rosée
Perle De Rosée · il y a
Le coeur de Perle gèle
Image de Nouhou Saidou
Nouhou Saidou · il y a
Très belle plume
Image de El Djibo
El Djibo · il y a
J'adore Bonne chance. Vous avez toutes mes voix. Je vous invite à lire le seul enfant de la famille sur ce lien https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-seul-enfant-de-la-famille
Image de Aane Korne
Aane Korne · il y a
Pas vrai ! Quel texte savamment orchestré. Histoire émouvante et d'une douce déchirure.
J'AIME.

Merci de bien vouloir me lire sur

https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-diable-et-le-tango.

Merci d'avance. Mes salutations les plus aimables.

Image de Etienne Mutabazi
Etienne Mutabazi · il y a
très original votre texte.
il fait froid au dos

Image de Elsa NANA
Elsa NANA · il y a
Ce récit est très beau. J'aime bien. j'y ai laisé un coeur. Si vous avez 02 minutes je vous invite à lire mon oeuvre 'la mystérieuse Lila' https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-mysterieuse-lila-1
Image de Hypatia de Salem
Hypatia de Salem · il y a
Récit d'une folle originalité 🙂
Image de Pierre-Hervé Thivoyon
Pierre-Hervé Thivoyon · il y a
Lecture et soutien tardif, mais...je viens juste de décongeler.
Image de Julien LEON
Julien LEON · il y a
Récit original, intrigant et bien conduit.
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
Mourir de froid.. qu'elle ironie...:)