1
min

Un cirque au village.

Image de Albert.vidal

Albert.vidal

20 lectures

1

Un dialogue entre Pierre 12 ans, et son père, en 1950 en Provence, à la campagne :

--Dis papa il y a un cirque au village.
--Et alors ?
--Après l’école, j’ai fait tous mes devoirs.
Je suis allé chercher de l’eau au lavoir.

J’ai donné à manger aux lapins.
J’ai jeté du grain aux poules, et arrosé le jardin.

J’ai trait les chèvres, et lavé chez les cochons.
J’ai ramassé à l’étendage tous les torchons.

Je peux aller au cirque ce soir pour rigoler ?
Tu sais papa, j’ai beaucoup travaillé.

--Oui tu as beaucoup travaillé mon petit, tu dois être fatigué. Tu iras te coucher !

Qu’elles étaient encore loin les 35 heures hebdomadaires de la durée de
travail actuelle !
Pensez, que même les enfants étaient « taillables et corvéables à merci ».
C’est du vécu !
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Albert.vidal
Albert.vidal · il y a
Mog merci pour ton gentil commentaire. Oui les moeurs ont beaucoup changés, mais pas seulement les moeurs. Des pans entiers de la société s'écroulent plus rapidement qu'un pan de mur, si vite qu'un vieux paon n'y retrouverait plus sa paonne. On en arrive même à entendre dans les aéroports les pans sonores des armes à feu ! En ce qui concerne le petit héros de mon histoire, il a maintenant 85 ans, et se porte comme un charme. Bien sûr il a perdu tout son charme esthétique, et comme on dit en galégeant : il court toujours après les grands-mères, mais c'est surtout pour faire du "foutinge" (dit avec l'accent méridional). Pour le reste il fréquente sur son ordinateur avec assiduité les sites pournousgraphiques, à défaut de le tendre, ça le détend.
Comme quoi le boulot ça rend costaud. Sa devise à toujours été " Aux pattes économes d'une abeille attache tes écus ". Il me charge de donner le bonjour à toute la communauté de Short. Mes élucubrations sont terminées, Encore merci et porte-toi bien.
Tu peux aller lire ma versification sur " LA COMPLAINTE D'UNE ENFANT ESCLAVE " Comme dirait une autruche en lisant ces vers : çà m'émeut;

·
Image de Mog
Mog · il y a
Autres temps, autres moeurs ! Même dans les situations les plus logiques.
·