3
min

Tu l'as vue ma Ferguson?

145 lectures

180

Galien avait été appelé d’urgence par sa mère.
- Mon chéri, je t’appelle à l’aide. Ton père vient de tomber de la moissonneuse, fracture des lombaires. Il est cloué au lit sans pouvoir bouger et les blés doivent être rentrés dans les jours qui viennent.
- Comment il va ?
- Ça va ! Ça va, mais c’est les blés...
- Ah oui les blés. Qu’est-ce qu’il veut vraiment, le père ?
- Oh ! Lui, il ne veut rien tu le connais, il ne voulait pas te déranger mais c’est les blés.
- Bon j’ai compris, je me débrouille avec mon patron et j’arrive
- Merci, mon chéri, tu sais...
- C’est les blés, je sais maman.

Galien obtint difficilement un congé de son employeur.
Dans la mécanique le manque de main d’œuvre est criant et un mécano absent c’est tout l’atelier qui est en panne Mais bon...Galien put se rendre dans la ferme de ses parents.

Il retrouva la moissonneuse de son père abandonnée en plein champ, laissée là après l’accident. La clef de contact était sur le tableau de bord. Il l’actionna d’un quart de tour et le moteur se mis à tourner dans un beau bruit de moulin bien huilé.

- Pas de problème on pourra commencer demain !
- Parfait, lui répondit sa mère, le Pierrot et le Marcel viendront t’aider. Passe- moi ton assiette que je trempe la soupe.
- Et à eux deux ils n’auraient pas pu rentrer les blés ?
- Ton père n’aurait jamais voulu que je leur laisse les clefs de la moissonneuse. Les seules qui auraient pu aider, c’est celles de la ferme des Jonquets mais tu penses bien que ton père n’aurait jamais admis qu’elles touchent à quoique ce soit de chez nous
- Elles ?
- Les sœurs Danjon. Elles gèrent la ferme de leurs parents de mains de maître. Tu les croiseras peut-être car elles ont aussi du blé sur le plateau.

Les moissons commencèrent dès le lendemain. Les trois garçons s’entendirent comme larrons en foire et le travail avança vite dans la joie, et la bonne humeur. De bonnes plaisanteries bien viriles fusaient sans arrêt. Si bien que lorsque, le soir, la moissonneuse de Galien se trouva face à celle des filles Danjon, sous les quolibets de ses deux acolytes, il ne put reculer. Sa virilité semblait en jeu.
Les deux engins se firent face. Aucun des deux conducteurs n’était décidé à céder. Le garçon ne voulant «  reculer devant une femme », la jeune fille ne voulant « se laisser marcher sur les pieds par un mec, non mais dis donc ! ». Après quelques échanges bucoliques et fleuris, lequel des deux véhicules avança le premier ? Toujours est-il que l’on vit les deux machines avancer à fond les gaz l’une vers l’autre. Il y eut un choc. Et contrairement à ce qu’on aurait pu penser aucun des deux engins ne recula, mais soudain le chemin s’affaissa un peu et un des véhicule passa sous l’autre. La moissonneuse batteuse de Galien monta sur celle de sa voisine et resta là, juchée, en équilibre. Doriane et Dorothée sortirent rapidement du cockpit tandis que les garçons verts de peur, se retrouvaient perchés à plusieurs mètres au-dessus du sol, dans un équilibre instable. Ce sont ces demoiselles qui leur portèrent secours. Et quand tous furent extraits sains et saufs de ce mauvais pas, ils se mirent à rire ensemble.

Il fallut faire venir une grue pour séparer les deux engins.

- Ce n’est pas tout ça dit le père à Galien mais il va falloir réparer.
- Pas de problème, répondit ce dernier, je m’en suis occupé, l’assurance prendra en charge et je paierai la franchise.
- Je ne te parle pas de ça, répondit le père : il va falloir réparer, crois-tu que par chez nous un garçon peut impunément monter sur une fille ?
Galien regarda son père, effrayé, sans voir les petites étoiles de malice qu’il avait au fond des yeux (n’était-ce pas une occasion rêvée pour envisager une union des deux terres)

Le lendemain, Galien se présenta à la ferme des Jonquets avec un bouquet de fleurs à la main. Il se trouvait ridicule. Ce fut Dorothée qui l’accueillit.
- Ah tu viens voir Doriane ! Doriane ! Tu as de la visite !
Doriane sortit de la maison, sourire aux lèvres.
- Salut Galien!
- Bonjour !
- Tu sais pour les fleurs... ici on fait surtout dans l’horticulture. Mais ce n’est pas grave, c’est l’intention qui compte...
- Je m’excuse pour...
- Ecoute on n’en parle plus mais il y a dimanche une compétition de Dragster, tu veux bien qu’on y aille ensemble?

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
180

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Duhubert
Duhubert · il y a
Techniques de drague à coup de moissonneuse......... il fallait y penser!
·
Image de Marie-Françoise
Marie-Françoise · il y a
belle histoire bucolique, belle moisson...sûrement, même si j'arrive trop tard je clique un petit j'aime
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
ce qui est important, c'est que vous ayez aimé.Merci d'être venue.
·
Image de Jusyfa
Jusyfa · il y a
Il n'est jamais trop tard pour découvrir de la belle écriture, bravo Odile, j'aime.
Julien.

·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
merci, c'est gentil
·
Image de Lammari Hafida
Lammari Hafida · il y a
J'arrive tard aussi , original Odile
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
C'est sympa d'être passé par là
·
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
J'arrive trop tard, dommage !
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
merci d'être venue
·
Image de Hortense Remington
Hortense Remington · il y a
Très original ! Bravo Odile.
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
merci Hortense c'est pas grave que tu sois arrivée un peu plus tard l'important c'est que tu sois venue.
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
J'ai bien aimé cette rivalité agricole et la chute très inattendue, bravo pour le choix du prénom de Galien comme le grand médecin grec de l'Antiquité !
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
Bonjour Fred, merci beaucoup d'être venue. Je suis ravie que ce prénom vous plaise je crois que je vais en faire un gimmick,
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Bonne idée, Odile, il n’est pas fréquent et il est beau.
·
Image de Pauline Zemoon
Pauline Zemoon · il y a
Merci pour cette jolie histoire ! Bonne chance à vous :)
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
c'est très sympa, merci Pauline
·
Image de Catherine Perrin
Catherine Perrin · il y a
Un joli moment de lecture
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
Merci beaucoup Cathy
·
Image de Marie
Marie · il y a
Agréable lecture.
·
Image de Odile Duchamp Labbé
Odile Duchamp Labbé · il y a
merci Marie!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur