Trop de piments, ça pique !

il y a
4 min
370
lectures
192
Finaliste
Jury
Image de 2020

Thème

Image de 11-14 ans
Le panneau à l’entrée du petit fast-food en banlieue de Chicago indiquait : « Bienvenue chez ‘Bigmac-party’ »
Il ressemblait à peu près à tout les fast-foods du pays : cinq tables pour manger, une petite station essence, voilà, on en avait fait le tour. Tout, au début, fonctionnait pour le mieux. Il y avait un gérant et trois employés. C’était une halte obligée pour toutes les personnes allant travailler en ville : on pouvait y trouver à manger à toute heure de la journée.
Les plats proposés étaient simples mais préparés avec soin.
Ce qui avait fait tout particulièrement son succès dans les débuts était le piment qu’ils mettaient alors dans les sandwiches, hamburgers, pâtes... un piment devenu de plus en plus difficile à cultiver, donc de plus en plus cher au fil des années..
Avec l’arrivée des centre-commerciaux et des grands fast-foods, les travailleurs s’arrêtaient de moins en moins chez ‘Bigmac-party’. Et le gérant s’inquiétait de gagner moins d’argent. Il dut prendre la décision d’arrêter d’acheter ce très bon piment.
Le cercle vicieux s’installa :
pas de bon piment = plats sans saveur = moins de recettes = impossibilité de racheter du bon piment...
Le gérant était dépassé : il n’arrivait plus à payer le loyer de son petit restaurant, ni ses employés qui demandaient à être augmentés. Il courait à la faillite.
Il devait absolument racheter du bon piment. Comment pouvait-il faire ?
Il n’en avait pas la moindre idée.
Il s’installa devant son ordinateur.
Il passa des heures sur tous les sites possibles : ‘toutpourlepiment.org’, ‘çapique.fr’ ou encore sur ‘c’estfort.com’. Mais son cher piment restait inaccessible pour son porte-monnaie.
C’est alors qu’il vit une promotion un peu bizarre tout en bas de son écran. On pouvait y lire :

-50 % dès trois packs de 10 pots.
Piments artisanaux. Cueillis à la main. Plans de piments à Mars.

Il cliqua. S’ afficha immédiatement :
‘VOUS EN AVEZ RÊVÉ, VOUS LE TROUVEREZ ICI PAS CHER’
Des piments artisanaux...pas chers, après tout cela valait peut-être la peine d’essayer.
Mais il était intrigué par le dernier mot : ‘Mars’... Mars ? Comme la planète ? Il se raisonna et se dit qu’une ville pouvait aussi s’appeler Mars. Il était fatigué et il avait une bonne promo sous les yeux. Sans plus réfléchir, il en acheta trois packs.

Le lendemain, on sonna à la première heure chez lui. Il se dépêcha d’aller ouvrir. Il ne trouva personne... seulement les trois packs de piments qu’il avait commandés et sur lesquels il manqua de trébucher !
« Bigre ! se dit-il, ils livrent vite. Mais personne pour me les remettre en mains propres. »
Il rentra chez lui, le colis dans les mains. Il l’ouvrit et découvrit... les trois packs de piments, un mot de remerciement et un petit papier.
Il s’intéressa tout d’abord aux piments. Ils ressemblaient à des piments banals comme on peut en trouver dans tous les supermarchés. Mais il n’avait encore jamais vu cette marque dans un magasin.
Il alla s’installer à sa table, sortit du pain et du jambon.
Il ouvrit le premier pot qui fit un petit ‘PCHIIIT’ en retirant le couvercle.
« Étrange, se dit-il, je n’ai jamais vu de pots de piment s’ouvrir en faisant un tel bruit. »
Il préféra en mettre une goutte pour goûter.
Et là, il goûta le meilleur piment de sa vie. Il y avait tout ce qu’il fallait. Pas trop fort, pas trop salé, juste le bon goût.
Il s’arrêta là pour aujourd’hui, il se dit qu’il devait en garder pour le faire goûter à ses employés.
Il s’intéressa ensuite aux deux mots. La lettre de remerciement indiquait ceci :
« Merci d’avoir choisi ‘extra’planète’ pour ce produit. »
« Encore un mot bizarre, pensa le gérant, mais ce piment est tellement parfait, ce n’est pas grave. »
Ensuite, il prit le dernier papier. Il y était écrit :
« Pas plus de trois gouttes, sinon... »
« Il sont tout de même étranges, se dit le monsieur. Bah, cela doit être une farce. »
Il trouvait quand même que quelque chose n’allait pas, ne collait pas.
D’abord ‘cueilli sur Mars’, ensuite ‘personne pour le lui remettre en mains propre’, ‘le pot qui s’ouvre en faisant un bruit bizarre, ‘merci d’avoir choisi ‘extra’planète’’, et enfin le mot ‘Pas plus de trois gouttes sinon...’.
Mais ce piment était trop bon, et il oublia ses doutes.

Le lendemain, lundi, il alla à son restaurant pour faire goûter ce piment à ses employés.
Tous approuvèrent ce nouveau produit. Mais il ne leurs parla pas des mots. Cela pourrait les faire changer d’avis.
Donc dès le lendemain, il le mirent à disposition. Et ils mirent le paquet : ils affichèrent des pancartes « le piment du siècle ici même » ou « un incroyable piment est arrivé », ils firent des promotions sur les sandwiches,...
Tout de suite, cela fonctionna mieux. Ils passèrent de cinquante à cent clients par jour, puis de cent à deux-cents,...
Dans leurs sandwiches, ils ne mettaient que deux gouttes de piment, sinon c’était trop fort.
Mais un jour, un monsieur commanda un hamburger spécial avec 4 gouttes. Il se plaignit d’un goût bizarre en le mangeant. C’était étrange car ce piment était excellent. Alors à deux gouttes près...
Par contre on ne revit plus ce monsieur. C’était dommage car c’était quelqu’un qui venait souvent.
Des rumeurs circulaient comme quoi il avait disparu. D’autres racontaient qu’ils avaient vu une sorte de trait lumineux allant sur Mars le soir même.
Quand le gérant apprit ça, il eu peur.
Il repensa au papier. Cela devait être une simple coïncidence : ce trait lumineux devait être un enfant qui essayait une fusée en jouet. Du moins, il l’espérait...
Et puis d’autre personnes essayèrent comme le monsieur disparu et cela donna le même résultat.
Plusieurs fois, il eut des doutes et puis, tout collait avec le mystérieux mot...
Il se demanda s’il ne devait pas essayer lui même pour en avoir le cœur net. C’était dangereux mais il se sentait responsable et devait savoir ce qu’était devenu ces pauvres personnes. Il n’avait parlé à personne de l’origine de ce piment.
La curiosité l’emporta rapidement sur la peur. Il choisit le meilleur hamburger – c’était peut-être son dernier – et ajouta les quatre gouttes de l’étrange piment.
Il croqua à pleines dents dans son sandwich.
Au départ, rien ne se produisit. Ouf, il n’avait pas bougé, il était soulagé : tout était à sa place. Cela ne dura pas : il se sentit bizarre, il n’arrivait plus à réfléchir. Tout à coup, il n’arriva plus à bouger. Sa tête tourna et puis... plus rien.

Le lendemain, un des trois employés, inquiet de son absence au restaurant, se précipita au domicile de son chef . Des policiers étaient déjà là fouillant la maison.
Que s’était il passé ? Les policiers n’en savaient rien. Le gérant avait disparu, son corps était étrangement introuvable. Tout juste avaient-ils pu trouver un petit papier chiffonné sur lequel on pouvait lire :
« Bonjour,
si vous lisez ce message, c’est que je suis déjà bien loin, sur une ‘extra planète’.
Sur Mars peut-être, qui sait ? »
L’ex-employé demanda s’ils avaient retrouvé du piment dans sa maison.
- Non, lui répondit le policier, mais si vous voulez mon avis, sa disparition restera longtemps inexpliquée.
FIN
192
192

Un petit mot pour l'auteur ? 65 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Eric diokel Ngom
Eric diokel Ngom · il y a
Tu a mes voix Un plaisir et une chance de découvrir ta page .j'ai bcp aime.. un texte original et bien structuré.. merci de consulter l mien pour me donner un avis et voter si sa vous tente.. merci de
Image de Aristide Andres
Aristide Andres · il y a
Merci à tous d'avoir voté pour moi !
Image de DEBA WANDJI
DEBA WANDJI · il y a
C'est un texte bien écrit, bien maîtrisé. Bravo!
J'adhère par ma voix et je vous invite à découvrir mon texte en compétition si vous le voulez bien.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/etoile-perdue-2
N'hésitez pas à laisser vos impressions en commentaires. Merci!

Image de Brandon Ngniaouo
Brandon Ngniaouo · il y a
Un beau récit. Bravo à vous.
Vous-avez ma modeste voix.

Je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le prix des jeunes auteurs, et à me soutenir avec vos voix, si jamais il vous plaît.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chose-11
J'adorerais également lire vos commentaires avisés qui m'aideront à me parfaire.

Image de Ziane HASSANI
Ziane HASSANI · il y a
Original
Félicitations et bonne chance pour la suite
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/adje
J'espère que vous aimerez mon oeuvre et que j'aurai vos voix
Merci

Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Persévérez Aristide. Vous avez encore beaucoup à offrir de vous.
Je vous invite aussi à découvrir mon texte:https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/mesaventures-nocturnes, à voter pour moi si vous aimez mon texte et à me laisser votre avis. J'en serai très ravie que vous me soutenez. Merci d'avance pour la visite.

Image de Tarek Bou Omar
Tarek Bou Omar · il y a
Bonjour, je vous soutiens avec mes 5 voix :). Si vous avez un peu de temps, je vous invite à découvrir mon texte en compétition pour le Prix des jeunes écritures : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-soleil-s-eteint-sur-mon-destin-1?all-comments=1#fos_comment_comment_body_4242995.
Bonne journée !

Image de Oumar Alhassana
Oumar Alhassana · il y a
Bravo pour ces écrits bien détaillés, courage à vous
je vous invite à lire mes ècrits: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ombre-du-jour

Image de N'guessan K.
Image de N'guessan K.
N'guessan K. · il y a
Vous avez un magnifique texte ! Vous avez mes voix. Si besoin j'y serai. Je vous invite à cela à découvrir mon œuvre par ce lien et à donner vos impressions si possible un vote.