Un ami qui vous veut du bien.

il y a
3 min
1809
lectures
176
Finaliste
Public

« Un amas de mots dans ta tête, un tas de sentiments dans ton coeur, un monticule de confusion dans ta vie. » © - Lily W. 18 ans. Enjoy. .♥  [+]

Image de 2014

Thème

Image de Micro-nouvelles
Un cri strident perça cette nuit de Juin. New York, la pomme verte des États-Unis, la crème de la crème avec son atmosphère excentrique qui séduisait tant de monde, allait vivre un nouveau drame.
Les sirènes des forces de l'ordre retentirent dans la métropole comme tous les soirs. Certains touristes se baladèrent à Times Square en admirant les grands écrans, tandis que d’autres prirent les derniers bateaux pour voir la Statue de la Liberté éclairée sur l’Hudson.
Solo, un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années, faisait sa promenade du soir dans Central Park. Il passa devant une aire de jeux déserte, puis devant les portes du zoo verrouillées à double tour. Il sortit une cigarette de sa poche de jeans, ainsi qu’un briquet et commença à fumer, en savourant chaque bouffée qu’il put en tirer.

Tout à coup, le jeune homme fronça ses sourcils et s’arrêta net. Le banc en pierre blanche, Andrew Haswell, l’un des monuments du parc, était tâché d’une couleur assez sombre. Intrigué, il jeta sa cigarette par terre et décida de s’approcher. Une masse se trouvait sur le banc. Il finit par comprendre qu’il s’agissait d’une femme. Elle n’avait pas l’air d’une SDF, ni d’une immigrante.

***

Les longs cheveux blonds de la défunte étaient imprégnés de cette texture rougeâtre tellement sombre. Sa robe blanche était déchirée et tâchée de sang aussi. Ses escarpins noirs étaient abîmés, laissant penser qu’elle avait dû courir afin d’échapper à son meurtrier ou alors était tombée en trébuchant. Mille et un scénarios traversèrent les pensées de Solo.
Elle était si belle, mais hélas ses beaux yeux bleus étaient sans vie, sans aucune étincelle, ni pétillement. Ils reflétaient seulement la mort, la froideur et la peur. La jeune femme ne respirait plus.
Tout à coup, il aperçut un petit papier avec quelque chose de griffonné, dépassant du soutien-gorge blanc à dentelle de la jeune femme. Il le prit de ses mains tremblantes et lu.

« Fais un seul faux pas et tu finiras comme elle, sans vie. J’espère que tu m’as bien compris Solo. »

Il fronça les sourcils et regarda autour de lui. Personne. Il était seul avec ce cadavre, entouré de ces arbres mesurant quinze mètres de haut.

Que voulait dire ce message ? Qui avait écrit cette menace ? D’où connaissait-on son nom et pourquoi avoir tué cette femme ? Solo n’avait aucune idée de son identité, ni des réponses à ses questions. Ses yeux s'abaissèrent sur la jeune femme, qui était à ses pieds. Il serra très fort le petit papier dans ses mains jusqu’à ce que ses doigts deviennent tout pâles. Que faire ? Laisser ce cadavre ici ? S'enfuir ? Prendre ces mots griffonnés vite faits au sérieux ? Prévenir la police ?
Soudain, son téléphone vibra. Il le sortit de la poche de son jean et le déverrouilla. Dans la barre de notifications apparut un nouveau texto. Solo l’ouvrit et ravala toute l’amertume qu’il avait ressentie en découvrant ce cadavre.

« Fais attention. Ne fais pas de choses bêtes, ce serait dommage. », lut-il. Une vague de peur le submergea. Il fallait rester zen, ne pas paniquer. Solo regarda une seconde fois aux alentours pour trouver éventuellement celui qui lui envoyait des messages anonymes. Et puis, il jeta un regard à cette femme morte injustement.
Elle baignait dans son sang, morte, inerte. Solo ne savait pas quoi faire. Il avait peur de se faire accuser, alors qu’il n’avait rien fait.
« Cours », lui lança une voix dans sa tête.

***

— Cléa ! T’es là ?, dit Solo essoufflé en brisant le silence qui régnais dans la chambre.
— Oui, je suis là. Je dormais, figure-toi ! répondit-elle énervée. Qu'est-ce que tu veux ? Il est tard Solo ! T’exagères, j’ai cours demain, moi !
Le jeune homme soupira en s'approchant de son lit. Il passa nerveusement sa main dans ses courts cheveux bruns. La sueur perlait le long de son front.
— Du sang... Putain... Il y en avait partout..., chuchota-t-il, la voix tremblante. A Central Park... j’te le jure, Cléa. C’n’est pas une mauvaise blague. Il y avait un corps. Une femme. Du sang. Partout. Elle ne respirait plus... Je l’ai retournée sur le dos pour voir son visage. J’la connais pas, mais c’était horrible de voir ces yeux grands ouverts... morte... Putain... dit-il paniqué. Il ne savait pas par où commencer, ni quoi raconter. Ses mains tremblaient, tellement il avait peur.
La jeune fille déglutit.
— Hein ? T’as fumé quoi Solo ? T’empeste la clope ! dit-elle soudain.
Il secoua la tête.
— Rien Cléa ! Je suis sérieux bon sang ! cria-t-il affolé.
Son agitation n’était pas normale. Cléa le voyait bien.
— Viens. Montre-moi ton cadavre et je te croirai.
Solo se perdit dans ses pensées. Devait-il lui parler du morceau de papier trouvé ? Du texto ? Devait-il prendre la menace au sérieux ? Était-il en danger ?

***

« Tu vas me le payer pour avoir impliqué Cléa. Vous êtes complices dorénavant. J’passerai te rendre visite, t’inquiètes pas » lut-il.
Son cœur s’arrêta pendant une fraction de secondes. Il ne voulait pas s’imaginer le pire. Non. Sa respiration devint lente, très lente. Il commença à inspecter le parc du regard, rangea son téléphone dans son blouson et prit la main de Cléa. Plus loin, ils virent des lumières bleues. La police new-yorkaise venait de sécuriser le périmètre.
— C’est bon, j’te crois. Viens, on s’en va... J’veux pas avoir de problèmes.
Trop tard. Un des officiers vint à leur rencontre.
— Je vous arrête. Un témoin vous a reconnu. C’est vous qui avez tué Rachelle Haswell. Veuillez me suivre s’il vous plaît.
Cléa voulut dire quelque chose, mais Solo secoua la tête.
— Ça servira à rien...
Lorsqu’ils arrivèrent à la scène du crime, Cléa eut la nausée, car elle ne supporta pas de voir tout ce sang, ni d’être accusée d’un meurtre dont elle était innocente.

L’auteur de cette scène de crime, les observa un sourire satisfait aux lèvres. « Il ne me manque plus que le popcorn », pensa-t-il en riant doucement. Sa vengeance était assouvie.

176
176

Un petit mot pour l'auteur ? 38 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Pour avoir lu d'abord la partie 2 avant la 1, je dois dire que j'ai beaucoup aimé celle-ci. Ce mystérieux ami me fait un peu penser à toute cette polémique avec A dans Pretty Little Liars, mais cette fois-ci version new-yorkaise. Il y a encore beaucoup de choses à dire là-dessus. En tout cas, très belle écriture ! +1
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Merci pour ton avis! :)
Image de Thara
Thara · il y a
Un texte plein de suspens et merveilleusement écrit + 1 vote !
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Merci beaucoup!
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Histoire que je trouve assez glauque et qui renforce encore plus ce sentiment à la fin. Et j'aime ça. +1
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Image de Julie Cedo
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Cool je vais aller voir! :)
Image de Julie Cedo
Julie Cedo · il y a
Moi aussi ! Hâte de lire la suite d'un ami qui vous veut du bien ! ;)
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Tant mieux que ça te plaise! :)
Merci pour ton vote.♥

Image de CG Ganière
CG Ganière · il y a
Bonne chance Lily :3
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Merci!
Image de Maeva Marquillie
Maeva Marquillie · il y a
Je crois en toi ma Lily, courage !!♥♥
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Mercii Maeva ♥♥
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
En relisant j'ai cru comprendre une des solutions possibles. Bravo pour ton énigme policière très culturelle, la suite me dira si j'avais eu raison de trouver cette piste dans ton texte (car tu vas écrire la suite, dis-moi?)
La lutte va être chaude pour la 1ère place, je vote pour ajouter à l'escarcelle.

Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ah, parfait ! J'irai lire le plus tôt possible. Bises.
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Oui, je pense écrire une suite! Merci beaucoup pour ton vote!
Image de Zénon Malhaire
Zénon Malhaire · il y a
Dafuq. J'ai rien compris à la finalité du délire, mais c'est très plaisant et bien aéré.
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
La fin est assez ouverte à vrai dire. En tout les cas, merci beaucoup pour ton avis!
Image de Adrienenfnfjf
Adrienenfnfjf · il y a
Magnifique!
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Merci!
Image de Alexandra
Alexandra · il y a
Je suis de tout coeur avec toi, grande fana de ta page.
J'espère que que tu gagneras, tu le mérites.
Alexandra,
DouleurGalvanisee, Frêle papillon,
"Suicide enigmatique à New York"Bonne chance !

Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Merci :)
Image de Ellana Caldin
Ellana Caldin · il y a
Good Luck Lily, tout ce suspens doit être récompensé !
Image de Lily W.
Lily W. · il y a
Merci Ellana !