Un air de rien

il y a
3 min
333
lectures
371
Qualifié

Ancien professeur de physique à l'université, je m'intéresse désormais à l'écriture d'essais hors champ scientifique sur le sens notre vie et à la pratique du piano classique  [+]

Image de 1ère édition
Image de Très très court
Très tôt ce matin-là, le professeur Solarius, qui avait mal dormi, s’était rendu à son bureau. Il était préoccupé. Toute la nuit ses pensées étaient allées vers le cosmos, le bout du monde. La fin du monde ? Du Big bang à l’inflation de l’univers, avec la fuite des galaxies, il y avait de quoi perdre la tête ! Pourtant les choses étaient claires : le feu, la terre puis l’eau, et enfin l’air. C’est bien grâce à cela que nous étions là, bien vivants, et capables de réfléchir sur des scénarii du futur. Et il n’y avait pas besoin de prendre de grands airs de savant pour l’expliquer aux uns et aux autres.

La porte s’entrebâilla et la tête du petit ange apparut :

- « Bonjour ! Dis donc, tu m’as réveillé ce matin avec ta machine à café ! Tu aurais dû prendre l’air, puis te recoucher. Tu as l’air contrarié ? »

Solarius agacé par cette intrusion intempestive (« il ne va pas encore me dicter ma conduite ») lui répliqua un peu sèchement :

- « Au lieu de me dire, ce que je dois faire, sais-tu seulement ce qu’est l’air ? »

- « Bien sûr, c’est ce qui nous permet de respirer et de vivre. »

Solarius, ne voulant pas se limiter à cette évidence, se décida à reprendre la main, et d’un air docte :

- « Oui, tu as raison ; mais tu n’es pas très précis. Lavoisier, ce grand savant français, nous a prouvé que l’air est pour l’essentiel composé de 21 % d’oxygène et 78 % d’azote. Donc sans ces proportions d’oxygène et d’azote on ne pourrait pas respirer. »

Le chérubin :

- « Je le savais, car quand ma professeure, Sidonie, zozote, c’est qu’elle recrache l’azote en excès pour ne pas étouffer. »

Solarius (« Il se moque de moi ! Restons calme. » )

- « Bien. Mais l’air, c’est tout autre chose ! Et les hommes ont tout fait pour parvenir à quitter la terre, s’élever dans les airs et voir ce qu’il y a dans le ciel et au- delà. Ils ont eu l’idée de gonfler d’air chaud de gros ballons.

- « Je le savais ! C’est grâce à ce vieux monsieur Archimède qui a failli se noyer dans sa baignoire ; c’est Sidonie qui nous l’a dit.

Solarius compréhensif :

- « Bon, tu écoutes bien. Et cela te montre que tous les savants ont contribué à travers les siècles à comprendre et utiliser l’air. Pour Lavoisier, la question ne s’est plus posée : il a manqué d’air ! les révolutionnaires lui ont coupé la tête ! »
- « Bien sûr ! Sans tête, l’air ne peut plus parvenir aux poumons et le cerveau à besoin d’oxygène pour fonctionner. »

Solarius, (« Evidemment un ange sait tout sur la physique, la chimie, la biologie, l’anatomie. Il me faut changer de discours, arrêter avec les sciences et revenir à la culture, aux arts et aux lettres. »)

- « Bravo ! Mais tu ne sais pas tout sur l’air ! Il peut signifier mille choses. Je vais t’aider à comprendre. Voici un premier exemple.
- Un monte en l’air, pour ne pas vivre de l’air du temps, ne manque pas d’air et sait jouer la fille de l’air au bon moment.
- Sais-tu ce qu’est un monte en l’air ? Eh bien c’est un voleur qui monte sur les toits. »

- « Tu ne m’as même pas laissé répondre ! Evidemment il vole ! Il a des ailes comme les anges, et s’il manquait d’air, il étoufferait et se retrouverait les quatre fers en l’air. Au contraire il a beaucoup d’air pour souffler dans une trompette pour jouer la fille de l’air.  »

Solarius piégé :

- « Inexact ! C’est un voleur qui a besoin de manger ! Qui a le culot de courir sur les toits ! Et sait filer à l’anglaise au bon moment. Il n’a rien d’un ange ! »

(« Il me faut absolument temporiser sans vexer le petit ange qui sait tout »)
- « Oui. Les grands trompettistes sont des milliers et il y a de grands airs d’opéra, des millions d’airs de musique et de chants. L’air contient tout cela dans la beauté des sons qui nous redonne l’espoir. »

Solarius compris qu’il fallait sans tarder revenir vers les sciences et techniques, son domaine.

- « Tu sais, le plus grand défi de l’homme a été de voler dans les airs pour imiter les oiseaux. Il y est presque parvenu avec un deltaplane ou une plateforme volante, mais jamais en s’élevant dans l’azur, avec des ailes géantes comme les albatros. Par contre, il a vaincu l’air, en faisant voler des objets plus lourds que l’air : les avions à hélice. Beaucoup de pilotes courageux comme Mermoz ou Saint Exupéry nous ont permis de découvrir la terre des hommes, vue du ciel. Défiant les trous d’air, ils ont perdu leur vie pour nous. Enfin, l’homme a dépassé l’air en inventant les avions à réaction, puis les fusées. Maintenant, il est capable de quitter la terre. Alors remercions et admirons Gagarine, celui qui a osé le premier, monter dans une toute petite capsule pour quitter la terre ; et tous ceux encore qui l’ont suivi au péril de leur vie. L’homme, après la conquête de la lune, va maintenant partir à la conquête de l’univers, du cosmos, où il découvrira le mystère de notre existence, des trous noirs et notre raison d’être. »

Le petit ange, attentif et heureux de voir le vieux Solarius s’enthousiasmer et se projeter dans l’espace et le temps à la vitesse de la lumière le reprit cependant avec délicatesse :

- « Tu sais le premier homme à s’élever dans les airs, ce n’est pas Gagarine ! Celui que je connais bien, n’avait besoin de rien de tout cela, car en mourant son corps devenu plus léger que l’air a franchi le ciel et atteint le bout de l’univers plus vite que la lumière. Les anges munis de leurs trompettes l’ont accueilli triomphalement. Sidonie nous a montré les tableaux au musée ! et puis, elle nous a expliqué que le second cosmonaute, à franchir le ciel, puis le système solaire puis notre galaxie, c’était il y a deux mille ans et c’était une femme ! Elle s’appelait Marie.

Solarius était ébranlé et songeur (« -Les savants croient tout savoir, tout est à revoir »). D’un air modeste et bienveillant, il se retourna pour répondre au petit ange.

Mais celui-ci avait disparu, l’air de rien.
371

Un petit mot pour l'auteur ? 149 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Monique ANDRE
Monique ANDRE · il y a
beaucoup d'imagination
Image de Gaelle Ghanem
Gaelle Ghanem · il y a
J'aime, bravo!!!
Je vous invite à découvrir mon oeuvre: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/noir-cest-noir-il-me-reste-lespoir

Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
mon like
svp votes pour moi

Image de lucile latour
lucile latour · il y a
un ange presque trop savant.
je vous invite à me rejoindre sur "LE CHEMIN QUI MENE AU PUITS" nouvelle en finale actuellement, et "Jusqu'à la pointe" poésie en lice également. vous me direz. merci beaucoup.

Image de ludo lenormand
ludo lenormand · il y a
Je n'ai rien compris!
Image de Cristo
Cristo · il y a
Merci d'avoir lu, mais il faut me dire exactement ce que vous n'avez pas compris : Est-ce la mise en scène de deux personnages un vieux et un jeune ange qui est évidemment une image, ou les jeux de mots sur les expressions françaises sur le mot air et enfin l'opposition entre le vieux d'où vient l'air et comment il a été utilisé, et l'ange pour lequel s'envoler dans les airs n'est pas un problème puisqu'il croit en Dieu forcément .
Image de De margotin
De margotin · il y a
L'air frais du printemps peu tout chasser. Ma ville de naissance est sur la liste des finalistes si vous voudriez le soutenir à nouveau. https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ma-ville-de-naissance
Image de Cristo
Cristo · il y a
merci j'ai relu avec attention votre ville de naissance et voté 5 et commenté c'est un très beau texte pour Haiti
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je viens tout juste prendre un peu d'air!
J'aime, faute de plus!

Image de Cristo
Cristo · il y a
Merci aimer vaut tous les votes
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Bonjour Cristo, je viens de découvrir votre texte et ma foi je trouve qu'il est fort votre air. Pour un air de rien il se défend bien, je vous jure!
Image de Cristo
Cristo · il y a
merci beaucoup
Image de Djim Le SlamoThérapeute
Djim Le SlamoThérapeute · il y a
Le petit ange face à la science de M. Solarius. Quelle audace ! Je veux dire des deux côtés.

Le débat ne manque pas d'air et pourtant les arguments du chérubin ont failli laisser les poumons de Solarius dans une angoisse apnéique. Heureusement, pour couronner le tout, jusqu'à ce moment, on n'a pas les nouvelles de celui qui se faisait plus léger que l'air.

- Merci de cet air Cristo
- De rien Djim.
Donc, laissons évaporer jusqu'au firmament cet "air de rien".

Image de Cristo
Cristo · il y a
merci beaucoup Djim pour cette réponse originale et aérienne
Image de Pierre PLATON
Pierre PLATON · il y a
Ah, il ne manque pas d'air, le petit ange... même qu'il est en avance ,et célèbre l'Assomption avant Pâques, ah il est culotté,en plus... !!
C'est bien la première fois qu'une histoire d'ange et de Vierge Marie aura fait rire un indestructible athée comme moi, rien que pour ça : merci !

Image de Cristo
Cristo · il y a
merci c'est ça la laïcité et les lumières Merci beaucoup