1
min

Un caprice de Dieu

Image de K57

K57

7 lectures

0

C’était un vendredi du mois de mai.
Dieu assis sur son nuage s’ennuyait.
Il voulut mettre un peu de fantaisie sur terre où il lui semblait que les humains, à son image, commençaient à s’ennuyer aussi.
On entendit, venu du ciel, un tonitruant ; « ON CHAAAAAANGE ! »
Il venait d’avoir l’idée d’intervertir le milieu des poissons avec celui des oiseaux.
Aussitôt l’on vit les oiseaux piquer du nez vers l’océan tandis que les poissons perçaient la peau des eaux pour s’élancer en l’air.
Certains poissons, comme l’exocet et la raie Manta, étaient mieux équipés pour cet exercice que d’autres....Le requin battait des nageoires rageusement pour prendre de l’altitude tandis que la baleine rassemblait ses baleineaux pour un vol en escadrille.
Du côté des oiseaux ce n’était pas aisé non plus mais les martins pécheurs et les fous de Bassan s’en sortaient plutôt bien.
L’autruche et le poulpe étaient en attente de directives plus précises quant à leurs destinées.
Au moment de l’échange de nombreux heurts eurent lieu...A la surface de l’eau beaucoup d’espèces marines et de volatiles se télescopaient...Un peu groggy avant de savoir de quel côté ils devaient repartir...Les mers étaient jonchées d’un tapis d’assommés ravis de rencontrer de nouveaux compagnons.
Des poissons mystérieux et très rares, vivant dans le silence sépulcral et dans l’obscurité la plus totale de la profondeur des océans, ne se sentaient pas concernés par cette agitation et mirent beaucoup de temps à suivre le mouvement, afin de ne pas perdre leurs voisins qui désertaient petit à petit leur habitat.
Quant à l’aigle il fut le dernier à prendre son envolage.... Son envol pour la nage.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,