2
min

Un amour de robot !

Image de Jeanne

Jeanne

181 lectures

96

Heureux qui comme Philae a fait un long et beau voyage dans le temps et dans l'espace intersidéral !
Bonjour ! Vous me reconnaissez ? Moi, le petit robot de métal, équipé de capteurs et d'instruments hautes technologies, je viens vous conter mon histoire.

C'était il y a deux ans, au mois de novembre 2014, je me suis posé sur la comète Tchoury sur laquelle j'ai rebondi comme un ballon à ressort avant de me retrouver... par terre les quatre fers en l'air. De par cet atterrissage mouvementé, je me suis quelque peu éloigné du lieu initialement prévu par mes pères géniteurs, en échouant sur une paroi faiblement éclairée. Du fait de ma situation précaire et sur sage décision de la station orbitale, je suis resté quelques mois en hibernation, l'ensoleillement n'étant pas suffisant pour recharger mon petit cœur et les ailettes de mes panneaux solaires.

Il me restait à prendre mon mal en patience et attendre que mon hôtesse soit en phase de périhélie ou quand le soleil est au au zénith, au point le plus haut,
Alors que la station spatiale internationale me croyait endormi, je me suis octroyé une petite escapade, fait l'école buissonnière, pris des chemins de traverse, j'étais en cavale comme disent les cavaliers de la Terre et moi et moi et moi je suis, j'étais un chevalier du ciel au service de votre planète.

Bien que conçu pour résister à d'important écarts de température, j'avais froid, j'étais transi, le vent solaire sur mon alliage faisait comme une mélodie et c'était joli. Au fil du temps je filais du mauvais coton et puis le mois de juin est enfin arrivé. Après m'être réchauffé à l'astre du jour, j'ai envoyé des données et des images spectaculaires (selon les propres termes de la Station) à l'orbiteur la belle Rosetta, via la caméra embarquée Osiris. Quel joli nom pour un preneur de sons et d'images qui renvoie à la constellation Orion dieu pharaon et à sa connexion avec Isis la brillante Sirius.

Ma mission consistait à explorer Tchoury, du nom abrégé de l'un des deux observateurs ukrainiens qui l'ont découverte et dont le sol au grain rugueux, au terrain accidenté empli de creux, de bosses et d'aspérités, n'était pas très hospitalier, je l'avoue.
Je n'étais pas le seul à être logé à la même enseigne, peu de temps avant moi Lapin de Jade alias Yutu le rover, mon homologue chinois déposé sur la lune, en vue d'un essai expérimental dans la Baie des arcs-en-ciel, n'était pas mieux loti, avait connu le même sort commun à tous les robots explorateurs.

Malgré tous ces aléas, je pus néanmoins atteindre les objectifs fixés, remplir pleinement la mission qui m'avait été confiée. Des échos perçus de la Terre, j'ai été à ce qu'il paraît une formidable réussite, un grand pas pour l'humanité et de cela j'en suis fier.

Les heures défilaient à la vitesse de la lumière, pour économiser le peu d'énergie qu'il me restait, la station décida de couper la communication. Je me suis endormi fin juillet de la même année puis repéré début septembre 2016, Osiris m'ayant localisé au pied d'une falaise au relief accidenté. Pauvre de moi, je n'étais pas vaillant, il me manquait une patte, un bras et mes antennes étaient défaillantes. De fait j'allais, venais cahin-caha comme je pouvais avant ma longue descente aux enfers prévue à la fin du mois.

Mais avant d'être désintégré, pulvérisé en mille et une poussières, disparaître définitivement de la surface de ma comète et puis de votre mémoire, je vous avais envoyé à toutes et tous une carte postale et demandé de vos nouvelles en retour. Parmi tous celles que j'ai reçues, je me souviens d'un très joli message signé Jeanne et qui m'avait réchauffé le cœur, soufflé quelques grains de bonheur.
Si à tout hasard elle se reconnaît, pouvait se souvenir de ses mots passés et vous les transmettre de mémoire, ce serait très émouvant pour moi d'être une dernière fois sous le feu des projecteurs, présent aujourd’hui devant vous et dans vos documents. À ses yeux, j'étais un amour de robot.

PRIX

Image de 4ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
96

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Guy Bellinger
Guy Bellinger · il y a
Ce journal intime d'un petit robot ne manque pas de charme.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Un petit robot qui fait duo avec " Au revoir " qui lui fait écho. C'est du passé, Philae est pulvérisé mais sur sa lancée, il pourrait attraper cette pensée, qui sait ! Merci Guy d'être passé, je vous réponds par ailleurs ultérieurement.
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Très émouvant et si bien écrit. Merci Jeanne!
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Bonjour Épitaph,

Philae se joint à moi pour vous remercier de votre charmant passage. Au plaisir de vous lire... et de vous croquer bientôt. ;-)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Je repasserai vous lire bientôt, dès que je pourrais. Votre croque a donné un souffle de vie inattendu à ma page et je dois dire que j'ai du mal à savoir où donner de la tête. J'essaie de n'oublier personne mais je vois que certains commentaires sont restés sans réponse, désolée. Je tâcherai d'ouvrir les yeux plus grand la prochaine fois :p
·
Image de Gisny
Gisny · il y a
" Objets inanimés avez-vous donc une âme....." Jeanne je le crois. Je suis sûre qu'il ne sera jamais trop tard pour faire un petit signe amical à Philae. Maintenant, il est devenue poussière d'étoiles, un peu comme si le fait d'être pulvérisé le rendait éternel, dispersé à tout jamais, dans les endroits les plus reculés de l'univers. Votre hommage est si beau, si émouvant que nous pouvons le lire, le relire afin que ce gentil petit robot continue de nous émouvoir et nous le rende, grâce à votre sensibilité, profondément humain.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Après son long voyage, il finira bien par retomber sur la Terre
Un jour ou l'autre, on le retrouvera quelque part dans un désert
S'il le faut, je le ferai atterrir sur la Lune, les quatre fers en l'air !
Et en compagnie de Cléophée, à s'amuser dans la cour de récréation
Puis à finir sa vie au cimetière des robots, des particules élémentaires
Leur âme d'objet ne meurt pas lorsqu'elle est animée de bonnes intentions.
Merci Gisny pour cette pensée, Philae vous remercie aussi ce 12 de janvier, TU 18 H50 et des poussières. ;-)

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Un amour de robot pour un amour de texte Jeanne ! Bravo pour le dépaysement et la leçon de sciences sans ennui !
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Plus de trois semaines se sont écoulées depuis votre commentaire ! Cependant Fred, il n'est jamais trop tard pour vous remercier de votre passage. La prochaine navette interstellaire est prévue dans exactement 353 jours, 5 heures et 3 minutes. ;-)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Trois semaines c'est une nanoseconde ! Amitiés Jeanne !
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
En effet, je n'avais pas considéré le temps universel du point de vue de l'univers. Si trois semaines égalent une nanoseconde, à combien équivaut une durée de 353 jours, 4 heures et 3 minutes ? :-)
Merci Fred pour votre diligence. ;-)

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Vous êtes sadique Jeanne, j'ai déjà la migraine rien qu'en regardant les chiffres ;-)
Pour la diligence j'avais cru que c'était à côté (concours Lucky)

·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
:-) Alors Fred Je vous épargne des comptes d'apothicaires et ainsi je m'épargne aussi, comme dirait l’Écureuil prévoyant en comptant ses noisettes.
Quant à la diligence, pour savoir où sont les indiens, suivez soit la flèche soit la plume... soit les deux à la fois si vous êtes téméraire. ;-)

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Jeanne, comme je vous l’ai déjà dit, vous méritez sincèrement d’être à la tête de ce concours.
Je ne savais pas que vous participiez également à la matinale : chose réparée.
Ce modeste vote n’est en aucun cas un appel aux dons.
Je tenais simplement à vous lire et vous relire afin de vous exprimer combien vous excellez dans l’écriture.
Vos mots sont d’une subtilité ingénieuse.
Je n’ai commenté que très rarement depuis le début du concours, mais le hasard ou le destin m’a amené jusqu’à vous au gré du vent, comme un surfeur funambule à l’absence de ponctuation.
Je vous réitère mon plus profond respect.
Par décence et convenance, je ne vous mettrai pas sous le nez le nombre de points que je vous ai attribué.
Bien affectueusement,
Sandrine.

·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Merci ma chère Sandrine pour tous ces bons mots, et de fait je vais encore me cacher pour rougir.
Merci pour votre délicatesse qui n'est pas le fort de certains ou certaines je le reconnais, à nous agiter les cinq doigts de la main, le petit drapeau, le petit carton, le papier blanc (passable ou non lieu), bleu (bien), rose (très bien), vert (excellent), rouge (passion). Je passerai vous visiter, j'ai vu rapidement que vous aviez de nouveaux textes. A bientôt pour plus de mots.

·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ah c'est nouveau ça ... Ce serait indécent de dire qu'on vote au maximum ? Bon on nous en a sorti des leçons de morale ici, dieu sait que les ayatollahs nous en ont servi, mais là j'en reste sans voix Jeanne ! Désolée c'est dit et je vous aime bien !
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
.J'aime.Texte très bien écrit + 5 de la part d'Arlo qui vous invite à venir découvrir son poème "la découverte de l'immensité" et son TTC "le petit voyeur explorateur". Bonne soirée à vous.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Merci Arlo pour votre soutien et votre appréciation. Je vous rejoins sur un autre texte et réponds plus longuement à votre invitation...
·
Image de Lulla Bell
Lulla Bell · il y a
bien je pensais encore une fois avoir apposé mon vote et un commentaire car j'ai lu ce texte et il m'a beaucoup émue. Donc c'est chose réparée : mes votes max. Bravo
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
On est parfois tête en l'air, dans les nuages, les comètes ou les étoiles. Merci Lulla pour être passée de nouveau soutenir ce texte. Philae filant quelque part dans l'univers vous remercie aussi. ;-)
·
Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Long voyage dans le lointain
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
A long way go to jusqu'à ce petit robot. Merci Didier, je vous rejoins sur un autre texte...
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
J'ai beaucoup aimé votre très joli texte, Jeanne ! Bravo !
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
Merci à vous Joëlle avec beaucoup de retard mais il n'est jamais trop pour remercier ses ami(e)s. ;-)
il n'est pas trop tard non plus s'il vous plaît de passer voir son frère jumeau poète, il est tout près de lui. :-)

·
Image de Sibipa
Sibipa · il y a
Je crois qu'un personnage d'une histoire est immortel, on peut le faire revivre à l'infini selon le désir de son autour. Votre plume peut faire vivre d'autres aventures à ce petit robot, ce qui fera plaisir aux petits et aux grands. Je vote pour une autre aventure... Merci pour ce délicieux moment de lecture.
·
Image de Jeanne
Jeanne · il y a
En effet Sibipa, tout(e) auteur(e) peut à l'envi animer, réanimer un personnage ou le faire disparaître, toujours selon son droit d'auteur. Je ne vous cache pas chez les auteurs shortiens que je lis quand la fin de l'histoire est triste ou met un point final, j'ai la fâcheuse tendance à réécrire la fin, au grand dam des auteurs, plus précisément sous l'air amusé de ceux qui me connaissent bien. J'ai bien noté votre souhait, ceci dit une éventuelle suite n'est pas prête de voir le jour, au motif que je suis dans, je devrais être à l'écriture de mon futur roman qui se passe... dans l'espace, très loin, au delà de celui du Tchoury mais il se pourrait bien que les personnages rencontrent un petit robot et qui bien évidemment s’appellerait... Philae. Merci pour votre soutien et cette très agréable appréciation. ;-)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur